4
Juin
05

Par ici la sortie…





Pour Laurent Fabius, il est des lendemains de victoires qui sonnent comme des défaites. Près d’une semaine après la victoire du « non » au référendum sur le projet de traité pour la constitution européenne, Laurent Fabius vient de perdre son siège au conseil national du parti socialiste pour avoir fait campagne pour le « non » allant ainsi contre le vote des militants qui s’étaient exprimés pour le « oui » à la majorité lors du référendum interne au parti quelques mois plus tôt.

On peut s’interroger sur la liberté d’expression qui règne au sein du parti socialiste et la stratégie à moyen terme. S’il est vrai que Laurent Fabius se mettait dans une position délicate en faisant campagne contre l’avis de la majorité des militants, il n’en est pas moins vrai qu’en tant que dirigeant politique de premier plan, il était probablement de sa responsabilité de faire campagne en fonction de ses propres idées. On voit mal un homme politique faire campagne contre ses idées profondes, cela ne serait pas très honnête (même si cela a du déjà se produite). Maintenant, quel avenir pour Laurent Fabius et les siens? Soit lors du prochain congrès du parti au mois de novembre 2005, François Hollande est remis en cause et dans ce cas tout est possible. Soit Laurent Fabius devra faire la course tout seul et s’il voulait l’investiture d’un parti pour 2007, il est probable que cela ne sera pas celle du PS et qu’il devra créer avec ses lieutenants un courant voire un parti dissident. En tout cas, pour les socialistes, l’avenir s’assombrit. La crise est profonde, une fois de plus le parti est divisé et il sera bien difficile de rassembler tout le monde pour 2007.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur l’actualité de Laurent Fabius, n’hésitez pas à visiter son site web :

http://www.laurent-fabius.net/







L'autre monde | Thème liquide par Olivier