6
Jan
13

Pourquoi Free a tort de bloquer les annonces publicitaires





Depuis quelques jours, un petit débat agite le monde d’internet. Free a décidé de manière unilatérale d’effectuer une mise à jour de ses équipements afin de bloquer les publicités sur un certain nombre de sites web. Ainsi, Google ne peut plus diffuser ses annonces chez les abonnés de Free.

Je trouve le procédé très dérangeant car cela revient à filtrer et modifier le contenu des pages affichées, un peu comme cela se fait dans certaines dictatures, c’est donc une atteinte à la liberté d’accès au contenu.

Free compte ainsi faire plier Google dans d’obscures négociations entamées pour obtenir le paiement d’une redevance de la part de Google car Free estime que Google bénéficie largement de son réseau pour diffuser ses contenus, notamment via Youtube. En clair, Free aimerait probablement récupérer une partie de la manne financière générée par la diffusion de contenus. Cela reviendrait à faire payer les diffuseurs de contenus en plus des internautes pour leur abonnement, une manière de se servir des deux côtés pour les FAI.

Un autre point qui a été peu soulevé dans le débat, c’est le fait que Xavier Niel par cette méthode tombe dans un conflit d’intérêt assez peu reluisant. En effet, il coupe les ressources à un certain nombre de diffuseurs de contenus de la presse française en ligne qui se voient ainsi privés de leurs revenus publicitaires ce qui est une manière de les affaiblir. Mais curieusement, Le Monde ne serait pas touché, probablement parce qu’il appartient en partie à Xavier Niel. Bref, il y a là un problème d’équité dans la position de Free, une forme d’abus de position dominante qui n’échappera sûrement pas à Google et certains médias qui pourraient bien porter l’affaire devant les tribunaux.

Ce que Free n’a probablement pas anticipé, c’est que Google et un certain nombre de diffuseurs de contenus pourraient très facilement bloquer l’accès à leurs contenus pour les abonnés de Free. Et là, Free a gros à y perdre car ces abonnés pourront alors très rapidement passer à la concurrence. Techniquement, c’est contournable avec des proxys mais 95% des internautes ne connaissent pas cela et ils seront donc tentés d’aller voir chez un autre FAI. Je suggère donc à Free d’arrêter ce petit jeu stupide. Google ne leur doit rien, pas plus à eux qu’aux auteurs des contenus…







L'autre monde | Thème liquide par Olivier