21
Nov
06

Les pompiers mettent le feu





Pompier

Ce soir, l’est parisien était complètement bloqué par les pompiers en colère. J’en sais quelque chose puisque j’ai mis plus de 2 heures pour faire Villepinte – Paris 12e : périphérique saturé, porte de Montreuil bloquée, porte de Vincennes enfumée, cours de Vincennes en état de siège, bref, une situation apocalyptique. Et tout cela pourquoi? Parce que l’on aurait attribué aux pompier cet été une prime de 72 euros par erreur qui aurait depuis été supprimée. La ficelle me semble un peu grosse. Comment peut t’on par une simple erreur administrative accorder brusquement à des milliers de pompiers une prime de 72 eurors? Personne ne relit les fiches de paye avant de les envoyer? C’est quand même bizarre qu’il n’y ait aucun contrôle sérieux dans les administrations, cela laisse rêveur.

Et puis, il y a aussi le problème de la retraite. Les pompiers souhaitent pouvoir partir tôt à la retraite et dans des conditions décentes. Cela me semble bien légitime. Tout comme la prime de 72 euros qu’on ne peut pas retirer, même si elle a été attribuée par erreur. Il n’y a qu’à « couper » la tête du ministre de tutelle puisque directement ou indirectement, il est responsable de l’erreur pour n’avoir pas mis en place les contrôles nécessaires pour l’empêcher. Il est aussi responsable de m’avoir fait passer quelques heures dans les bouchons ce soir et ça, c’est un truc qui m’énerve au plus haut point donc il faut qu’il rende des comptes!





9 commentaires pour “Les pompiers mettent le feu”
  1. Gilles dit :

    Si tu commences à râler pour des bouchons, tu vas vite te suicider 😉
    Les pompiers demandent aussi une prime de risque je crois en plus de la retraite à 55 ans.
    Saleté de fonctionnaires :p

  2. Olivier dit :

    Ils ont un vrai métier diffile contrairement à d’autres glandus…

  3. Nonox dit :

    quel métier fais tu cher Olivier ?

    en tous cas tu parles comme un glandu dans la plupart des articles revendicatifs de ta part

    on vit dans une société qui se fout complètement de ce qu’elle ne voit pas donc les blocages restent des moyens de se faire voir

  4. Olivier dit :

    Je fais un métier où je n’ai pas le loisir de faire la grève contrairement à certains jobs où la sécurité de l’emploi permet de revendiquer tout et n’importe quoi…

    Si je parle comme un glandu, rien ne t’oblige à me lire 😉

  5. Nonox dit :

    c’est un des objectifs du libéralisme de réduire les acquis sociaux, certes plus toujours justifiés.

    je m’emporte c’est vrai mais je ne pense pas que la majorité des cheminots ou postiers soient des fainéants ou autres glandus

  6. Olivier dit :

    L’important, je le dis toujours, c’est le dialogue et l’équité… Certaines situations sont aujourd’hui inéquitables entre le public et le privé. Il est impossible d’aligner le régime du privé sur celui du public, il faut donc que le public fasse quelques concessions mais bon ce n’était pas le sujet de la note, je m’égare!

  7. Paulo dit :

    Salut Nonox
    Un métier ou tu n’as pas le loisir de faire grève?!?
    Pas plus que les pompiers, je pense.
    Quel est le moyen de faire grève pour un pompier?
    Si nous n’intervenons plus, tu t’imagines?
    Alors, on à beau faire les grèves que l’on veut, cela ne change pas beaucoup.
    C’est pourquoi, elles sont répétitives.

    Je serait curieux de savoir combien de personnes connaissent réellement le métier de pompier.

    Dans Le Figaro, j’ais lu un article (paru le 21 novembre dernier,et écrit par une certaine Marie-Christine Tarbet.

    Je pense que cette personne, ne connais rien des Sapeurs Pompiers, qu’elle ne s’est pas réellement renseignée sur le métier.
    Dans son texte, elle compare un salaire de pompier et d’un autre fonctionnaire quelconque (lequel ?).

    Déjà, l’entame du texte, elle dit que les pompiers on eu des horaires diminués. Effectivement, nous ne faisons plus que 750 heures de plus par an que le fonctionnaire quelconque (au lieu de 944 heures auparavant). Ensuite, nous travaillons des week-ends, des nuits, les jours fériés. Et sans tarif horaire différents. Est-ce que les fonctionnaires quelconque font ces horaires au même tarif?

    Elle parle de retraite à 50 ans pour raison opérationnelle.
    Effectivement, pour des raisons opérationnel, certains pompiers, blessé sur intervention, ayant des problèmes qui pourraient nuire lors des interventions on la possibilité de partir à 50 ans, mais ce n’est pas une retraite complète.

    Il faut savoir aussi que nous ne sommes pas reconnus métier à risque. Cela peut paraître étonnant, mais combien de personnes le savent?

    Est-ce que l’on sait que les pompiers ne sont pas reconnus métier insalubre?
    La police est métier insalubre, ainsi que les égoutiers; Ce qui leur donne le droit à la retraite à 50 ans.
    Pourtant, comme les égoutiers, nous pouvons intervenir dans les égouts, les atmosphères ou nous devons travailler sont de plus en plus nocives et toxiques.
    Nous côtoyons des personnes malades avec des maladies infectieuses.
    Comme la police nous intervenons dans les quartiers dits « sensibles ». Nous aussi nous sommes caillassés. (Pourtant nous venons pour sauver ou aider les personnes qui y habitent)

    Est-ce que l’on sait aussi, que lors des émeutes de 2005, les policiers qui sont intervenus dans les quartiers sensibles pendant cette période ont reçus une prime de 300 euros. Les pompiers qui sont intervenus aussi dans les mêmes quartiers, qui se sont fait caillassés comme la police, n’on pas eu de prime.
    Je n’ais pas vu d’article signalant qu’il y avait des différences à cette époque.

    Quand je lis ce texte, je me dis que c’est une jeune journaliste, qui ne connais pas encore bien son métier. Qu’il faut bien connaître les tenants et les aboutissants, pour faire paraître un bon article.
    Où alors, c’est une femme qui a de la frustration due à je ne sais quoi?

    Je voudrais bien savoir si un jour elle se retrouve dans un appartement en feu au 5ème étage, et que c’est un pompier de 60 ans ou plus qui doit monter à « la grande échelle » pour la sortir et la descendre en la portant sur le dos, si elle ne préfèrerait pas que ce soit un pompier dans la force de l’âge.

    Enfin, je voudrais simplement dire, que ce n’est pas parce que les pompiers manifestent pour avoir certain avancement dans leur métier, qu’ils ne comprennent pas les revendications des autres personnes fonctionnaires ou pas. Que chaque métier a ses difficultés et ses revendications.

    Salut @ Tous

    ==============================================
    Note :

    Pas la peine d’entrer trois fois ton texte, il passe bien en une seule fois 🙂

    Olivier
    ==============================================

  8. Hervé dit :

    Bravo Paulo,
    tout commentaire balaye tout malentendu sur votre profession que j’admire tant !

    Nous vivons dans une société tellement individualiste qu’elle n’est même plus capable de reconnaitre la valeur de ses secouristes et de leur affecter le régime social qu’il mérite au même titre que les policiers ou les égoutiers comme tu l’exposes si bien.

  9. Did94 dit :

    Je travaille en égouts depuis 18 ans, j’ai enterré 5 collègues, 2 avaient 53 ans, les 3 autres n’avaient pas 45 ans. Leur mort ? :3 cancers et 2 accidents!
    Et chez les pompiers? Combien sont morts ? Combien rêvent de vieillir avec leur famille? Arrêtez de critiquer un milieu que vous ne connaissez pas! Visitez une caserne ou le musée des égouts pour vous décoller la rétine!
    Bonne journée à tous.



L'autre monde | Thème liquide par Olivier