29
Oct
12

Oui au retour à la TVA 19,6% pour la restauration!





Un député PS va proposer de revenir à une TVA à 19.6% pour la restauration. Je soutiens complètement cette mesure. La baisse de TVA a largement profité à ce secteur qui n’a pas apporté les contreparties alors négociées. Donc comme les contreparties ne sont pas là, il faut revenir sur l’accord donné.

En clair, les prix n’ont baissé que de 2.5% alors qu’ils auraient dû baisser au  bas mot 3 fois plus. Pour les embauches, le compte n’y est pas non plus. Là la faute est partagée avec Pôle Emploi qui n’a peut être pas assez poussé de chômeurs à s’engager dans cette voie.

Bref, en cette période de crise, il convient de réaligner la restauration sur le barème à 19.6%. Les restaurateurs ne pourront pas réaugmenter les prix d’autant car cela tuerait leur business. Donc les prix augmenteront un peu mais pas trop. Je suis également favorable à ce que ce taux soit appliqué de manière uniforme aux enseignes de restauration rapide, c’est une question d’équité.





12 commentaires pour “Oui au retour à la TVA 19,6% pour la restauration!”
  1. Medorius dit :

    Tout à fait d’accord!
    Nous ne manquons pas de restaurants.
    Et 3 milliards par an dans les caisses de l’Etat, on en a bien besoin.

  2. Gilles dit :

    Et le truc, c’est qu’une fois remontée, tu vas voir que les prix vont tripler (au lieu de revenir au niveau d’avant + inflation ordinaire), les salariés vont trinquer, etc.

    HS : pas encore vu de billet anti-Delanoé malgré l’actu LOL

  3. Olivier dit :

    Ils ne pourront pas faire monter les prix indéfiniment car plus personne n’ira au restaurant et ils fermeront…
    J’avais zappé l’histoire de Delanoë, je rédige une note sur le champ, merci!

  4. Gilles dit :

    Bah je sais pas, on entend que c’est la crise et les gens achètent des voitures neuves (malgré la baisse des immat.)…

  5. Olivier dit :

    Hier, je voyais un reportage sur TF1 sur le tarif social de l’énergie. Ils interrogeaient une bénéficiaire, une jeune femme censée être en grande précarité. Elle était chez elle, sur un beau canapé à 2000€ en train de regarder une télé à 1000€. Bref, la crise…

  6. Gilles dit :

    J’ai appris à me méfier car tu serais surpris des prix chez Emmaüs.
    Sinon tu peux me dire depuis quand elle était « en crise » ? Genre si son canapé et sa TV ont 2 ans et qu’elle est au chômage (sans rentrée d’argent) depuis un an…
    Tu revendrais tout toi dès le premier mois de chômage ?

  7. Olivier dit :

    Et bien, je ne sais pas ce que je ferai à sa place car je n’y suis pas mais son appart était bien décoré pour une personne dans une grande précarité… Mais bon, tu me diras, c’est dans le 93 qu’il y a le plus de Ferrari immatriculées alors faut pas chercher à comprendre…

  8. pascal dit :

    tout a fait d’accord !! les restaurateurs n’ont pas joué le jeu..Sarko a été bien naïf sur ce coup là !
    Au lieu d’embaucher,ils ont changé de 4/4 et planqué les bénefs…
    c’était courru d’avance…

  9. Olivier dit :

    Pour moi, le problème n’est pas tellement là. Des gens qui abusent d’un système, c’est courant, n’importe quelle autre profession aurait fait la même chose dans cette situation, cf le BTP…
    Le problème est plus qu’aller au restaurant n’a rien d’essentiel ou de vital donc il n’y a pas lieu d’avoir un taux de TVA réduit comme c’est le cas pour certains médicaments par exemple…

  10. pascal dit :

    Certe,tout le monde éssaie de profiter..
    sauf que les syndicats de restaurateurs et autres avaient promis embauches et baisse des prix et qu’ils n’ont pas tenu parole.
    ce n’est pas tout à fait la même chose.
    Pas surprenant, ce sont pour la plupart des gens qui travaillent beaucoup d’accord.
    Mais qui n’ont absolument pas de vision globale de la société.
    Leur philosophie c’est moi je gagne bien va vie mais je bosse ! ceux qui m’envient n’ont qu’a faire pareil..
    Je me souviens très bien des promesses des restaurateurs ( en tout cas de leurs représentants ) qui assuraient la main sur le coeur embauches et baisse des prix..
    mais comme le dit le proverbe :
    Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent..

  11. Olivier dit :

    C’était surtout une question de bon sens à la base… Il aurait mieux fallu revenir sur les 35 heures qui ne sont pas vraiment applicables dans la restauration. Filer une baisse de taxes, c’était très risqué. Le risque n’a pas été payant dont acte, revenons à 19.6%. Ce qui roulaient en 4×4 passeront à la twingo et ceux qui roulaient en twingo prendront le métro…

  12. Medorius dit :

    Beau succès pour ce blog et belle unanimité!



L'autre monde | Thème liquide par Olivier