1
Mai
12

Le vote de la CGT





La CGT est sortie de ses pré-rogatives en appelant à faire battre Nicolas Sarkozy et donc à voter pour François d’Holande au deuxième tour de l’élection présidentielle.

Cette prise de position pour le moins étonnante démontre une chose : depuis 5 ans, le PS a organisé dans la rue une dictature pour contrer la démocratie des urnes. Le PS s’est allié à la CGT et quelques autres organisations d’extrême gauche comme le DAL, le MRAP ou SOS Racisme pour tenter de bloquer le pays de manière régulière empêchant ainsi la libre expression de notre démocratie.

En agissant ainsi, le PS est allé à l’encontre des principes fondamentaux de notre République. Il a bafoué le pouvoir du suffrage universel en tentant d’instaurer un contre pouvoir.

Comment accepter qu’un syndicat qui ne représente même pas 10% des salariés dans notre pays puisse peser ainsi sur notre démocratie? On a laissé plus de pouvoir à la CGT qu’aux électeurs de Marine Le Pen qui représentent pourtant deux fois plus de personnes, juste parce que l’extrême gauche est la « vertue » alors que l’extrême droite est le « mal ». La réalité est toute autre, l’extrême gauche est une verrue tandis que l’extrême droite est une souffrance.

Le 6 mai, j’appelle à faire battre l’extrême gauche incarnée par le PS parce qu’elle est l’incarnation d’un pouvoir illégitime qui spolie les travailleurs au seul profit d’une minorité protégée.

François d’Hollande est le candidat de l’extrême gauche alors que Nicolas Sarkozy est le Président de tous les français, il l’a démontré!





2 commentaires pour “Le vote de la CGT”
  1. pascal dit :

    Tu t’etonnes vraiment de ce choix ??
    Je pense que compte tenu des prises de position du président sortant,il devait s’y attendre..
    La représentativité des syndicats dont tu parles (10%) n’a pas vraiment de sens.
    Les syndicats n’ont que peut d’adhérents car il n’est pas nécessaire de payer des cotisations pour être défendu. Contrairement aux fonctionnement des autres syndicats européens.
    Si tu as des problèmes avec ton employeurs tu peux toujours aller frapper à la porte d’une section locale,tu y seras reçu sans préjugés.
    C’est aussi la grande force du syndicalisme français.

  2. Olivier dit :

    Les syndicats n’ont que peu d’adhérents car dans la plupart des entreprises, ils n’apportent rien de positif, juste du blocage, de la tension et du conflit…
    On en a fait des interlocuteurs par défaut dans beaucoup d’entreprises faute d’avoir pu établir une représentativité plus réaliste. Résultat, ils font de la politique et utilisent de manière démesurée un pouvoir qu’ils n’ont pas été en mesure d’obtenir dans les urnes…



L'autre monde | Thème liquide par Olivier