7
Juil
14

Il faut liquider la SNCM!





Je me prononce en faveur de la liquidation complète de la SNCM dans les plus brefs délais. L’Etat a englouti des centaines de millions d’euros d’argent public dans ce gouffre financier depuis des années. Il faut que cela cesse. Il faut mettre un terme à l’activité, revendre les bateaux pour récupérer une partie de l’argent investi en pure perte et bien entendu licencier sans la moindre indemnité supra légale les touristes de la CGT qui ont entraîné la chute de cette société. En outre, il ne faut investir aucun euro dans la reconversion de ces personnes car elles risqueraient d’aller plomber une autre entreprise. Elles n’ont qu’à créer leur boîte avec leur fortune personnelle et voir comment elles arrivent à gérer dans l’argent public.

J’en ai déjà parlé à de nombreuses reprises sur le blog. Cette histoire de la SNCM est la chronique d’une mort annoncée. Cette boîte n’a jamais été rentable depuis des années. L’Etat y a injecté des torrents d’argent public à fond perdu. Aujourd’hui, il faut présenter l’addition à la CGT qui est responsable de ce naufrage en bande organisée! On le sait, les magouilles et les détournements de fonds ont eu cours durant des années.

Quand je voyais l’autre jour ces petits patrons molestés par des CRS à la préfecture parce qu’ils osaient se plaindre que leur entreprise était en danger, quelle honte! Comment est-ce que François d’Hollande peut tolérer que ces guignols de la CGT prennent en otage l’économie? Ils n’ont assurément par leur place à la conférence sociale qui s’ouvre. Ce ne sont pas des interlocuteurs respectables dans cette situation.

Encore un dossier mal géré par Cuvillier. A un moment, il va falloir le solder lui aussi car on se demande à quoi il sert…

Espérons que le gouvernement sera ferme pour une fois et que l’entreprise fermera rapidement. C’est le seul moyen de solder la perte une bonne fois pour toutes!





Un commentaire pour “Il faut liquider la SNCM!”
  1. Medorius dit :

    Le scandale n’a que trop duré. La CGT, là comme ailleurs, porte une lourde responsabilité dans l’effondrement économique et social de la France.
    Chirac n’aurait pas dû imposer à Juppé de céder face à la grève des services publics, évidemment guidée par la CGT, suivie de façon ahurissante d’une recapitalisation de la SNCF de 145 milliards de francs !. On aurait gagné 10 ans, avec la suppression progressive des injustes régimes spéciaux.
    On aurait gagné 10 ans.
    Il faut investir dans Corsica Ferries, qui fait bien le job.



L'autre monde | Thème liquide par Olivier