20
Juin
08

Non et après?





Il y a une semaine, les irlandais rejetaient le traité de Lisbonne. Et maintenant, qu’est ce que qu’on fait? On revote à nouveau dans quelques mois en priant pour que cela passe cette fois-ci? On fait un nouveau traité encore plus simplifié?

Depuis des années, l’Europe recule pendant que le monde avance. Englués dans des luttes internes sur le but de l’union, certains pays adhérents ont oublié que pour construire, il fallait avancer et qu’au bout d’un moment, lorsque l’on a rien de viable à proposer, il faut accepter ce que l’on nous propose ou alors sortir.

La prochaine fois, plutôt que de se reposer sur la couleur politique temporairement favorable des parlements locaux, je pense qu’il faudrait envisager de faire un référendum européen, c’est-à-dire un référendum organisé à la même date dans tous les pays avec la même question. Il faut pour cela que le débat ne se fasse plus pays par pays mais entre les pays. C’est la seule manière de converger selon moi vers une vision commune de l’Europe et de l’avenir.

Le but n’étant pas localement de mettre d’accord les gens de droite ou de gauche mais globalement de faire en sorte que l’irlandais partage un certain nombre d’idéaux avec le grec et le portugais. Avec un référendum organisé au niveau européen, on rétablirait également le poids du peuple. On ne peut se contenter d’accepter de perdre encore plusieurs mois dans la construction européenne parce que 120.000 irlandais ont voté « non » plutôt que « oui ». C’est dérisoire à l’échelle de l’Europe. Il faut bien entendu donner la parole à chacun mais il est impossible de mettre tout le monde d’accord donc à un moment il faut trancher autour de la position qui recueille l’assentiment du plus grand nombre.





2 commentaires pour “Non et après?”
  1. Gilles dit :

    Tu vas rire mais je pense que la majorité des européens, en plus de s’abstenir, voterait NON.
    Les gens ne savent pas ce que leur apporte l’Europe.
    Et comme la tendance est au NON (on n’est pas content de notre gouvernement et l’Europe « sapuonsaitpaspourkoi »)…

  2. Olivier dit :

    Ce qui me choque profondément, c’est que s’il y a bien un pays qui a tiré profit de l’Europe, c’est l’Irlande. Alors je trouve particulièrement gonflé leur démarche. C’est un peu comme vouloir le beurre, l’argent du beurre et la crémière!

    Après pour la tendance, il faut se méfier de ce que disent les médias. Moi je n’ai pas d’idée de ce que pourrait donner un vote à l’échelle européenne vu la diversité des personnes représentées…



L'autre monde | Thème liquide par Olivier