30
Oct
14

L’étincelle qui met le feu aux poudres





Toutes les révolutions ont commencé par un mort. François d’Hollande ferait bien de méditer cette maxime. Lorsqu’un pays est au bord du gouffre, que la classe politique est complètement discréditée et que la justice est synonyme d’injustice, il suffit d’une étincelle pour mettre le feu aux poudres.

Souvenez vous des révolutions dans les pays arabes. En Tunisie, tout a commencé par la mort, injuste, d’un homme. La semaine dernière, un homme est mort parce qu’il avait le tort de manifester pour défendre ses idéaux. Je ne vais pas m’étendre sur la justesse de son combat et de ses idées mais je respecte son action et sa mémoire.

Je pense que la France était un pays civilisé et démocratique du temps de Sarkozy. C’est depuis devenu un pays autoritaire où une minorité se goinfre sur le dos d’une majorité silencieuse. Je ne crois pas qu’il soit juste qu’un homme meurt pour ses idées en France. Je pense qu’il y a là une très lourde responsabilité et que si Hollande veut sauver sa tête, il a intérêt à raser les derniers poils qui restent sur la vieille Caze.

Selon moi, Hollande a commis plusieurs grandes erreurs qui vont le contraindre dans les prochaines semaines à la démission, que cela soit de manière douce ou plus violente :

  • ses frasques avec la Valoche et Julie. Valoche n’était pas à la hauteur de sa fonction. Elle n’a rien compris au job et s’est mal comportée mais il faut dire que François ne l’a pas épargnée. Bref, il y a une erreur de casting à la base et un problème de comportement ensuite. Hollande s’est discréditée, est passé pour un homme n’ayant aucune morale. D’un autre côté, on ne pouvait pas espérer un autre comportement de la part d’un homme qui a abandonné la mère de ses 4 enfants…
  • son manque de courage politique : c’est un peu sa marque de fabrique. La meilleure façon de résoudre un problème, c’est de ne rien faire, d’attendre et le problème finit par se résoudre de lui-même. Il a tout le temps fait comme ça avec de gros revers : affaire Cahuzac, affaire Morelle, écotaxe, etc…
  • sa déconnexion du peuple : Hollande se disait de gauche, il n’est ni de gauche ni de droite. C’est un bobo jouisseur qui est juste là pour prendre du bon temps et servir les amis. Il l’a prouvé à de nombreuses reprises en ignorant complètement la colère du peuple insoumis : mariage pour tous, aéroport de Notre Dame des Landes et plus récemment cette histoire de barrage. Il fallait quand même le faire pour maintenir la loi sur le mariage pour tous pour faire plaisir à quelques généreux potes socialistes face à des millions de personnes dans la rue. Aucun courage là dedans, juste de l’inconscience…

Le jour de l’inventaire des trois années de François d’Hollande à l’Elysée, les socialistes lui trouveront des circonstances atténuantes. Ils diront que ce n’est pas de sa faute, qu’il n’était pas à la hauteur mais que c’était quand même mieux qu’Aubry…

En attendant, souvenons nous de ces socialistes qui décriaient l’action de Sarkozy et ses méthodes violentes. Jamais il n’y a eu de mort chez les manifestants et les émeutiers, ni durant ses 5 années à l’Elysée, ni durant les émeutes de 2005 lorsqu’il était à l’Intérieur. De quoi apprendre l’humilité à ces guignols du PS. On attend le moment où le Canard va nous sortir une circulaire indiquant qu’il faut par tous les moyens stopper la contestation. Le changement, c’est maintenant…







L'autre monde | Thème liquide par Olivier