7
Mai
07

Qui pour reconstruire à gauche?





Il faut bien faire un constat aujourd’hui, le parti socialiste ne dispose pas d’un leader capable de lui faire gagner l’élection présidentielle. Ceci ne date pas d’hier. C’est la troisième élection présidentielle perdue par la gauche en 12 ans. Comme il est difficile de trouver un héritier à François Mitterrand. En fait, je crois qu’au delà du programme, lorsqu’il s’agit de choisir un président, les français choisissent avant tout un caractère, un charisme, une stature et force est de constater qu’aussi bien Lionel Jospin que Ségolène Royal n’avaient pas ce qu’il fallait pour réussir. Il ne faut pas chercher plus loin les raisons de la défaite.

Alors maintenant, qui peut incarner le changement à gauche? Qui peut redonner l’espoir? Qui peut rassembler? Je ne vois personne honnêtement. Laurent Fabius n’incarne rien à part lui même. Dominique Strauss-Kahn est bien gentil mais je doute qu’il arrive à rassembler l’extrême gauche autour de lui. François Hollande est bon pour garder les enfants et les militants mais c’est tout. Ségolène Royal garde un sourire publicitaire en toutes circonstances. Je suis déçu de ne pas avoir entendu la voix de Jean-Luc Mélenchon, que pense t’il de cette défaite l’anarchiste aigre doux?

Voilà, à gauche, il n’y a pas d’équivalent à Nicolas Sarkozy, personne pour incarner l’espoir et le changement, personne pour rassembler les différentes gauches.





13 commentaires pour “Qui pour reconstruire à gauche?”
  1. Gilles dit :

    Y’a encore une Gauche au Parti Socialiste ? Ségolène va rester et former un « truc » Centre-Gauche comme dans les autres partis d’Europe. Bayrou, fort de ses petits 10 % (les autres 10% UDF sont partis chez Sarkozy), va aussi tenter de l’approcher.
    Vivement une vraie force de « vraie » Gauche (solidarité, etc…).

  2. Olivier dit :

    Je pense que la vraie gauche que tu appelles de tes voeux ne représente pas plus de 30% des voix en France alors tu as deux solutions : rester à vie dans l’opposition ou déménager dans un pays style Chine ou Cuba où le communisme a encore quelques années devant lui 😉

  3. michel moine dit :

    Comparaison n’est pas raison, mais François Mitterrand s’y est repris à trois fois avant d’être élu en 1981, l’emportant sur celui qui l’avait battu 7 ans plus tôt.

    Et je ne parle pas de Jacques Chirac.

  4. Gilles dit :

    Je préfère rester dans ma minorité 🙂 que « vendre mon âme » et tourner ma veste. Sauf si j’y gagne (financièrement) 🙂
    Et pis c’est pas de ma faute si j’y crois à une « vraie » Gauche… Y’a pas que le Droite et le Centre dans la vie 🙂

  5. Olivier dit :

    Donc rendez vous en 2012 pour Ségolène? 🙂

    D’ici là, j’espère que Sarko aura balayé vos rêves de gauche en offrant à tous un monde meilleur à droite 😉

  6. Gilles dit :

    Ségolène ? L’ami de Bayrou du Centre ? Pourquoi pas Sarko pendant qu’on y est ? 😛
    J’attends. Je n’ai même pas 30 ans, je suis patient 🙂

  7. Olivier dit :

    C’est vrai que je sens que Bayrou va récupérer des gens du PS dans son parti « démocrate »…

  8. Gilles dit :

    Y’a des chances que ça se mélange. Logique et dans la continuité…

  9. Olivier dit :

    Il y a des logiques qui n’effleuraient personne avant le premier tour, au contraire… 🙂

  10. Gilles dit :

    Ca, on ne peut pas savoir si Ségolène n’était pas plus centriste mais se retenait avant d’avoir l’aval pour la candidature…

  11. Olivier dit :

    C’est cela oui… Et tu crois pas que si Bayrou avait fait 5% et Besancenot 20%, elle se serait soudain retournée du côté du peuple? 🙂

  12. Gilles dit :

    Bayrou a été, selon moi, une opportunité pour se démarquer vers le Centre…

  13. Olivier dit :

    Oui exactement, une opportunité… C’est sûrement ce qui a déplu, cet opportunisme entre deux tours alors qu’elle tappait dessus avant le premier tour…



L'autre monde | Thème liquide par Olivier