30
Mar
12

Overdose politique





J’aime beaucoup la politique mais là, je crois que je suis en overdose complète. Depuis 2007 et l’élection de Sarkozy, la gauche passe son temps à penser à 2012 et l’agitation politico-médiatique va crescendo depuis 2007. Depuis 18 mois, on ne parle même plus que de cela!

Pourtant, il se place plein de choses plus intéressantes, graves ou joyeuses, chaque jour en France et dans le monde mais on nous rabâche les oreilles à longueur de journée avec les petites phrases et les polémiques stériles. C’est vraiment insupportable à force.

Bien entendu, impossible d’entendre un vrai débat sur le fond, avec des idées, des chiffres vérifiables et de vraies propositions. François d’Hollande a fait quelques propositions démagogiques. Depuis, on ne l’entend plus. Sarkozy a fait quelques propositions, certaines loufoques, d’autres intelligentes mais à chaque fois sans possibilité de les expliquer de manière approfondie car elles étaient immédiatement raillées, à tort ou à raison.

Je me souviens dans les années 90 d’un débat où il y avait tous les partis représentés. J’étais très jeune à l’époque mais cela m’avait captivé. Les politiques rentraient vraiment dans le détail, ils s’écoutaient et ce n’était pas l’espèce de brouhaha insupportable que l’on nous inflige depuis plus d’un an où au fond, les idées ne comptent plus mais la seule chose qui compte, c’est la capacité d’un candidat à discréditer l’autre. On attend autre chose des politiques, un peu plus de hauteur de vue…

Je comprends bien la frustration de la gauche qui n’est plus au pouvoir depuis 17 ans. C’est long 17 ans. Mais bon, ce n’est pas pour autant qu’il faut dégainer à chaque initiative de Sarkozy. Son bilan n’est pas positif à 100% mais il n’est pas non plus nullissime comme ils voudraient le faire croire. Ce n’est pas en discréditant l’autre qu’on se valorise, c’est en portant des idées nouvelles et fortes…

Enfin bon, allez courage, plus qu’un mois et on parlera de 2017…





2 commentaires pour “Overdose politique”
  1. pascal dit :

    Tu as surement raison..
    Mais je pense que l’hyper médiatisation des campagnes y est pour beaucoup.ils sont obligés d’occuper la scène quitte a dire un peu n’importe quoi..
    Quand au côté « c’était mieux avant » je ne suis pas tout a fait d’accord.
    tu as sans doute cette nostalgie car tu découvrais tout cela.
    Je ne pense pas que le niveau soit plus bas si on ne s’occupe pas des petites phrases sans interêt.
    J’ai vu récemment l’extrait d’un débat entre giscard et mitterant ou l’un reprochait à l’autre d’avoir augmenté le prix des croquettes pour animaux domestiques ! (je n’invente rien).
    J’étais attéré..

  2. Olivier dit :

    Les débats en face à face sont souvent l’occasion de pugilats sans intérêt. En revanche, lorsque l’on prend le temps et que l’on élargit un peu l’auditoire, il y a parfois un peu plus de modération et de profondeur…



L'autre monde | Thème liquide par Olivier