15
Mar
06

L’étudiant doit étudier





Je suis très amusé de voir la petite révolte étudiante du moment autour du CPE. A chaque réforme qui touche un peu les jeunes, c’est la même chose, on ne peut jamais faire la moindre réforme. C’est un peu comme si l’étudiant se trouvait dans un état d’esprit tel qu’il ne puisse pas supporter que le pouvoir politique modifie les règles de son avenir. L’étudiant se trouve souvent dans une période charnière de sa construction où il doit à la fois s’affirmer par rapport à son entourage et à lui même. Il reproche au système de lui préparer une société qu’il aurait souhaité différente. Il vit tout changement comme une agression, comme un désir de le dominer, comme la non reconnaissance de son existence ou de sa capacité à décider. Ainsi le jeune veut s’émanciper du pouvoir politique qu’il rejette.

Je me souviens quand j’étais étudiant, on avait une direction qui avait pris une décision qui nous semblait à l’époque complètement folle. Il y avait eu une telle levée de boucliers de la part des étudiants que la direction avait dû revoir sa copie et prendre une autre option en concertation avec les étudiants. Pourant après coup, à la réflexion, quelques années après, la seule chose que je puisse leur reprocher est le manque de communication initiale mais la décision restait viable. Le souci est que dans ce genre de situations, le moindre signe de faiblesse de la part du pouvoir est vécu comme une victoire par l’étudiant. Le gouvernement doit donc rester ferme. La seule négociation selon porte les modalités d’application de la loi, quand et comment? Mais c’est tout. Il convient peut être en effet d’effectuer un essai sur un secteur d’activité ou une population cible mais il ne faut surtout pas enterrer le projet et encore moins le réformer car là on part pour six mois et il en ressortira une loi inutile.





9 commentaires pour “L’étudiant doit étudier”
  1. Cyrille dit :

    C’est tout de même étrange, non ?

    Sans mettre en cause à ce stade les raisons qui motivent les étudiants à manifester contre la proposition du CPE et du CNE – même s’il y aurait beaucoup
    à dire sur le sujet, une autre fois peut-être ? – je m’interroge ici sur le phénomène communautaire…

    la suite :
    http://cchaudoit-societe.blogspot.com/2006/03/cpe-toujours-les-mmes.html

  2. Draky dit :

    Sauf qu’on ne peut pas tester ce genre de dispositif sur une partie seulement je pense !
    Et souci, il n’y a qu’un seul C 😉

  3. Olivier dit :

    Heureusement que tu es là pour l’othographe!
    On pourrait peut être le tester sur un secteur d’activité comme la restauration rapide ou le bâtiment…

  4. Draky dit :

    Ben tu sais que ces secteurs ont déjà du mal à trouver des jeunse motivés pour bosser (vu la « dureté » de l’emploi) alors leur refiler en prime un contrat encore plus précaire qu’un CDI… le recrutement va avoir plus de mal je pense !
    De toute façon DDV savait qu’il auarit dû mal à se emttre l’opinion avec lui d’où le coup de force je pense (consultation sociale APRES le vote de la loi) alors ça veut bien dire qu’aucun avantage pour le salarié ne se dégage de ce type de contrat.

  5. Olivier dit :

    Oui mais il faut être lucide, la période économique actuelle ne se prête à donner plein d’avantages au salarié…

    Bien entendu que tout le monde aimerait être en vacances tout le temps en étant payé avec un salaire de PDG et ne jamais risquer de voir sa situation remise en cause mais il faut ouvrir les yeux, la vie est dure, ceux qui ont cru que la vie était facile doivent prendre conscience qu’on ne vit pas en 1960 et que la période du plein emploi est révolue. Aujourd’hui, il faut se battre pour trouver un emploi, se battre pour le garder, c’est la société qui veut cela, pas Galouzeau… Galouzeau ne fait que chercher des mesures équitables pour résorber le chômage.

  6. Draky dit :

    Je suis bien d’accord que les « vrais faignants » peuvent « mourrir » sans boulot, ça ne me fait pas chaud… mais bon faut aussi comprendre les gens (jeunse ou pas) car quand on leur dit : tu vas bosser avec peu d’avantages pour un salaire pas terrible car la France vit aussi au-dessus de ces moyens… ils sont pas contents les gens 😉
    Sans compter qu’on demande de l’effort à une majorité de gens « ordinaires » et les « privilégiés » (les gros salaires, etc…) eux on leur demande… ben rien. Qu’un gros patron gagne beaucoup car son taf est dur (gérer une grosse boîte c’est pas facile faut le reconnaître) ok mais que son plafond d’impôt diminue…
    Bref… le CNE n’est qu’un catalyseur, quand on dit aux gens qu’ils se font entuber, ils réagissent au bout d’un certain temps et là bah c’est le temps 😉
    D’ici quelques mois, ça sera passé 🙂
    J’ai vu personne manifester contre les grosses boîtes embauchant la majorité du temps en intérim par exemple 8)

  7. Olivier dit :

    J’aime bien la notion que tu as du « privilégié »… On est tous des privilégiés par rapport à d’autres, tout dépend comme on se place. Mais par rapport à la très grande majorité de la planète, nous sommes très très privilégiés, il suffit de sortir de France pour s’en rendre compte.

    Alors après, on jalousera toujours ce qui nous semble mieux mais le poste du grand patron, tout le monde n’a pas les capacités intellectuelles pour l’avoir et le mener à bien. La rémunération des patrons ne me choque pas. Va voir aux US et tu verras que l’écart y est dix fois plus grand, nos grands patrons sont sous payés par rapport à d’autres pays.

    Pour ce qui est du taux d’imposition, c’est pareil, va voir ailleurs et tu verras que la pression fiscale est très lourde sur les hauts salaires. Imagine que tu aies un gros salaire, est ce que tu aimerais qu’on te presse le citron au maximum sous prétexte que l’Etat dépense sans compter et que l’on file plein de contrats assistés? Moi pas, il faut être lucide. On a décidé d’abaisser les taux d’imposition à un moment, il était juste que tout le monde en profite. D’autant plus que nos grands patrons sont ceux qui créent la richesse en France, j’espère que tu en as conscience (même si bien sûr tout le monde y contribue).

  8. Draky dit :

    Contribuer à « la richesse de la France » est une notion trop abstraite pour exister 🙂
    Par contre, au passage, les 2 plus gros budgets de l’Etat sont l’Armée et l’Education Nationale, pas le Social ou le Travail, donc excuse-moi mais rapprocher un taux d’imposition avec les « contrats assistés », tu ne peux pas ! Diminuons de 50% le budget de l’Armée (genre on ne construit plus de gros porte-avion hors de prix qui ont dû mal à fonctionner) et tu verras si on ne peux pas tous avoir des contrats assistés. L’Etat, comme toujours, veut faire des économies, mais les sous ne sont pas là où il croit.
    Je serais content de payer plein d’impôts. Ce n’est pas le cas. Depuis que j’ai commencé à bosser, je n’en ai jamais payé (et depuis l’instauration de la prime pour l’emploi, les impôts me paye !!!) alors que j’ai un boulot stable (fonctionnaire) et légèrement supérieur au SMIC ! En gros, j’ai un boulot « assisté » mais habitant dans le 95, sans ma copine, CDI, et mon HLM, comment faire pour vivre ? Et je suis privilégié, je le reconnais, j’ai un collègue qui ne trouve pas d’appartement, malgré son statut o.O.
    Mmmm je me suis un peu égaré non ? Tu veux pas créer un forum de discussion ? 😛
    PS : ha si, j’ai payé des impôts une année : fin de CDI (librairie, donc privé) donc indemnité de 6% (à l’époque) d’un mois de salaire + paiement du solde des congés = 90% d’un mois en plus donc dépassement léger du seuil minimal.

  9. Olivier dit :

    Lol 🙂
    Tu pars dans tous les sens là Draky!
    Pour le forum, j’y ai songé mais j’ai déjà vraiment pas l’impression de mobiliser avec mon blog alors ouvrir un forum pour toi et moi, je crois qu’on s’y sentirait bien seuls!
    Sinon, c’est vrai qu’historiquement, l’Education Nationale et l’Armée sont les deux plus gros budgets de l’Etat mais bon c’est pas une fatalité, cela peut changer. Pour l’Education Nationale, cela me semble difficile mais pour l’Armée, c’est jouable à terme.
    Pour ton cas précis, c’est difficile de commenter, je ne te connais pas assez, je risquerais de juger à l’emporte pièce… Peut être que si tu n’avais pas un boulot « assisté », tu aurais un boulot « non assisté », tu as quand même des qualités non? lol 🙂 Je te taquine! 🙂
    Pour le HLM, c’est vrai qu’il y a de gros problèmes de logement, c’est du délire et c’est l’un de mes combats favoris!



L'autre monde | Thème liquide par Olivier