12
Sep
09

Mylene Farmer illumine le Stade de France





Hier soir, Mylene Farmer était en concert au stade de France, une première pour elle dans un stade aussi grand. Ce concert était donc très attendu!

Sur le billet, il était indiqué que le concert commencerait à 20h, je me pointe donc à 19h30 au stade. Il est rempli au tiers. Je me dis donc que ce n’est pas prêt de commencer. Le temps passe et je m’impatiente. 20h30, on a le droit à 15 minutes de danse d’un groupe bruyant donc j’ai oublié le nom. Puis s’en suit une longue attente et enfin vers 21h15, le concert débute.

Et là, bonjour les basses, je me dis que mes oreilles vont en prendre un coup. Les arrangements des premières chansons sont très « techno » avec un grand renfort de basses très mal équilibrées ce qui fait que l’on entend presque pas la musique et encore moins la voix de Mylene! C’est juste assourdissant.

Ensuite, elle vient au milieu du stade sur une petite scène pour quelques chansons accompagnée au piano par Yvan Cassar. Ce passage là est pas mal musicalement parlant à part le solo de guitare de « Laisse le vent emporter tout », complètement raté. Ensuite, elle revient sur la scène principale et ça repart avec les basses. Au fil du concert, le réglage s’améliorera un peu mais restera malheureusement assez catastrophique.

Dernier couac, sur les deux chansons les plus attendues à savoir Sans contrefaçon et Désenchantée, la sono explose! Et là, alors qu’il n’y a plus musique ni voix, on la voit continuer de danser pendant plus de 30 secondes avant qu’elle ne comprenne ce qui se passe. C’est surréaliste. J’ai été un peu déçu de ce point là. Une coupure, passe encore, mais deux, c’est beaucoup. Elle aurait pu recommencer les chansons à zéro. Ce qui pose question, c’est que ce n’est pas la première fois puisque la semaine dernière en Suisse, le même problème s’est produit. Il serait donc bien qu’elle s’entoure de gens compétents pour gérer la sono car hier, c’était du grand n’importe quoi! Je ne lui en veux pas car ce n’est pas son métier mais bon à 130€ la place, le producteur aurait pu gérer un peu mieux cet aspect.

A part ça, le stade était plein à 95% (il restait quelques places en vente au guichet à 19h). J’ai trouvé la mise en scène et les effets de lumière très réussis. L’utilisation du laser, souvent mal gérée, était là particulièrement opportune et offrait un excellent rendu.

Globalement, j’étais un peu déçu en sortant, notamment lorsque l’on compare à sa précédente prestation à Bercy en 2006. Le son et les arrangements étaient bien meilleurs. Autour de moi, les gens étaient partagés entre le plaisir de l’avoir vu et une petite déception pour les coupures de son. Il faut bien voir que lorsque le son s’arrête sur une chanson comme Désenchantée, c’est un peu comme si l’équipe de France marque un but en finale de la Coupe du Monde de football et que 30 secondes après, l’arbitre l’invalide pour hors jeu… On passe de la joie à la frustration en deux secondes. Mais bon, chapeau quand même à Mylene car remplir le SdF deux soirs de suite, c’est pas donné à tout le monde, elle est la seule en France avec Jojo à pouvoir le faire.





Un commentaire pour “Mylene Farmer illumine le Stade de France”
  1. Gilles dit :

    Bigard aussi a rempli le Stade et pas mal d’autres 😛



L'autre monde | Thème liquide par Olivier