22
Sep
10

Paris autorise le stationnement de nuit sur les places livraisons





Cela faisait un bon bout de temps que c’était dans l’air du temps. C’est désormais officiel. A partir du 1er décembre 2010, tout le monde aura le droit de se garer entre 20h et 7h du matin sur les places livraisons.

Il y aurait actuellement 9.000 places de livraison dans Paris. 1.000 resteront cependant réservées aux livraisons de nuit (elles seront clairement indiquées) et le stationnement y restera interdit.

Aujourd’hui, lorsque vous vous gariez sur une place livraison la nuit, au mieux, il ne se passait rien, parfois vous preniez une amende de 35€ et de manière exceptionnelle, votre voiture finissait la nuit en fourrière.

En journée, la mise en fourrière comme l’amende sont bien plus fréquentes que la nuit. Pourtant, contrairement à une idée largement répandue par les commerçants et les livreurs, les places livraisons ne sont nullement réservées aux professionnels de la livraison. Les places livraisons sont réservées à l’acte de livraison. Autrement dit, toute personne peut l’utiliser pour s’y garer à partir du moment où c’est très temporaire (moins de 30 minutes) et destiné à effectuer un chargement ou un déchargement.

Donc les commerçants qui laissent leur véhicule sur la place livraison toute la journée sont en infraction (même s’ils sont rarement verbalisés). Et les particuliers qui laissent leur voiture 10 minutes sur une place livraison pour décharger un gros carton sont dans leur bon droit même si souvent ils sont verbalisés. Ceci dit, l’appréciation de l’acte de livraison étant laissée au seul contractuel, lorsque vous prenez une amende, vous pouvez toujours dire que vous étiez en train de livrer, si votre véhicule n’a pas le look de celui du livreur, vous ne pourrez pas faire grand chose…

A noter qu’à Paris, vous pouvez obtenir un disque « livraison » pour légaliser votre arrêt de 30 minutes. Il semblerait que les professionnels fassent pression pour empêcher l’accès des places livraison aux particuliers. Cela me paraît être une mesure discriminatoire sans aucun fondement juridique. L’espace public appartient à tout le monde et les professionnels de la livraison n’étant pas les seuls à effectuer des livraisons, ils ne peuvent se targuer d’aucune priorité sur les autres usagers. J’espère donc que la Mairie de Paris ne cèdera pas face au lobby des transporteurs comme elle a lâchement cédé face à la RATP et aux taxis qui ont obtenu la privatisation d’avenues entières.

Cette petite mesure ne saurait faire oublier le drame que vivent les automobilistes parisiens depuis l’arrivée de Delanoë au pouvoir. Concrètement, il est juste impossible de trouver une place pour se garer dans la majorité des quartiers de Paris, la faute aux nombreuses places supprimées et au peu de permis de construire délivrés pour des parkings souterrains. Merci Bertrand mais toi, tu n’as pas ce genre de problème puisque ton chauffeur cherche une place pour toi!







L'autre monde | Thème liquide par Olivier