15
Mar
12

Quand Mélenchon parlait d’Hollande





Mélenchon aime au moins autant François d’Hollande que Galouzeau aime Sarkozy, la preuve ci-dessous :





9 commentaires pour “Quand Mélenchon parlait d’Hollande”
  1. pascal dit :

    L’UMP à bon dos de faire des gorges chaudes d’un évènement qui date tout de même de plusieurs années.
    Tout le monde sait que Mélanchon était au PS et qu’il en est parti suite à divers désaccords,ce n’est pas un scoop..
    On se croirait sur TF1 avec arthur..
    On sort les vieilles casseroles ?
    et ça fait rire tout le monde..
    C’est vrai que c’est juste marrant en fait..

  2. Olivier dit :

    Cela démontre juste que Mélenchon est prêt à s’allier avec quelqu’un en qui il n’a aucune confiance et pas plus d’estime, rien de plus… Je crois que c’est déjà pas mal. D’un autre côté, moi je trouve extrêmement choquant qu’Hollande soit prêt à s’allier avec Mélenchon et Farseth qui sont des extrêmistes tout aussi dangereux que le Pen. D’ailleurs qu’est ce qu’on entendrait pas si Sarkozy s’alliait avec le Pen mais bien entendu, on accepte à gauche ce que l’on reprocherait à la droite, toujours la même hypochrisie et la même mauvaise foi…

  3. pascal dit :

    quelle étrange attitude que comparer l’extrême gauche au front national ??
    C’est un manque de culture politique qui frôle la naïveté ou le calcul..
    Je constate que c’est une idée bien souvent reprise par l’UMP,peut-être pour justifier un raprochement avec Marine à plus ou moins long terme ??
    Qui connait un peu l’histoire du parti communiste français,sait que ses valeurs d’humanité et d’égalité entre les peuples n’ont rien à voir avec les délires du F-haine.

  4. Olivier dit :

    Il est vrai que les génocides commis par des dictateurs portant les mêmes idées que celles portées par Mélenchon et les candidats de l’extrême gauche n’ont pas grand chose en commun au niveau de l’idéologie que de l’extrême droite si ce n’est le résultat : des millions de morts…

    Après, tu vas sûrement me dire qu’il y en a qui sont morts pour une noble cause non? Les vertus du communisme et du trotskisme…

    Les valeurs d’humanité et d’égalité du parti communiste français, on les connaît tous et elles ne dupent plus personne en France. Regarde ce qui se passe dans les quelques pays communistes restant : oppression et soumission des peuples pour la richesse et le pouvoir d’une caste. Ca te fait sûrement rêver car tous les pauvres sont aussi pauvres mais la seule chance de s’en sortir est d’appartenir à une caste. A cela j’oppose la méritocratie, bien plus juste qui donne à chacun une chance de s’en sortir. Mais tu as raison, lorsque l’on n’a pas envie de faire des efforts pour faire mieux, c’est plus agréable de se dire qu’autour de soi, le système est verrouillé pour protéger les acquis obtenus par des gens qui savaient ce que cela voulait dire que faire mieux…

    Sarkozy a toujours rejetté une alliance avec le FN contrairement à Hollande qui acceuillera à bras ouvert Mélenchon et ses amis. Sarkozy a fait l’ouverture en mettant à des postes clés des personnalités de gauche ce qu’Hollande a explicitement refusé de faire pas plus tard qu’hier soir, voilà la vraie différence! Alors les leçons de démocratie, ce n’est pas à la droite qu’il faut les donner mais à Hollande qui visiblement n’a pas compris qu’il ne concourrait pas pour être Président de la Corrèze…

  5. Gilles dit :

    Mélenchon est aussi trotskyste que Sarko est *** 🙂
    Sinon quand on voit le degré de pauvreté de pays libéral comme les USA, c’est clair que ça fait rêver 🙂
    Sinon, tu peux me citer un document où Mélenchon dit qu’il va s’allier à Hollande pour le 2ème tour ?
    Pas une intuition, un vria docu hein 🙂

  6. Olivier dit :

    Mélenchon est d’extrême gauche, c’est un fait… Ce n’est pas quelqu’un de modéré, loin de là…
    Il a dit et répété partout dans les médias qu’au deuxième tour, il fallait voter Hollande. Si tu l’as pas entendu, c’est soit que tu as pas la télé, soit que tu es sourd… Dans les deux cas, ça m’inquiète pour les chances d’Hollande au second tour 🙂

  7. pascal dit :

    Il ne faut pas rêver.pas de victoire sous la 5 eme république sans alliances..
    C’est comme ça..
    Je pense qu’il y a plus de points communs entre mélanchon et hollande qu’entre le-pen et le président sortant !!
    quoique..

  8. Olivier dit :

    Ah si si, en 2002, Chirac a gagné sans s’allier avec personne, parce que Yoyo n’avait pas réussi à rassembler au premier tour 🙂

    Tu as tout fait raison, il y a plus de points communs entre Melenchon et Hollande qu’entre Sarkozy et Le Pen. Et c’est très choquant car on passe son temps à reprocher à Sarkozy de faire du « Le Pen » alors que ce n’est pas le cas mais personne ne reproche jamais à Hollande sa future alliance avec Melenchon alors que Melenchon est tout aussi dangereux que Le Pen.

    Bref, on fait un procès d’intention à la droite alors que Sarkozy ne fera jamais d’alliance avec le Pen mais cela ne pose aucun problème que d’Hollande face une alliance avec le « Le Pen » de gauche!

  9. Medorius dit :

    Intéressant échange, en particulier sur les valeurs du communisme. Je ne nie pas l’déal de certains. Le problème, c’est qu’il faut juger l’arbre à ses fruits: où le communisme peut-il être fier de ses résultats? En URSS, à Cuba, en Corée du nord ? Privation de liberté, corruption, pauvreté, élimination des opposants ! Il suffit d’aller en Russie pour voir les dégâts.
    Quandt à Mélenchon, j’admire son talent d’orateur et certaines analyses pertinentes. Il est logique qu’il rassemble la gauche de la gauche. Le problème c’est qu’il revendique à la fois la démocratie et la révolution.



L'autre monde | Thème liquide par Olivier