10
Mai
12

Retraite : Hollande revient sur la parole donnée





Il n’aura pas fallu bien longtemps pour que François d’Hollande fasse volte face, ses électeurs apprécieront. Sur la réforme des retraites, alors qu’il avait promis de rétablir la retraite à 60 ans, il vient de faire un grand pas en arrière! En effet, le projet de décret est tellement restrictif que ce rétablissement ne concernera pas plus de 20% de la population!

L’entourloupe est sur le nombre d’années effectivement cotisées plutôt que validées. Cette petite astuce terminologique permet à Hollande d’exclure de cette mesure les années de majoration liées aux maternités (deux années par enfant) par exemple. Résultat, la mesure ne concernera pas plus de 150.000 personnes sur les 700.000 partant à la retraite chaque année. Cela va coûter quand même très cher aux comptes publics mais ce n’est rien à côté de ce que cela va coûter électoralement à Hollande.

Pas encore investi mais déjà tant de vagues, quelle tristesse…





9 commentaires pour “Retraite : Hollande revient sur la parole donnée”
  1. pascal dit :

    ce n’est pas parce que tu es passé dans l’opposition que tu peux te permettre de dire n’importe quoi.
    Même si c’est ton blog.
    Croit moi ! ou celui-ci va perdre tout intérêt !
    Tu veux devenir le « minute » de l’internet ??
    Tu sembles être très amère,cela ne t’autorise pas à arranger l’info à ta sauce..
    La retraite à 60 ans promise par François hollande concernera les personnes qui auront cotisé 41 ans et auront donc commencé a travailler à 18 ans.

  2. Olivier dit :

    Il a joué sur l’ambiguïté entre années cotisées et années validées. Ce n’est pas moi qui le dit, ce sont les médias de gauche et les syndicats! Moi je ne fais que relayer l’information! Désolé si celle-ci ne t’arrange pas…

  3. Medorius dit :

    A ma connaissance, Hollande n’a pas dit qu’il reviendrait entièrement à la case précédant la réforme des retraites.
    Et quand à taux plein?
    Il faut dire qu’il a été tellement flou – et habile – sur les sujets sensibles, qu’on ne sait pas à quoi s’en tenir.
    Il était question d’introduire la pénibilité à la place de l’invalidité.
    Grave et démagogique erreur à mons sens!
    Je ne vois pas pourquoi il faudrait mettre à la retraite plus tôt quelqu’un qui est en pleine forme et qui souhaite continuer, même s’il a effectué un travail lourd. Alors qu’une invalidité, jugée par un médecin, est un critère beaucoup plus juste, appréciant l’incapacité individuelle.
    Quels critères seront donc retenus pour juger une « tâche pénible »? La surenchère ira bon train, comme les puissants lobbies syndicalistes. Je crains que le cheminot et l’enseignant, dont la longévité est pourtant remarquable, passent avant l’artisan!
    « Travailler encore… », chante Lalanne à juste titre. Personne n’a montré qu’on peut créer des emplois et les maintenir en travaillant moins!

  4. Olivier dit :

    Hollande est revenu sur la parole donnée, c’est un fait :
    http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0202053381671-retour-a-la-retraite-a-60-ans-les-syndicats-mettent-la-pression-sur-francois-hollande-321184.php
    Les syndicats sont furieux et ils ont raison de l’être. Se faire avoir par la gauche après avoir appellé à voter pour Hollande, ça doit avoir un peu de mal à passer…

  5. pascal dit :

    Dans l’état actuel des choses,que je sache, une personne ayant eu 3 enfants ne peut pas partir en retraite à 56 ans il me semble !!
    Il n’en a jamais été question !!
    Quand à mélanger la pénibilité avec tout ça comme le fait Médorius,on est en plein délire !
    D’autre part,il n’a jamais été question d’obliger quelqu’un a partir en retraite parcequ’il a 60 ans et ses années de cotisations,s’il souhaite continuer a travailler..

  6. Olivier dit :

    Là, même avec 3 enfants à 60 ans, tu ne pourras pas partir si tu n’as pas tes 41 années et demi côtisées et non validées!
    Marrant que cela te dérange pas plus que ça. Je suis sûr que si cela avait été Sarkozy, tu aurais fait un scandale…

    Dans certains corps de la fonction publique, lorsque tu atteinds l’âge légal de la retraite, tu es forcé de partir même si tu as envie de continuer à travailler…

  7. pascal dit :

    C’est juste que c’était évident dans le cadre de la reforme sarkozy et que cela devient un retour sur la parole donnée pour Hollande..
    les syndicats font leur boulot c’est normal.
    Marrant que tu te fasses le relais de mailly..

    NON pour ton point 2 à part peut-être dans l’armée..
    C’était un point important de la réforme Sarkozy.
    Tu devrais le savoir..

  8. Olivier dit :

    Donc si je te suis, quand les syndicalistes tapent sur la droite, c’est raisonnable et quand ils tapent sur la gauche, c’est de la démagogie?

    Si les syndicats s’insurgent, c’est bien qu’il y a un problème. Je ne les vois pas aller chercher des pous à leurs amis socialistes pour rien…

    Sinon, il y a bien d’autres corps où quand l’âge de la retraite arrive, tu dois impérativement partir. Par exemple, la fonction publique hospitalière…

  9. Gilles dit :

    Un petit article pour chipoter, car tu aimes chipoter 🙂
    http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/France/Relancer-la-reforme-des-retraites-avant-fin-juin-_NG_-2012-05-08-803846
    Le PS a promis la retraite à 60 ans, mes les propositions de Hollande sont légèrement différentes et tu vas rire, il suit ses propositions à lui là.
    Le coup des « validées », c’est « dans un premier temps pour faire style je bouge sur ce sujet de suite ».
    La suite, c’est de la négo avec syndicats donc…
    Quant aux syndicats, à part râler, je ne les entends jamais au niveau national 🙂 donc bon, ils sont dans leur rôle de râler et demander plus, ça ne porte pas plus à conséquence que ça…
    Tu n’as pas encore fait un billet disant « les milliardaires quittent la France, c’est la fin grâce à Hollande » : http://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/exil-fiscal-simoncini-0412.shtml
    Tu es comme Brice de Nice : Olivice de l’autre-immondice 🙂 tu attends la vague, elle n’arrive jamais…



L'autre monde | Thème liquide par Olivier