27
Oct
10

Retraites : la victoire de Sarkozy





Dans quelques années, lorsque l’on repensera au mandat de Nicolas Sarkozy, deux choses resteront : la dynamique de son plan de relance et la réforme des retraites. Cette réforme est historique de par son contenu mais aussi de par la manière dont elle a été menée. Malgré les coups bas répétés, la propagande médiatique et les blocages illégaux, Nicolas Sarkozy a tenu bon et c’est suffisamment en rare en France pour être souligné. Là où beaucoup auraient reculé, lui a fait face, parce que ce n’est pas la rue qui gouverne et que trop longtemps, la politique française a été tétanisée par une minorité hurlante.

Ne nous voilons cependant pas trop la face, cette réforme est une réforme à minima. Les autres pays d’Europe sont allés beaucoup plus loins. De plus, elle ne touche pas les régimes spéciaux. Mais c’est quand même là l’un des derniers cadavres de l’ère socialiste des années 80 qui vient de tomber et on ne peut que s’en féliciter pour le bien des futures générations qui auront déjà à supporter l’immense dette engendrée par la désastreuse politique publique du PS.

Dans quelques semaines, Jean-Louis Borloo devrait prendre les commandes de Matignon. Il aura la lourde charge de préparer le pays en vue de la prochaine élection présidentielle. Il devra conduire la difficile réforme des collectivités territoriales, collectivités territoriales qui sont à l’Etat ce que feu Georges Frêche était au PS, des électrons libres un peu trop lourds à porter vu l’état des finances publiques.

Voilà, Nicolas, si tu lis cette note, bravo, tu n’as pas plié face aux blocages. La majorité silencieuse qui fait vivre la France t’est reconnaissante, il était essentiel d’inverser le rapport de force dans ce pays afin qu’il corresponde mieux à la réalité des urnes. Je suis sûr qu’au fond, même le PS se félicite de cette réforme car si les socialistes reviennent un jour au pouvoir, ils auraient été incapables de mener à bien une telle réforme pourtant indispensable, cela sera une difficulté de moins pour eux.





2 commentaires pour “Retraites : la victoire de Sarkozy”
  1. Barbosa dit :

    Oui, mieux vaut que cette réforme passe, même insuffisante. La contre-proposition du PS ne tenait pas la route, les sondages l’ont montré.
    Le problème, ce n’est pas tant la réforme elle-même qu’un difficilement contestable rejet de Nicolas SARKOZY par un nombre de Français, probablement majoritaire. Son intelligence et sa volonté sont, elles aussi, incontestables. Mais il ne prend pas assez compte le ressenti de l’autre, se montre souvent trop agressif, ne délègue pas assez, ne prend pas assez de hauteur et mène trop de réformes en même temps et trop vite: certaines sont essentielles, qui méritent plus d’investissement et de dialogue: l’école primaire (peu en parlent), la suppression des départements, l’emploi des jeunes.

  2. stanislas dit :

    Ouhaou ! désolé mais je découvre à la fois ce blog et les commentaires associés et … Je reste sans voix. « La réforme est nécessaire », « vaut mieux que cette réforme passe », « son intelligence et sa volonté », etc… Mais je rêve! Rassurez-moi, ce commentaire est un faux. Barbosa n’existe pas!
    rassurez-moi…



L'autre monde | Thème liquide par Olivier