4
Déc
11

Pour la privatisation sans délai de la SNCF





Aujourd’hui, le vase a débordé! Les agents de conduite de la SNCF s’apprêtent à effectuer des grèves pendant tous les week ends du mois de décembre pour protester contre les changements des horaires de train.

Le changement de ces horaires est censé fluidifier le trafic et réduire les retards. Oui mais voilà, cela risque de changer les habitudes des agents et tout changement est impossible à la SNCF. Ou alors, il faudrait qu’une prime soit mise en place pour compenser ce changement et encore, pas sûr que cela suffise!

Bref, il y en a vraiment plus que marre de ces nantis qui n’arrêtent pas de profiter de leur position sans concurrence pour demander tout et n’importe quoi. Il faut casser ce monopole en privatisant sans délai la SNCF. Voilà une mesure courageuse à engager dès maintenant pour Nicolas Sarkozy. Il aura le soutien du peuple qui est excédé des prises d’otage régulières opérées par les agents de la SNCF. Il est temps de montrer qui dirige la France!

C’est quand même fou de constater qu’un changement positif pour les clients, clients qui font vivre les cheminots au quotidien, est tout de suite rejeté par ces mêmes cheminots. Dans n’importe quelle entreprise, un tel comportement aurait de lourdes conséquences pour la viabilité de l’entreprise. Oui mais voilà, à la SNCF, comme il y a un monopole de fait et une perfusion financière de l’Etat, cela ne pose aucun problème, ce sont les employés qui font la loi et les clients qui trinquent.

En tant que contribuable, je pense que je vais demander au Trésor Public de me rembourser la quote part de mes impôts qui a servi à subventionner la SNCF. Chaque français paye plusieurs centaines d’euros par an pour la SNCF. Je ne souhaite plus participer à cette escroquerie intellectuelle et financière. Je préfère que mon argent soit utilisé pour soutenir des entreprises soumises à la concurrence, cela sera plus juste et moral.

On attend toujours une condamnation du Parti Socialiste, bien silencieux dans cette affaire, une attitude aussi coupable qu’irresponsable…





Un commentaire pour “Pour la privatisation sans délai de la SNCF”
  1. Medorius dit :

    C’est vrai, c’est insupportable, comme étaient insupportables les deux grèves des conducteurs de RER!
    Les syndicats – partculièrement la CGT – sont des organismes réactionnaires, qui refusent toute évolution et, avant même toute étude et toute négociation, répondent par la grève.
    De fait, devant ce sabotage répété -depuis si longtemps! – du service public, il n’y a guère d’autre solution que la concurrence, que l’Europe a permis, mais qui avance lentement.
    La privatisation me paraît actuellement utopique, mais l’aggravation de la dette la rendra peut-être inévitable.
    Le poids du servic public est de 56 % en France, de 46 % en Allemagne! La concurrence est inégale!



L'autre monde | Thème liquide par Olivier