17
Jan
06

L’heure du droit d’inventaire a sonné





Jacques Chirac

En ce moment, Jacques Chirac est particulièrement malmené. Christian Blanc lui demande de se retirer au plus vite afin que cesse la chute du pays. Ceci me fait penser que si les politiques jouissent d’un mandat, ils ont un certain nombre de devoirs. Et parmi ces devoirs, je crois que l’un des plus importants est celui de se soumettre au droit d’inventaire légitime que peuvent attendre les français.

Jacques Chirac dirige notre pays depuis plus de dix ans. Sur cette période, plusieurs conjonctures économiques ont rythmé l’économie française, parfois favorables, parfois moins. Pourtant, la situation du pays est assez difficile. La France souffre d’une très mauvaise image à l’étranger, certainement très dégradée par rapport à celle que nous avions en 1995. Le poids de la France sur la scène internationale a très largement diminué à un tel point que lorsque Chirac s’oppose à la guerre en Irak, peu de pays osent le suivre face aux Etats Unis.

En interne, la situation n’est pas meilleure. L’explosion longtemps crainte des banlieues s’est produite. La fracture sociale n’est pas réduite. La fiscalité est toujours aussi lourde sur les entreprises et les contribuables. Il n’a jamais été aussi difficile de se loger qu’en ce moment. La dette se creuse chaque jour un peu plus. Bref, le bilan n’est pas très rose.

Finalement, de Jacques Chirac, la seule chose que je retiendrai, c’est qu’il a supprimé le service militaire. Mais quand je vois ce qui s’est passé dans les banlieues, je me demande s’il n’aurait pas mieux fait de s’abstenir. Je n’en veux pas particulièrement à Jacques Chirac, le tenir pour seul responsable de cette situation serait injuste. Ceci dit, lorsque l’on dirige, on doit assumer ses erreurs mais aussi celles de ses subordonnés (y compris celles de Jospin quand il était au pouvoir), ceci est vrai dans une entreprise, cela doit également l’être dans un pays, Jacques Chirac n’est pas propriétaire de la France. La France appartient aux 62,9 millions de français. Il est donc grand temps que Jacques Chirac rende des comptes aux français et qu’il en tire les conséquences, pour le bien de la France et son avenir. Ceci doit se faire dans le respect de sa fonction pour l’équilibre de nos institutions.

Enfin, je pense qu’il faut que le pouvoir s’exerce différemment dès demain, lorsque Jacques Chirac aura passé la main. Je souhaite que l’on fasse plus appel aux jeunes, qu’ils soient moins cantonnés aux commissions pour la jeunesse des municipalités et aux tréfonds des listes électorales. La jeunesse est la dynamique de notre pays. Tentons dès demain l’expérience. Comme j’aimerais voir avec un gouvernement fait de jeunes de 25-35 ans mais aussi de plus vieux. Le pouvoir doit être mixte parce que personne n’a la science infuse, jeune comme vieux. Comme j’ai plein d’idées pour changer notre pays (vous en avez vu quelques unes si vous lisez mon blog de temps en temps), n’hésitez pas à me contacter par mail, il n’y a que l’attentisme qui soit contre productif dans notre société en mouvement, moi j’ai pas de pétrole mais j’ai des idées et de l’énergie…





8 commentaires pour “L’heure du droit d’inventaire a sonné”
  1. Draky dit :

    Personnellement, étant « de gauche » ;), je trouve que le seul bon point de Chirac a été sa politique extérieure (non à l’Irak entre autre mais pas seulement).
    Peut-être que dans quelques années on découvrira que comme pour Mitterrand, la politique intérieure ne l’intéressait plus après 3 ou 4 ans 😉
    Le président Sarko nous laissera-t-il penser librement à ce mment ? 😛

  2. Olivier dit :

    Je suis d’accord sur le fait qu’il a bien fait de dire « non à la guerre en Irak ». En revanche, on s’est bien rendu compte à ce moment là qu’il ne faisait plus le poids face aux autres pays et qu’il n’avait pas le charisme nécessaire pour être largement suivi par la communauté internationale…

  3. Draky dit :

    Mais on s’en fout de la communauté internationale non ? Tu es triste que les anglais ne pensent pas comme nous ? 😛 ou les USA ?
    Pour beaucoup de pays n’ayant pas voie aux chapitres (les pays en voie de dével. par exemple), c’est un peu une opportunité de voir qu’un « grand » pays s’oppose aux USA… Même si ça nous a mis dedans pour les JO (et on va pas pleurer), c’est quand même marquant… Et ça consolide les positions « pro-arabe » de la France (par opposition au « pro-USA » de heu les 3/4 de la planète 🙂
    Moi je pars d’un constat : tout ce qui fait ch*** le gouvernement (pas les gens hein) des USA est bien 😉
    Bon après, je fais sans doute de l’anti-américanisme primaire, mais même du secondaire ça fait du bien 😛

  4. Olivier dit :

    Le soucci n’est pas tellement pour moi de s’opposer ou pas au gouvernement des USA. Comme tous les gouvernements, il n’est que de passage. Je n’aime pas Bush mais il n’est pas éternel et dans quelques temps, il ne sera plus qu’un mauvais souvenir…

    En revanche, l’image de la France dans le monde est très importante pour moi et force est de constater qu’on ne rassemble plus autour de nous. J’aurais en effet apprécié que les anglais nous suivent en tant qu’européens comme nous…

  5. Draky dit :

    Les anglais ont toujours été et serons toujours anti-euro(péens) donc bon courage 🙂
    Et économiquement, aucun intérêt à lorgner sur Albion. Faire ami-ami vec l’Allemagne ou les pays d’Europe du Nord est plus « rentable », voire le Bénélux et l’Espagne.
    Après bon, je ne suis pas Président ni Ministre alors… 😉

  6. Draky dit :

    Pour les Wampas, petite histoire : http://permanent.nouvelobs.com/culture/20060118.OBS2517.html
    comme quoi, faire plaisir aux enfants, ce n’est pas facile !

  7. Olivier dit :

    Merci à vous deux pour ces liens, très intéressant!



L'autre monde | Thème liquide par Olivier