1
Août
07

Le service minimum





Mouvement social

Hier, les députés ont commencé à examiner le projet de loi sur le service minimum dans les transports. Les syndicats avaient lancé une grande journée de mobilisation pour l’occasion. Force est de constater que le mot d’ordre n’a pas été suivi. Seules 2.000 personnes étaient présentes à la manifestation. On peut voir les choses sous différents angles : il n’y a que 2.000 syndicalistes potentiellement au travail le 31 juillet, les autres étant en vacances (et donc ils vont pas faire grève et manifester un jour de congés, il faut pas pousser) ou alors la plupart ont compris que le temps des réformes était venu et que par conséquent, cela ne servait à rien de manifester puisque de toutes façons, la loi s’appliquera et c’est très bien comme ça!





11 commentaires pour “Le service minimum”
  1. Hervé dit :

    J’opte pour la première option. Quand tout le monde est aux quatre coins de la France…
    Pas fou le gouvernement.

    Comme pour le CNE qui avait été voté en session extraordinaire en juillet 2004 par le Parlement.
    On connait la suite. 😉

  2. Olivier dit :

    Le CNE n’a pas été remis en cause. Les manifestations pour le contester ont été très limitées à la rentrée 2005.

    Il est sûr que beaucoup sont en vacances mais si l’enjeu était si important que cela, ils peuvent toujours faire des manifs dans les campings ou sur les plages…

  3. Hervé dit :

    Faut juste se souvenir que les mouvements de grève ne concernent que 5 à 10% des retards des transport en commun sur l’Ile de France sur l’année.
    Le reste étant dû aux problèmes techniques du matériel et du réseau. C’est là qu’il faut mettre le paquet.

    Les usagers ne verront donc pas beaucoup de différence sur l’année qui vient.
    Quoique, la SNCF vient de mettre 100 millions d’euros en plus sur la table pour améliorer la qualité de service.

  4. Olivier dit :

    Je peux te dire que lorsqu’il y a une grève, l’impact est en général assez important…

    Maintenant, il est cetain que par rapport aux incidents quotidiens, cela ne représente qu’une cause parmi d’autres et comme il n’y a pas des grèves chaque jour, statistiquement parlant, c’est un peu noyé dans la masse mais quand cela arrive, c’est le bordel…

  5. un gars pas facho dit :

    *** commentaire contenant des propos racistes, censuré ***

  6. J’y étais, et je confirme : L’apathie du peuple est énorme, au moins autant que sa méconnaissance des enjeux. Les grèves n’ont représenté que 2% des retards en France, en 2006. Le reste, c’est justement parce qu’on a tellement viré de personnel que les trains ne marchent plus ( sécurité HS, pièces de rechange qui n’arrivent pas, etc… )

  7. Olivier dit :

    Il faudrait combien de personnes pour faire tourner la SNCF et la RATP? Deux fois plus? Trois fois plus? Et que proposes tu pour les payer? On triple le prix des billets qui est déjà largement subventionné?

    Faut atterir franchement… Cette époque est révolue.

  8. Gilles dit :

    Oué on arrête les subventions et on fait payer le vrai prix aux gens.
    Après, on le rediminue en virant le nombre de fonctionnaires qu’il faut pour arriver à l’ancien prix.
    Puis on propose des stages gratuits aux gens : le maniement des trains pour les nuls LOL

  9. Olivier dit :

    J’ai une meilleure solution! On passe petit à petit au train automatique et on ne renouvelle pas les chauffeurs qui partent à la retraite. Qu’en penses tu?

  10. Gilles dit :

    Pas de soucis : je ne prends plus le train 🙂
    Et en cas d’accidents, n’appelons pas les autorités de la SNCF… partis à la retraite sans être remplacé 🙂

  11. Olivier dit :

    Un système automatisé bien sécurisé avec une certaine redondance sera toujours plus sûr et moins cher à terme qu’un conducteur qui est humain et faillible…



L'autre monde | Thème liquide par Olivier