7
Avr
11

Mouammar et Laurent sont dans un Gbagbo…





…qui tombe à l’eau? C’est la question que tout le monde se pose! Lequel va finir mangé tout cru par les crocodiles?

Ce qui est sûr, c’est que Robert Mougabé peut préparer quelques chambres d’amis pour accueillir les dictateurs déchus. Personne ne peut dire qui sera le premier au rendez vous des raclures de l’humanité. Est ce que Mouammar se contentera de la suite royale ou il lui faudra une tente bien plantée?

Du coup, on ne parle plus trop d’Abdel et Momo, ils ont gagné quelques mois de plus sous le soleil de la dictature africaine.

Je pense que vu le niveau d’engagement des forces françaises dans ces différentes affaires, l’Etat serait fondé à se rembourser en saisissant une partie de leur patrimoine. Cela permettra de mettre un peu de kerozen dans les rafales pour les prochaines campagnes…

Sinon, on n’entend plus Roland Dumas, à croire qu’on lui a coupé l’herbe sous ses pompes en croco… Aurait-il lâché son ami Gbagbo à l’approche de l’iceberg Licorne?

Bon il faut voir le positif dans cette affaire. Tout le matos étant déployé en Afrique, on va pouvoir faire d’une pierre X coups… Au moins pour une fois, les français ne seront pas les dindons de la reconstruction, ceux à qui on reproche tout le temps d’être le pays des droits de l’homme et qui ne voient jamais la couleur des contrats… Sarko a bien joué sur ce coup là, well done!





Un commentaire pour “Mouammar et Laurent sont dans un Gbagbo…”
  1. barbosa dit :

    Bravo pour cette vision humoristique, digne du canard enchaîné, si ces opérations ne se soldaient par des morts!
    Espérons qu’elles en auront épargné au bout du compte et que Ouatarra et les insurgés lybiens pourront reconstruire un état un peu plus démocratique et établir une paix un tant soit peu durable.
    Attendons la fin de l’histoire et espérons!
    SARKOZI a pris des risques, mais dans le cadre des dispositions arrêtées par l’ONU.
    La critique est facile: si nous n’étions pas intervenus, il y a fort à parier que le désordre et la dictature auraient persisté.



L'autre monde | Thème liquide par Olivier