10
Nov
05

Pour Fabius et le NPS, la traversée du désert commence





Hier soir, les militants du Parti Socialiste étaient appelés à se prononcer sur les différentes motions en vue du prochain congrès, le but final étant de définir la ligne politique du parti mais aussi qui doit conduire cette ligne. François Hollande, premier secrétaire du parti était opposé notamment à Laurent Fabius qui défendait son propre courant mais également le Nouveau Parti Socialiste, autre courant. Après le vote des militants, il apparaît que François Hollande obtient plus de la majorité des votes alors que Laurent Fabius n’a que 20% et le NPS 25% d’après les informations circulant ici ou là.

C’est donc un nouveau camouflet pour Laurent Fabius pour ce qui ressemble maintenant au vu des résultats à un baroud d’honneur. Laurent Fabius a participé au vote négatif pour le projet de traité pour la constitution européenne contre l’avis des militants de son parti. Il voulait récupérer la tête du parti en vue de l’échéance présidentielle de 2007, c’est raté, cela sonne comme un retour de bâton après le 29 mai et c’est bien fait! François Hollande a réussi une fois de plus à rassembler alors que les médias le montraient déjà comme diminué, isolé et perdant son siège de premier secrétaire. Il a su tenir bon face aux attaques injustes et même si je ne suis pas forcément d’accord avec ses idées, je ne peux que le féliciter pour sa fidélité à ses idées. Pour Laurent Fabius, c’est la fin annoncée de sa carrière politique. Il va probablement tenter des manoeuvres pour créer un nouveau parti ou s’allier avec d’autres pour essayer d’exister mais le constat est là, il ne rassemble plus assez de monde autour de ses idées.





3 commentaires pour “Pour Fabius et le NPS, la traversée du désert commence”
  1. Le Nps a vu son score progresser de 50 % depuis le dernier congrès, et ses idées plus encore, puisque bon nombre d’entres-elles sont reprises par tous les courants comme la 6e république par exemple.
    Quant à la direction du PS, elle passe de 62 % à Dijon, à 59 % au référendum interne, et aujourd’hui à 55 %.
    C’est ça la grande victoire de François Hollande ?

  2. Bix dit :

    En tant que Vert, je connais trop bien les manœuvres des courants, qui marchent plus pour leur gueule que pour le parti dans son ensemble. NPS prend de plus en plus cette tangente, je m’en inquiête. Un PS faible, c’est une gauche faible, un PS miné par les luttes de courants c’est un PS faible. Voyez les Verts…

  3. Olivier dit :

    Michel,

    Content de voir que tu lis mon blog 🙂
    Ecoute, je comprends ta déception mais je pense que votre idée de NPS si elle est peut être bonne ne pouvait pas se concrétiser au sein du PS. Il fallait créer un nouveau parti mais croire que vous alliez pouvoir prendre le pouvoir au PS, c’était un peu utopique à mon avis. De plus, c’est de nature à déstabiliser la gauche de manière durable. François Hollande n’a rien fait de mal (Ok il n’a pas fait grand chose de bien non plus) mais il est pour le consensus, il y avait probablement matière à négocier avec lui plutôt que d’essayer de l’évincer…

    Olivier



L'autre monde | Thème liquide par Olivier