6
Juil
15

Les Grecs sont fous…





Je suis consterné par le peu de courage et de vision du peuple grec. Ils ont dit non à la main tendue de l’Europe. Ils vont maintenant payer le prix fort.

Hier soir, on voyait ça et là les dirigeants politiques d’extrême gauche se gausser de ce non, y voyant là le sursaut d’orgueil de leur peuple face aux méchants européens. Ils ont complètement craqué. J’ai bien rigolé aussi en voyant Mélenchon danser avec Autain à la République. Une vraie victoire électorale pour eux aussi, privés qu’ils sont du pouvoir depuis des années…

La Grèce est le pays sur lequel l’Europe a déversé le plus d’argent. Avant l’Europe, la Grèce était un pays du tiers monde pour ne pas dire plus. Après l’Europe, cela va donc redevenir un pays du tiers monde.

Tsipras se croit en position de force pour négocier. Mais il n’y a rien à négocier. Soit il rembourse, soit il dégage! Moi en tant que contribuable Français supportant la dette grecque, je n’accepterai jamais qu’on accorde une énième rallonge à la Grèce. Les gars pleurent parce qu’on leur demande de faire des efforts. J’adore en particulier ceux que l’on voit à la télé, attablés avec une bonne bière à une terrasse de bar, qui refont l’histoire et la politique européenne. Visiblement, l’Europe ne leur a pas coupé la soif à ceux-là…

En tout cas, François d’Hollande n’a aucun mandat du peuple de France pour accorder la moindre rallonge budgétaire à la Grèce. Tout nouveau plan de sauvetage devra préalablement être soumis à la validation des contribuables français. Oui, je dis bien les contribuables et rien que les contribuables. On ne va pas commencer à faire voter ceux qui ne payent pas d’impôts, ils sont déjà assez bons comme ça pour en dépenser le produit sans aller faire grimper la note au profit d’autres pays…

Enfin, une pensée émue pour Varoufakis, sacrifié sur l’autel de la dette, peut être avait-il proposé de rembourser Angela en fêta Salakis au bon lait de Varoufakis…





6 commentaires pour “Les Grecs sont fous…”
  1. Marc dit :

    Je suis surtout étonné du merci pour les peuples qui ont donné de l’argent (taxes) pour les aider.
    Vouloir une liberté monétaire sur le dos des autres c’est un peu facile.

  2. pascal dit :

    Ne pas oublier que l’Europe a versé des milliards de façon inconsidérée! elle a sa part de responsabilité !
    C’est comme ces boites de crédit qui nous font des prêts sans se préoccuper vraiment de ce que les gens vont pouvoir rembourser.
    Inutile de mettre le tête des grecs sous l’eau !
    Je suis convaincu que le peuple grec sait qu’il a une dette et qu’il va devoir la rembourser.
    Quand un maire explose son budget, la commune n’est pas exclue de la France que je sache ?
    Si l’Europe veut exister, elle doit trouver une solution.
    Les modalités restent à définir sans perdant..

  3. Olivier dit :

    J’apprécie l’équilibre et la modération de tes propos mais à titre personnel, je me sens floué. Mes impôts ont explosé ces dernières années et même si la responsabilité n’incombe pas totalement à la Grèce, la France porte quand même 40 milliards d’€ de dette grecque… Alors bon, leur manière de nous remercier est vraiment limite…
    Le parallèle que tu fais avec un maire et une commune est intéressant mais je pense que c’est très différent. Les grecs ont une responsabilité collective. Beaucoup n’ont pas fait les efforts nécessaires et ont fraudé. Un maire qui déconne, ça arrive et les habitants n’ont sa commune n’y peuvent pas grand chose. On ne peut pas comparer je pense. Et puis de toutes façons, je me sens plus solidaire des communes françaises que des escrocs grecs…

  4. pascal dit :

    C’est vrai que les grecs ont individuellement une responsabilité propre. Ils doivent changer et je pense que maintenant ils le savent. Mais comment les responsables politiques leurs ont vendu l’Europe à l’époque ?
    Malgré tout, je me répète, il n’est jamais bon d’humilier un peuple.
    Même si la comparaison est osée, un homme politique Français a dit : Ne refaisons pas un traité de Versailles avec la Grèce..

  5. Olivier dit :

    La Lettonie a accepté une cure d’austérité bien plus conséquente que la Grèce avec un certain succès. On en a pas trop parlé à l’époque. Aujourd’hui, on ne peut pas justifier le 2 poids 2 mesures. Les grecs ont déconné, ils doivent payer ou sortir de l’Union Européenne.

  6. Medorius dit :

    Ne boudons pas ce qui est, très probablement, au moins à court terme, la moins mauvaise solution et l’occasion d’un sursaut généreux et courageux des deux côtés, de la Grèce comme de la zone euro et de l’Europe. Et cessons de diaboliser Angela Merkel, qui a fait preuve de sang froid et d’intelligence, sans se prévaloir du succès des négociations, qui lui est beaucoup plus imputable qu’à Hollande qui, lui, n’a pas manqué de s’en glorifier.



L'autre monde | Thème liquide par Olivier