17
Avr
12

Mots Croisés





Hier soir, j’ai regardé une grande partie de l’émission Mots Croisés sur France 2. Tout d’abord, je souhaite saluer l’audace de cette initiative. Faire une émission avec les 10 candidats (ou leur représentant), c’était ambitieux et globalement plutôt réussi.

Par contre, je suis vraiment étonné de l’horaire choisi en deuxième partie de soirée. Si on veut intéresser les gens à la politique, ce genre d’émissions est là pour y contribuer. Pourquoi donc la faire si tard dans la campagne lorsque les rapports de force sont bien établis et surtout pourquoi la programmer à un horaire qui exclut de facto une partie de la population…

A part cela, c’était plutôt policé. J’imagine que Poutou ne s’est pas senti très vaillant pour agresser NKM. Il craignait sûrement de ne pas faire le poids dans le verbe.

Autant Poutou me fait rigoler avec sa bonne humeur et sa franchise, autant Nathalie Arthaud me donne vraiment mal au ventre. Son discours est emprunt de haine. Elle fait partie de cette frange de la population qui passe son temps à taper sur un système qui la fait pourtant vivre depuis des années. Cracher dans la soupe m’a toujours écœuré. Qui peut entendre son discours consternant. Interdire les licenciements! Pourquoi pas forcer les embauches ou les augmentations. On nage en plein délire. Elle voudrait nous faire croire qu’il y a les gentils ouvriers d’un côté et les méchants patrons de l’autre. Cette vision polarisée de la société est aussi dangereuse dans ce qu’elle porte de haine qu’irréaliste tant elle est déconnectée des réalités du monde d’aujourd’hui.

Pourquoi est-ce que Nathalie Arthaud ne commence pas par aller convaincre ses amis du parti communiste chinois? Cela sera assurément le moyen le plus sûr et rapide de faire bouger les choses, si tant est que cela soit possible. Mais croire qu’en plombant la France, on va inciter les autres à se plomber aussi, c’est une utopie.

Curieusement, Arthaud est une prof, enracinée dans une doctrine. Je serai curieux d’entendre le contenu de ses cours. Il serait intéressant de voir si elle suit à la lettre le programme officiel ou si elle s’accorde quelques libertés.

En tout cas, elle a bien la tête de l’emploi, un visage désagréable, rempli de haine, ça ne donne vraiment pas envie de voter pour elle…

A part cela, pas grand chose à relever. Eva Joly était assez calme, comme un réacteur à l’arrêt. Le représentant de Mélenchon n’avait de Mélenchon que le « nom » car il avait oublié son programme et sa verve au vestiaire.

Dommage qu’il n’y ait pas plus de vrais débats dans cette campagne, cela nous changerait des séries américaines…







L'autre monde | Thème liquide par Olivier