14
Jan
13

Manif pour tous : Hollande sous pression





François d’Hollande ne s’attendait probablement pas à une telle mobilisation hier. Les estimations réalisées par la préfecture de police décomptent 340.000 personnes. Il est certain qu’ils étaient bien plus nombreux, probablement autour du million de français dans la rue. Sachant le froid qu’il faisait, c’est une mobilisation exceptionnelle!

Cette mobilisation pose un très gros problème à François d’Hollande. D’une part, c’est l’expression d’un rejet massif de sa politique mais aussi d’un appel à la discussion, discussion qui n’a pas eu lieu.

Face à cette grogne, sa marge de manœuvre est très réduite. Il pourrait organiser un référendum mais il faudra alors édulcorer grandement le projet de loi s’il veut obtenir la majorité car en l’état, il n’a aucune chance de passer, une majorité de français étant hostile à l’adoption par des couples homosexuels. Il peut aussi passer en force mais il risque d’entrainer des réactions incontrôlées. Les manifestants ont déjà prévenu qu’ils étaient prêts à organiser des actions plus ciblées et contraignantes pour faire plier le pouvoir.

Ensuite, on ne comprendrait pas que dans une démocratie française où l’on retire la moindre mesure dès que 5.000 taxis bloquent un aéroport ou que la CGT qui ne représente presque rien descend dans la rue, le pouvoir ne soit pas à l’écoute d’une manifestation dont la mobilisation est unique lors de ces vingt dernières années à Paris.

Après, s’il ajourne cette réforme emblématique ou qu’il organise un référendum, il va faire face à son électorat déjà très remonté après les diverses reculades, notamment sur le vote des étrangers ou les trahisons sur la règle d’or…

François d’Hollande découvre à ses dépens que l’exercice du pouvoir n’est pas une chose simple et que n’est pas Sarkozy qui veut… Maintenant, il faut que la droite se mobilise pour faire voler en éclat le gouvernement et forcer François d’Hollande à gouverner encore plus au centre.

Quand à ceux qui hurlent parce qu’un jeune gay a osé comparer les méthodes d’Hollande à celles de l’Allemagne nazie, j’ai envie de m’étouffer. Ce sont les mêmes qui applaudissaient lorsque certains députés de gauche ou certains médias d’extrême gauche comparaient Sarkozy à Hitler. Alors votre bonne morale à géométrie variable, vous pouvez vous la mettre où je pense, ni plus ni moins!





4 commentaires pour “Manif pour tous : Hollande sous pression”
  1. pascal dit :

    Quand les méchants syndicalistes défilent dans la rue on leur conseille de se taire et de retourner bosser…
    Quand les bonnes familles Françaises défilent dans la rue il faut les écouter car le peuple parle ! ( j’adore entendre les Versaillais se définir comme le peuple 😉 j’en ris encore…

  2. Olivier dit :

    Les syndicalistes ont une facheuse tendance à manifester pout tout et n’importe quoi… Quand on manifeste X fois par an, cela n’a plus le même poids et pas forcément de sens. Quand 1,5 millions de personnes se déplacent une fois tous les 20 ans, ça pèse quand même plus lourd…

    Il n’y avait pas que des gens de Versailles dans la rue. Tu as sûrement vu le nombre de bus montés à Paris. Ce n’était donc pas une simple manif de cathos intégristes versaillais…

  3. Medorius dit :

    Les propos de Pascal ne reflètent pas la réalité.
    Où a-t-on entendu que les syndicats devaient se taire et aller bosser ? En revanche, beaucoup de familles françaises, de travaileurs, en ont ras-le-bol des manifestations et des grèves à répétition qui caractérisent la France et empêchent leur travail et leurs déplacements. Que pense Pascal du combat surréaliste contre l’allongement des années de cotisation et de la remise en question – insuffisants – de la retraite à 60 ans, originalité française si coûteuse. Connaît-il les études scientifiques qui montrent que l’homme de 65 ans des années 60 est celui de 75 aujourd’hui: espérance de vie, maladies, autonomie…? Et que pense-t-il des grèves des conducteurs de RER, qui gagnent autant qu’un professeur d’université, partent à la retraite bien avant 60 ans et réclament des primes qu’ils obtiennent, au moins en partie ?

    Quant au défilé contre la loi du « mariage pour tous », il faut remonter à 1984 pour observer une protestation d’une telle ampleur. Pourquoi traiter les manifestants – qui ne cassent pas – de Versaillais ? Les syndicats – dont on connaît la faible représentativité ! -seraient-ils les « vrais » représentants du peuple ?
    Si le gouvernement a beaucoup écouté – à juste titre – les syndicats, les opposants ont été beaucoup moins bien traités et raillés, surtout les représentants de l’Eglise catholique. Peut-on rayer, au nom d’un progrès dont on peut se demander où il se trouve, l’importance d’un père et d’une mère dans le développement d’un enfant ? Là encore, la science a apporté des preuves, ce qui n’est pas le cas pour les enfants d’homosexuels. Pourquoi ne pas améliorer l’union des homosexuels, pour mieux protéger les enfants qu’ils adoptent, dont on parle si peu ? Cette proposition ne serait-elle pas susceptible de recueillir un assentiment majoritaire qu’un référendum pourrait inscrire dans le marbre ?

  4. Gilles dit :

    Sacrés Droitiers 🙂
    De toute façon, comme les homos, vous allez l’avoir dans c** 😀 car la Loi va passer, avec ou sans consentement.
    Heu sinon, me souviens plus, sur les retraites, quand Sarko a fait passer sa loi, quel était le résultat du référendum qui a dû avoir lieu vu le nombre de gens dans la rue 🙂



L'autre monde | Thème liquide par Olivier