18
Mar
13

Les blogs en danger?





C’est un fait, les blogs ne font plus trop recette. La mode est passée. Je l’ai constaté sur ce blog de manière très violente puisque j’ai perdu 60% de mon audience en six mois. La faute à Twitter d’une part, qui a submergé la communication électronique mais aussi à Google qui a complètement revu ses règles et a lourdement pénalisé la plupart des blogs.

Pour Twitter, c’est bien simple, j’étais très réticent à m’y mettre, ne voyant pas l’intérêt d’une communication tronquée à 140 caractères, bien trop peu pour exprimer une idée. J’ai ouvert un compte en avril 2012, peu avant la présidentielle, pour voir. Au début, c’est amusant, on cherche la bonne formule, celle qui va déclencher des retweets en chaîne. Puis on comprend assez vite que pour être retweeté, il faut avoir plein de followers mais aussi twitter à la bonne heure, au moment où ils sont tous connectés. Avoir plein de followers, c’est facile, il suffit d’ajouter de suivre des gens en pagaille et en général, au moins 20 à 30% vous suivent en retour. Personnellement, j’ai refusé de céder à ce petit jeu du « je te suis, tu me suis » et donc je ne suis que les gens qui m’intéressent vraiment. Du coup, mon nombre de followers grimpe beaucoup plus lentement. Néanmoins, il grimpe beaucoup plus vite que sur feedburner où je n’ai accumulé qu’environ 500 lecteurs en 8 ans de blogging contre 540 followers twitter en un an de tweets.

Donc Twitter a bien pompé une partie de l’audience du web, c’est une certitude. Ensuite, Google n’a pas aidé non plus. Depuis une grosse année et la mise en œuvre de nouveaux algorithmes, le focus est passé sur les très gros sites très spécialisés. Quasiment plus aucune place pour les sites moyens.

Et grâce aux politiques, ce mouvement n’est pas prêt de s’arrêter. En effet, ils sont parvenues à obtenir de Google qu’il finance la presse française en ligne à hauteur de 60 millions d’euros, une cagnotte énorme qui devrait permettre de faire vivre quelques journalistes gauchistes à la solde du pouvoir. Bien entendu, les blogueurs indépendants comme moi ne verront jamais la couleur de cette cagnotte. Pourtant, mon information n’est pas moins objective que celle véhiculée par un grand nombre de ces sites subventionnés. Google continuera donc de drainer un maximum de trafic vers ces sites subventionnés car cela lui permet de récupérer sa subvention via son réseau d’annonces adwords, très largement diffusé sur ces sites.

Bref, on voit là que le système s’est bien organisé pour satisfaire tout le monde : politiques à la recherche d’une information épurée et orientée, Google soucieux de contrôler et maitriser ses sources de revenus et les gros sites qui offrent un contenu aseptisé et récurrent. Les blogs, qui présentaient une dilution de l’audience dans une information sauvage, n’ont plus leur place.

J’avais au départ l’ambition d’acquérir une vaste tribune via ce blog. Ce ne fut jamais vraiment le cas faute d’être rentré dans un moule éditorial qui ne me convenait pas. J’ai donc préféré conserver ma liberté et parler de tout et n’importe quoi. J’envisage le blog comme un espace de liberté. J’y ai trouvé le plaisir de l’écriture et du débat, c’est déjà beaucoup…





8 commentaires pour “Les blogs en danger?”
  1. Gilles dit :

    Ça va les chevilles ? 😀
    Ton blog ne marche pas comme tu le souhaite et donc les blogs sont morts ? lol
    Je connais des blogs généralistes ou non qui se portent bien, merci pour eux 🙂
    Quant à TW, bah c’est pas vraiment comparable mais bon…

  2. Julien dit :

    LOL!
    Assez d’accord avec Gilles…
    Je tiens un blog depuis un an et le compteur de visites ne cesse d’augmenter. Pingouin et Panda n’ont pas pénalisé la blogosphère, seulement les fermes de contenus. Bref…

    Quant à vous comparer aux sites d’informations… no comment.

  3. Olivier dit :

    @Gilles : quand ton blog fera 10% du traffic de mon blog, tu pourras me demander de dégonfler 🙂
    Les blogs ne sont plus dans le même effet de mode qu’il y a 5 ans, c’est un fait. Les réseaux sociaux ont pris le pas.
    Les quelques blogs qui tirent leur épingle du jeu sont des blogs professionnels ou semi professionnels avec un nouveau contenu très important chaque jour.

    @Julien : oui quand on commence, ça augmente toujours de manière progressive mais à un moment, on plafonne sauf si on fait du buzz à gogo ou des listes du style « les 10 plus belles femmes de Picardie », etc…

  4. Julien dit :

    « quand ton blog fera 10% du trafic de mon blog, tu pourras me demander de dégonfler »
    Classement 400.000 à Alexa et pagerank de 3 en 8 ans, y’a pas non plus de quoi être fier…

    Typiquement le genre de phrases qui me hérisse le poil.
    Vous venez de perdre un lecteur (et ce n’est pas de la faute de Google, vous voyez…)

  5. Olivier dit :

    Le pagerank, on sait ce que cela vaut aujourd’hui… Une espèce de ranking sans signification qui flatte l’ego de certains webmasters en mal de metrics. Concrètement, quand tu vois comment il oscille, tu comprends que cela ne vaut rien. Le rank Alexa est un peu plus révélateur. Il permet d’avoir une idée assez approximative du traffic.

  6. pascal dit :

    Les blogs en danger ?? oui c’est possible.Tout est question d’intérêt..
    Je n’ai pas de blog alors je resterai limité dans mes critiques mais tes interventions sont toujours les mêmes pour qui te suis régulièrement.
    Arguments,cibles..
    lassitude des visiteurs??

  7. Olivier dit :

    Je me base principalement sur l’actualité et force est de constater que ce sont toujours les mêmes sujets qui reviennent. Après, sur le créneau des blogs politiques, il y a beaucoup de candidats mais très peu d’élus. D’ailleurs, ce ne sont jamais mes articles politiques qui m’ont amené des lecteurs mais plus d’autres articles sur des sujets n’ayant rien à voir avec la politique. Le créneau politique est complètement bouché par quelques blogs pros et surtout les « grands » sites d’information avec qui je n’ai pas les moyens de lutter en terme de volume d’articles.

  8. Medorius dit :

    Intéressant débat, franc mais parfois obscur pour les non-geeks !
    Peut-être faut-il effectivement trouver autre chose que la politique ou un angle d’attaque original sur la politique.
    Je ne suis pas sûr que Pascal puisse donner des leçons sur la stéréotypie des interventions!



L'autre monde | Thème liquide par Olivier