26
Nov
10

PES 2011





Comme chaque année, après le beaujolais nouveau, on a une nouvelle version de PES. Après PES 2010, en toute logique, PES 2011 est sorti! Bien entendu, je n’ai pas tardé à aller l’acheter. Après un gros mois et demi de pratique, voici donc mon verdict.

J’ai connu des départs très poussifs en ligne. Je perdais la plupart de mes matches et arrivait péniblement à dépasser les 450 points ce qui me positionnait irrémédiablement en division 5. Puis sans que je ne sache trop pourquoi, j’ai commencé à gagner de plus en plus de matches. Résultat, je suis parvenu à dépasser la barre des 620 points! J’étais alors parmi les 1.500 meilleurs joueurs online, un sacré score non?!

Quelques défaites plus loin, me voilà plus humble, autour des 550 points. Pour ceux et celles qui n’auraient pas compris, PES est un jeu de football sur Playstation 3. On peut affronter des joueurs en herbe de toute la Terre sans bouger de son canapé, un vrai luxe avec le froid qu’il fait dehors en ce moment!

Cet opus 2011 est assez semblable au précédent. Je lui reprocherai cependant quelques imperfections. Tout d’abord la gestion des hors jeux est un peu trop binaire à mon goût. Elle laisse peu de place au hasard et n’est pas très réaliste. On se retrouve beaucoup trop facilement hors jeux et il est donc très difficile de déborder une défense par la vitesse du jeu.

Ensuite, il y a la gestion des coups francs. Il est toujours aussi difficile de marquer sur coup franc, c’est vraiment pénible. Par contre, l’arbitre est toujours aussi prompt à siffler le moindre contact. Le carton rouge sort un peu moins souvent que dans la version 2010 mais toujours trop à mon goût.

Le niveau en ligne est assez homogène. On réalise rarement de gros cartons. Je me suis pris quelques taules (plus de 4 buts d’écarts) mais c’est plutôt rare. Le jeu est donc assez équilibré.

Bref, PES 2011 est un bon opus, pas encore parfait mais un peu mieux que la version 2010. En même temps, ils ne peuvent pas sortir une version parfaite, sinon qu’est ce qu’ils auront à vendre l’année suivante? C’est cela la grande force de PES, chaque année, ça s’améliore mais toujours par petite touche pour garder une marge de progression…







L'autre monde | Thème liquide par Olivier