2
Oct
13

L’UMP est trop molle face au PS…





L’UMP est bien trop molle depuis des mois face au PS. Il faudrait chaque jour que les dirigeants de l’UMP se succèdent dans les médias pour cogner sur François d’Hollande et ses ministres dont l’action catastrophique donne de multiples opportunités pour les puncher.

Pendant 5 ans sous Sarkozy, les socialistes s’en sont donnés à cœur joie avec une mauvaise foi incroyable pour mettre Sarkozy à terre. Maintenant qu’ils sont au pouvoir et vu la piètre qualité de leur performance, il faut vraiment taper beaucoup plus dur et être dans une opposition frontale.

En fait, il faut mettre en place une stratégie d’affaiblissement progressif de François d’Hollande. Cela passe par la mise en cause d’un certain nombre de ministres ayant des casseroles comme Tata Taubi ou Moscoco. Cela passe aussi par l’explosion de la gauche plurielle avec la mise devant ses contradictions de Duflot qui ainsi ne pourra pas tenir beaucoup plus longtemps.

Ensuite, quand le premier cercle d’Hollande aura sauté, il ne restera plus qu’à l’attaquer directement pour le forcer à démissionner. Il faut également s’assurer que des dinosaures ne vont pas refaire surface. Pour cela, il convient de remettre régulièrement sur la table l’affaire DSK mais aussi le triste bilan de Martine Aubry, histoire d’être sûr qu’ils ne reviendront pas.

Enfin, il faut démonter l’action de gauche en général. Ceci doit se faire autour de trois axes :

  • d’une manière générale en France, les syndicats sont trop politisés et non représentatifs. Ils disposent d’un pouvoir qui n’est pas en rapport avec leur représentativité. Leur gestion est entachée d’un certain nombre de zones d’ombre qui jettent le discrédit sur leur action.
  • les hommes politiques de gauche n’en ont rien à faire du peuple. La seule chose qui les intéressent, c’est le pouvoir et la préservation de leurs petits avantages. Deux exemples accablants : le maintien du cumul des mandats voté par les sénateurs PS et le refus d’intégrer les œuvres d’art dans l’assiette de l’ISF toujours par la gauche alors que celles-ci ne produisent aucune richesse ou emploi contrairement aux entreprises qui elles sont intégrées dans l’ISF. En fait, la gauche n’est qu’un agglutinât de bobos, cocos, écolos, extrémistes, alter mondialistes et autres paumés dont le seul socle commun est la soif du pouvoir et la défense de leurs privilèges partisans.
  • la pensée de gauche n’est en aucun cas plus vertueuse ou morale que celle de droite. Il n’y a pas les généreux à gauche et les radins à droite. Les gentils à gauche et les fachos à droite. Si on calculait les impôts et taxes payés par des électeurs de droite, on verrait vite qu’ils représentent la grande majorité des produits fiscaux et que cette grande majorité bénéficie pour la très grande part à des électeurs de gauche. Ensuite, au niveau électoral, de nombreux hommes politiques de gauche sont passés grâce au FN ou à des partis de gauche portant des idées insupportables. Donc non la gauche n’a vraiment aucune leçon à donner et il faut les mettre face à leur réalité!





2 commentaires pour “L’UMP est trop molle face au PS…”
  1. pascal dit :

    Disons que pour durcir un peu,il faut avoir qqchose de sérieux à proposer….
    Et ne pas partir sur des délires comme tu le fais..

  2. Medorius dit :

    Je ne suis pas partisan de l’agressivité et du clivage droite-gauche pour avancer.
    Remettre en question les régimes spéciaux est électoralement imprudent pour la gauche, mais socialement et économiquement peu discutable, comme la suppression des départements.
    F. HOLLANDE ferait mieux d’écouter Didier MIGAUD et André VALLINI que les agressifs et clivants P. MOSCOVICI et C. TAUBIRA…et de les nommer à leurs places !



L'autre monde | Thème liquide par Olivier