18
Juin
05

L’entrée de la Turquie en Europe





La réflexion du jour est menée autour de l’entrée de la Turquie au sein de la communauté européenne. En effet, on peut s’interroger sur l’évolution du processus de négociation puis d’intégration à la suite des différents événements des semaines passées.

Tout d’abord, j’aimerais faire un petit cours de géographie. La République de Turquie est un pays à cheval entre l’Europe et l’Asie, Istambul est d’ailleurs la seule ville au monde construite sur deux continents. Sa superficie de 781.576 Km² en fait un pays plus grand que la France. La Turquie compte environ 70 millions d’habitants. La loi civile turque est celle du Code Civil suisse depuis 1926. Elle prohibe la polygamie mais une certaine tradition islamique autorisant d’avoir jusqu’à 4 épouses perdure parfois chez certains ruraux. La devise nationale est « Paix dans les pays, paix hors des frontières« . La capitale est Ankara. 98% de la population est de religion musulmane.

Voilà le décors est planté. La Turquie est un pays qui se modernise. La croissance y est constante depuis des années, largement supérieure à la croissance française par exemple. Il faut donc sortir du cliché du pauvre turque qui veut rentrer en Europe pour s’enrichir et qui va par la même appauvrir le reste des pays de l’Union. Il est fort probable que lorsque le processus de négociation sera terminé, la Turquie aura un niveau économique comparable à celui de beaucoup de pays de l’Union. Concernant la question des droits de l’homme, la Turquie a encore des progrès à faire. Si la démocratie est bien réelle en Turquie, on peut penser au regard de certains événements que le régime reste encore un peu dur notamment vis à vis des femmes et des minorités kurdes. Je pense que cela évolue dans le bon sens et que la situation prendra du temps à être complètement clarifiée mais il est probable que l’entrée turque dans l’Union sera assujettie à une obligation de respect de certaines libertés fondamentales.

En France, je pense que nous avons besoin d’un gros travail d’information et de communication sur ce pays méconnu. Il n’y a rien de pire que l’ignorance. Juger sans connaître, voilà ce que beaucoup de français font à propos de la Turquie. J’espère donc qu’une plus grande information sera donnée dans les médias sur ce pays afin que les gens découvrent que ce grand pays a sûrement beaucoup plus à nous apporter qu’à nous prendre. Certes ce pays est de tradition musulmane, mais il ne faut pas diaboliser l’islam, c’est une religion très évoluée et très structurée, il suffit d’en étudier un peu le fonctionnement pour le comprendre. Le fait que certains marginaux donnent une image extrême de l’islam qui n’est représentative de la très grande majorité ne doit pas polluer la vision globale que l’on a de ce pays et de l’islam.







L'autre monde | Thème liquide par Olivier