19
Nov
08

Pauvre PS





Lorsque l’on voit le niveau du débat au PS en ce moment, on a vraiment envie de pleurer ou de rigoler suivant ses convictions politiques. C’est bien triste de voir le niveau du débat politique à gauche. Le débat d’idées a été mis au frigidaire depuis très longtemps. Le PS est désormais englué dans une guerre des chefs où l’on se dispute chaque parcelle de pouvoir jusqu’à la mort politique. Le plus pathétique dans cette affaire, c’est que ni Delanoë, ni Royal, ni Aubry ne sont en manque de responsabilités politiquement parlant puisqu’ils occupent tous des postes très importants mais cela ne semble pas leur suffire et ils sont prêts à en découdre quelqu’en soit le prix pour l’image de leur parti.

Ils passent leur temps à nous servir le même discours sur la nécessité de réhabiliter le débat politique et ils ne ratent pas une occasion de porter des coups toujours plus bas à leurs adversaires. Ils prônent le nécessaire renouvellement des générations mais ils refusent de céder les responsabilités à ces nouvelles générations. Bref, au PS, c’est faites ce que je dis mais surtout pas ce que je fais!

Pour ce qui est des idées, c’est toujours le néant absolu. Cela se résume à faire alliance ou non avec le modem qui propose lui aussi le néant ce qui devrait leur permettre de s’entendre sur un programme commun : l’absence de programme. D’ailleurs, ils vont bien s’amuser au PS si un jour ils font alliance avec Bayrou car dans le genre buté, on fait difficilement pire, ça promet de beaux moments en perspective lorsqu’il faudra se partager le gâteau…







L'autre monde | Thème liquide par Olivier