31
Mai
06

Michelin, ça roule plus





Michelin

Quel humour ce soir! J’ai bien mis trois minutes à trouver le titre de la note! Bon je sais, c’est mal, il ne faut pas faire de l’humour sur les morts. En fait, après la mort d’Edouard Michelin. Je me suis posé pas mal de questions. J’ai en effet du mal à croire qu’un père de famille de six enfants, patron d’une entreprise internationale de plusieurs milliers d’employés ait pu prendre le risque d’aller pêcher dans un lieu dangereux. Cela me semble tellement gros que je n’y crois pas. Pourtant, je ne vois pas à qui pourrait profiter sa mort. Quand on a autant de responsabilités, je ne crois pas qu’on puisse prendre tant de risques alors soit il n’avait pas conscience des risques mais je n’ose y croire sachant qu’il n’était pas un pêcheur du dimanche et qu’il était accompagné par un professionnel, soit les risques n’étaient pas réels et il a été liquidé (encore un mauvais jeu de mots). A qui profite le crime? Je suis en tout cas étonné qu’aucun résultat d’autopsie n’ait été communiqué…





5 commentaires pour “Michelin, ça roule plus”
  1. ebureau dit :

    mauvaise pioche. L’autopsie est connue et communiquée. Aucunes blessures ou coups. Pour les gens de mer, malheureusement, l’accident bête survient justement quand on ne s’y attend pas. Voir Tabarly.
    je trouve que cette fin est plutôt belle. Même si la douleur doit être insoutenable pour sa femme et ses enfants.
    Méditation : qu’est-ce qui fait courir un homme ? E. Michelin semblait se plaire à manager une multinationale; transmettait ses valeurs démocrates-chrétiens à sa famille. Et cherchait des sensations en pêche. Le tout en ne se la jouant pas. Au moins ses enfants garderont un modèle de père. Vivant c’est mieux; mort, on devient grand avant l’âge. Les vivants ferment les yeux des morts mais les morts ouvrent les yeux des vivants.

  2. Olivier dit :

    Et comment expliquer que le bâteau ait coulé alors que les conditions étaient apparemment bonnes? La noyade n’est pas forcément accidentelle…

  3. ebureau dit :

    Désolé je ne joue plus. Le raz dy sein est le lieu le plus dangereux de la façade Atlantique. le blog me plaisait mais pas avec avec des remarques aussi simples. Adieu.

  4. Olivier dit :

    Voici quelques extraits d’autres articles :
    «  »Mêmes si les conditions météo n’étaient pas optimales, le Cross n’avait pas signalé de conditions particulièrement défavorables ou s’opposant à la navigation », a confirmé le colonel Philippe Davadie, commandant en second du groupement de gendarmerie du Finistère. »
    Source : http://fr.biz.yahoo.com/27052006/202/noyade-d-edouard-michelin-la-justice-enquete-et-les-recherches.html

    « La procureure de la République de Quimper, Anne Kayanakis, a estimé que rien ne s’opposait à cette sortie. « C’est une pratique normale de prendre des passagers, il n’y avait pas d’obstacles à la sortie en mer », a-t-elle expliqué samedi à la presse. »
    Source :
    http://tf1.lci.fr/infos/economie/0,,3305000,00.html

    Désolé si ma note vous déplaît mais je n’écris pas pour plaire. J’écris ce que je pense, peu importe que cela vous plaise ou non. Libre à vous de juger mes propos comme étant simples ou simplistes. Vous ne m’otterez pas de l’idée qu’il y a un truc louche dans cette affaire, un chef d’entreprise internationale, père de six enfants, qui va se noyer naïvement dans une mer déchaînée, je n’y crois pas…

    Pour conclure, je ne retiens personne sur ce blog, c’est un espace de liberté et de convivialité, je ne suis pas là pour recevoir des leçons de journalisme n’ayant pas la prétention d’en devenir un alors merci d’aller planter vos choux ailleurs si mon jardin ne vous convient pas, vos feuilles seront sûrement plus vertes autre part!

  5. Hervé dit :

    Salut Olivier,

    en effet, le Raz de Sein est LE site le plus dangereux de la côte Atlantique. J’ai pas mal d’amis marins à la voile, et tous ceux qui sont passés dans les parages ont été saisi par le BOUILLONNEMENT constant des courants dans cette zone. Certains estiment que c’est tout aussi dangereux que les caps du Horn ou de Bonne Espérance. C’est aussi pourquoi la région est une aussi bonne école pour la voile, mais ce n’est pas sans risque.

    En tout cas, c’est la preuve que cet homme était intègre, vu cette noble activité qui l’a emporté. C’est l’un des plus grands managers français qui s’en va, et celui-là sans « parachute » par opposition aux autres justement !
    Paix à son âme. Condoléances à sa famille et à celle du Président du Comité des Pêches du Guilvinec, Robert Bouguéon, dont presque personne n’honore la mémoire dans ses hommages, pas même notre Président dans son allocution, honte à lui !

    A+



L'autre monde | Thème liquide par Olivier