14
Fév
13

On nous aurait menti?





Ce qu’il y a de bien avec la politique, c’est qu’il n’y a pas plus prévisibles qu’eux. On sait toujours que leurs paroles et leurs prévisions ne seront jamais tenues, de droite comme de gauche.

Dernier exemple en date, le budget 2013! A peine voté, déjà obsolète! Le gouvernement qui prévoyait de ramener le déficit à 3% a annoncé qu’il n’y parviendrait pas. Une fois cette annonce passée, cela signifie qu’il faut s’attendre à une ou deux révisions budgétaires dans l’année. Ces révisions vont s’accompagner de nouvelles taxes et impôts puisque le gouvernement a pris le parti de ne pas réduire le train de vie de l’Etat, mesure beaucoup trop impopulaire pour un gouvernement de gauche.

Alors qu’est-ce qu’ils vont bien pouvoir trouver? Une nouvelle tranche d’impôts à 95%? Non, sûrement pas, cela ne serait pas constitutionnel. On nous parle plutôt de la fiscalisation de certaines aides comme les allocations familiales.

En revanche, pas un mot sur les dépenses abusives pointées dans le récent rapport de la Cours des Comptes. A croire que cette institution n’est bonne que pour pondre des rapports de 2.000 pages dont personne ne tient compte. Donc les buralistes conserveront leurs aides, pourtant mal ciblées. Les agents d’EDF conserveront eux aussi leurs régimes ultra favorables.

J’ai aussi entendu qu’ils voulaient remettre les panneaux pour avertir des radars sur les routes et qu’après que le démontage ait coûté plus de 5 M€, le remontage allait coûter la même chose. Où comment jeter l’argent public par les fenêtres. Ils n’ont vraiment honte de rien.

Bref, dans ce pays, nous sommes gouvernés par des bonimenteurs qui adaptent leur discours en fonction de la météo du jour. Jusqu’à quand est-ce que tout cela va durer? Qu’ils dégagent, et vite, comme dirait Mélencon…





3 commentaires pour “On nous aurait menti?”
  1. pascal dit :

    Eh oui ! Un type qui arrive en disant la vérité en face n’a aucune chance d’être élu..c’est comme ça,et c’est valable partout dans le monde..
    Ce qui fait la différence ensuite c’est la manière de gouverner.
    Tout le monde sait que la marge de manoeuvre est étroite..

  2. Olivier dit :

    Je ne suis pas d’accord avec toi… Je pense qu’une personne disant la vérité mais ayant un programme clair et du leadership peut se faire élire. En tout cas, moi c’est ce que je ferai si j’étais candidat. Les français ne sont pas dupes et en ont marre d’entendre des salades puis d’être cocus…

  3. Medorius dit :

    Il est désolant que les recommandations de la Cour des Comptes n’aient aucune valeur d’imposition.
    Voila, en tout cas,avec l’excellent Didier MIGAUD, le témoignage de l’ouverture de N. SARKOZY.
    F. HOLLANDE, qui moquait ce « débauchage » de ses camarades de gauche par l’ancien président, aurait bien fait de s’en inspirer, en sollicitant des gens comme Bruno LEMAIRE ou Alain JUPPE, au lieu ce gouvernement pléthorique, dont certains membres ont visiblement peu d’expérience politique ou managériale. C’est aussi vrai pour le président et le premier ministre.
    Les spécialistes sont quasi-unanimes sur un fait: le déclin se poursuivra de manière accélérée, tant qu’on ne réduira pas la fonction publique (10 points de plus qu’en Allemagne), tant que la retraite ne sera pas repoussée (l’homme de 65 ans de 1973 est l’homme de 75 ans aujourd’hui: je tiens les études qui le montrent à votre disposition) et tant que les Français ne travailleront pas plus (46 heures dans le privé en 1963, 35 aujourd’hui), y compris ceux qui bénéficient des prestations sociales: tout salaire mérite travail, comme tout travail mérite salaire! En outre, le travail est le meilleur outil de socialisation.
    Démagogie, frilosité, crainte de heurter sa majorité caractérisent, hélas !, la nouvelle équipe. Seule marque de courage: la décision d’aller au Mali.



L'autre monde | Thème liquide par Olivier