18
Oct
07

Quelle semaine!





C’est la première grande journée de mobilisation aujourd’hui depuis l’élection de Nicolas Sarkozy en mai 2007. Le résultat me semble relativement mitigé. J’ai l’impression que les gens se sont tellement organisés pour ne pas pâtir de cette grève que finalement, le bordel engendré sur les routes est relativement limité si j’en crois les médias.

Et puis, il y a ce secret de Polichinelle qui est enfin révélé au grand jour : Nicolas et Cécilia, c’est fini! Je ne ferai pas de commentaires sur cette séparation. Je pense qu’il est difficile pour un couple de survivre à l’épreuve des hautes responsabilités en politique. Je ne sais pas comment Nicolas Sarkozy va vivre ce passage difficile. Est ce qu’il va conserver le même dynamisme? Est ce que la France peut être dirigée par un homme seul au pouvoir? Cette situation me semble peu commune.

Et puis, sur la scène internationale, c’est amusant de voir Hu Jintao s’exciter parce que le Dalaï Lama est reçu à Washington. Et que dire de Vladimir qui participe à un sommet de la mer Caspienne avec l’Iran et d’autres « démocraties » locales. Quand est ce que le maire de Paris organise un sommet du lac du bois de Vincennes avec le maire de Saint Mandé et celui de Vincennes? Bon, c’est vrai qu’a priori, le lac bu bois de Vincennes ne dispose pas d’autant de ressources que la mer Caspienne mais bon, y a pas que le pétrole et le gaz dans la vie…





11 commentaires pour “Quelle semaine!”
  1. pascal dit :

    Suite à cette journée de grêve, je viens d’entrendre à la radio que le syndicat autonome des agents de conduite appelle à la reprise aujourd’hui vendredi.
    Cela ne m’étonne pas vraiment,ils ont sans doute obtenu des compensations pour les conducteurs point final.
    C’était à prévoir,si les trains roulent le mouvement de grêve s’arrête.
    Pouvait il en être autrement de toute façon ?
    Moi-même j’étais un peu résigné,j’ai surtout envie qu’un accord soit signé et que l’on en parle plus.
    Malheureusement toutes ces années ou j’ai cotisé pour ma retraite 2 à 3 fois plus que dans le privé (part patronale 34%) ne me seront pas remboursées.
    Car c’était un argument de la direction pour ne pas augmenter les salaires…..

  2. Olivier dit :

    Je travaille dans le privé, souhaites tu que je te fasse la liste de tous les avantages qu’on m’a fait sauté depuis que je bosse? Je pourrais aussi te parler des augmentations de salaire, des promotions…

    Hier, je voyais à la télévision une nana qui manifestait et disait : « oui c’est normal qu’on ait des régimes spéciaux, nous on bosse le week end, le jour de l’an, etc etc… ». J’étais plié de rire. Il faudrait que les gens ouvrent un peu les yeux. Dans le privé aussi, on bosse le jour de l’an et le week end.

    Je vais m’abstenir de faire des jugements de valeur sur ce qui est bien ou mal car chacun voit midi à sa porte en matière de temps de travail mais bon, je crois qu’il serait grand temps que certains ouvrent les yeux. Il est inconcevable que 500.000 personnes bloquent une partie des services publics alors que 20 millions continuent à bosser bien qu’ils ne bénéficient pas des mêmes avantages…

    La vie est injuste par nature, le monde du travail l’est donc également. Il y a un moment où il faut arrêter de croire qu’on peut continuer de vivre au dessus de son « train » de vie. Ce n’est plus possible, c’est un problème de financement.

    Dans une entreprise, il n’y a pas 36 solutions pour changer les choses. Il faut prendre le contrôle du capital et/ou de l’exécutif…

  3. Gilles dit :

    Olivier, libre à toi d’aimer la s***mie 🙂 mais certains ont juste un peu de mal à l’apprécier 😀
    Imagine : Olivier, pour sauver la France, faut diviser ton salaire par 2 !
    Bon, je t’invite à manger quand tu seras tellement pauvre… mais de ton plein gré car « il faut bien faire quelque chose »…

  4. Olivier dit :

    C’est une question d’égalité…

    Sinon, pour l’anecdote, ça va sûrement t’étonner mais il y a quelques années, ma boîte a fait un gros plan social. J’ai proposé au CE de soumettre l’idée d’une baisse des salaires de 20% pour baisser les coûts et sauver quelques têtes. Bien entendu, l’idée était soumise au fait que lorsque la boîte irait mieux, on reviendrait au salaire contractuel initial.

    L’idée a été rejetée par une majorité de personnes (notamment les plus gros salaires et ceux qui ne risquaient pas de se faire virer dans le plan). Du coup, la direction n’a même pas eu besoin de se positionner sur cette idée. Dommage pour ceux qui se sont fait virer et qui voulaient rester non?

  5. pascal dit :

    Rien d’étonnant Olivier,ton exemple est tout à fait dans l’air du temps……

  6. Olivier dit :

    Oui enfin, cela ne m’a pas trop étonné et je ne retire aucune fierté ou gloire d’avoir eu cette idée. Je pouvais survivre sans ces 20% que je proposais de retirer à mon salaire. Ce n’était pas forcément le cas pour tous mes collègues. Par conséquent, leur réaction est compréhensible à défaut d’être solidaire…

  7. pascal dit :

    Pour reprendre les thermes de Gilles,j’ai décidé de me laisser faire…
    Face à la foule hurlante,je laisse tomber,j’en ai marre….
    Toujours expliquer,se justifier….je jette l’éponge.
    Je baisse la tête,je ferme les yeux….
    Il parait que c’est juste la 1ere fois qui coute..
    Je vous souhaite à tous un bon week-end,moi j’ai un train à conduire,déplacement à Tours,je rentre dimanche soir 23h.
    Ma femme sera couchée.Lundi elle se lêve à 6h30,je ne la verrait donc pas non plus.
    Elle rentre à 18h30,Génial !!
    Oui,sauf que moi je serai reparti au boulot depuis 1 h…….
    Et c’est comme ça tout l’année,depuis longtemps déjà….
    Aïe,décidément j’ai l’impréssion que ça va me faire mal…..

  8. Gilles dit :

    Sale privilégié… tu as une femme !
    Certain Président ne peuvent en dire autant 😉

  9. Olivier dit :

    Tu veux faire une réforme pour interdire aux personnels bénéficiant des régimes spéciaux d’avoir une femme? Cela ne leur sert à rien car ils sont jamais chez eux entre les horaires décalés et les manifs… 😉

    Bon plus sérieusement, Pascal, j’imagine ce que tu vis bien que je n’ai pas de femme mais que j’ai pendant quelques temps eu des horaires à géométrie variable. Je crois qu’il faut vraiment aimer ce que l’on fait pour pouvoir supporter cela. Si tu ne le supportes plus, il faut peut être songer à se reconvertir (souvent plus facile à dire qu’à faire, mais bon…).

  10. pascal dit :

    Bien-sûr Olivier,les conducteurs de trains,bien que raleurs professionnels,aiment leur métier.
    Il sont des agents très qualifiés,mais cela reste limité a leur entreprise…
    S’ils quittent la SNCF…..ils ne savent rien faire d’autre que conduire des trains….
    Mais s’ils n’ont plus l’avantage de partir en retraite avant tout le monde,il est possible qu’a l’avenir de jeunes agents décident de quitter l’entreprise pour échapper aux horaires décalés….
    Compte tenu des formations internes longues et couteuses,je ne suis pas sur que cela soit très interressant pour la SNCF…
    On verra bien,aujourd’hui une page se tourne,le dernier bastion de résistance aux gouvernements est en train de plier.
    C’est beaucoup moins anecdotique qu’il n’y parait.

  11. Olivier dit :

    Si la SNCF a un problème à un moment pour recruter et surtout garder la main d’oeuvre qualifiée, elle devra trouver des solutions pour offrir un environnement de travail plus attractif… Toutes les boîtes sont confrontées à ce genre de problèmes.

    Quand à la spécificité de la qualification, c’est le cas pour beaucoup de métiers. On est dans un pays où le changement d’orientation professionnelle n’est pas valorisé du côté des employeurs. C’est bien dommage mais pour le moment, c’est comme cela. Il faudrait trouver des mécanismes pour encourager les mutations. Le problème me semble néanmoins très culturel. De l’autre côté de l’océan, ils changent de métiers beaucoup plus facilement, les employeurs sont moins frileux pour donner un emploi à une personne n’ayant pas a priori toutes les compétences requises…



L'autre monde | Thème liquide par Olivier