23
Oct
08

Revers judiciaire pour Bertrand Delanoë





Bertrand Delanoë vient de se prendre un cinglant revers judiciaire. Le tribunal administratif de Paris a déclaré illégale sa décision de ne plus appliquer le service minimum d’accueil dans les écoles les jours de grève. Je me réjouis de cette décision. Il est scandaleux que Bertrand Delanoë ne se soumette pas de manière régulière à l’application des lois de la République. Le parlement français vote des lois de manière souveraine. Paris n’est pas un état indépendant régit par des lois décidées par Bertrand Delanoë.

Quel exemple est ce que le maire de Paris donne en agissant ainsi? On ne peut pas d’un côté déplorer le laxisme de la justice et de l’autre adopter un comportement contraire aux lois de notre pays. La Mairie de Paris a parfaitement les moyens d’assumer le service minimum d’accueil. Bien des communes y parviennent malgré des effectifs moindres. La Mairie de Paris qui dispose d’effectifs pléthoriques se doit de se soumettre à la loi sans délai. Il est inenvisageable qu’elle laisse reposer de nouveau sur les parents la charge de l’organisation de la garde de leurs enfants les jours de grève. C’est une mesure sociale. Et puis, pour changer les couches et faire de la garde, on n’a pas besoin de Bac + 5 alors il faut arrêter de se cacher derrière de mauvais arguments.

Enfin, n’oublions pas que cette mesure bénéficie majoritairement aux faibles et moyens revenus qui n’ont pas les moyens financiers de se payer une garde d’enfants à demeure. Les riches habitants de Boulogne, comme Ségolène Royal, n’ont pas ce genre de difficultés…

Si Bertrand Delanoë persistait dans cette voie, il faudrait songer à des mesures coercitives. Ceci pourrait être par exemple la mise sous tutelle de la Mairie de Paris par le ministère pour toutes les questions de l’éducation nationale (avec bien entendu une reprise des budgets concernés). In fine, on peut imaginer que la justice déclare Bertrand Delanoë inéligible. Il est donc important que la droite prépare rapidement l’alternative. On parlait hier sur France 3 de François Fillon, ceci pourrait venir plus vite que prévu.





14 commentaires pour “Revers judiciaire pour Bertrand Delanoë”
  1. Gilles dit :

    Qu’est-ce qu’il faut pas lire comme conneries LOL car si on mettait sous tutelle toutes les villes avec des décisions qui nous plaisent pas…
    Sinon, au cas où tu ne le saurais pas, pour s’occuper d’enfants il faut du personnel qualifié 🙂
    1 encadrant / 9 enfants déjà.
    Ensuite les diplômes genre Assistante Maternelle / Puéricultrice, etc.
    C’est la Loi qui l’oblige.
    Tu confierais tes gamins à des non-qualifiés ?
    Et bonne nouvelle, vu le surcoût, faudrait augmenter les impôts 🙂

  2. eric dit :

    c’est vrai que l’on lit vraiment un paquet de conneries sur ce blog, c’est vraiment affligeant, à chaque fois je me dis que ce ne peut pas être pire, et pourtant si…
    ha j’oubliais un détail, arrête de mettre le terme « scandaleux » à tout bout de champ dans tes articles.Tu es vraiment l’archétype, je dirais même la caricature du petit parisien réac, c’est d’ailleurs pour cela que je viens te lire, ça me distrait 🙂

  3. Olivier dit :

    C’est très bien car le but est de vous distraire 😉

    En ce qui concerne le personnel qualifié, ce n’est pas un argument. En dehors des temps de grèves, un grand nombre d’établissements scolaires emploie des personnels sans aucune qualification pour faire de la surveillance. On leur demande pas plus et ils n’ont donc pas besoin d’une qualification particulière pointue. Tu crois que tous les pions sortent de Polytechnique? lol 🙂

    Je me souviens, quand j’étais au collège, il y avait un surveillant général qui était une terreur, il faisait flipper tout le monde. Il avait pourtant pas dépassé le collège au niveau scolaire. Comme quoi il n’y a pas besoin de faire de longues études pour faire de la surveillance… Et les jours de grève, on en attend pas plus.

    Ceci dit, c’est marrant comme vous êtes de mauvaise foi car je suis sûr que si c’était une loi de gauche et que la droite refusait de l’appliquait, vous seriez les premiers à gueuler et vous auriez probablement raison. Mais là sous prétexte que c’est Delanoë, vous lui trouvez des excuses.

    En ce qui concerne l’utilisation du terme « scandaleux », libre à moi de l’utiliser à toutes les sauces si cela me plaît. Libre à toi de ne pas lire ce blog si cela te déplaît tant 🙂

  4. K. dit :

    « Tu crois que tous les pions sortent de Polytechnique? »
    C’est évident polytechnique prépare à l’encadrement d’enfants [LOL]
    Les « pions » n’existe qu’à partir du collège (de plus ils ont souvent un BAFA), en primaire comme en maternelle il faut effectivement du personnel qualifié pour assurer les gardes d’enfants, et c’est bien cette tranche d’âge que vise essentiellement la reforme.

    Le fait que la loi soit à respecter, ça reste une question de société, les lois ne sont pas bonnes dans leur essence même, elle sont subjectives et je peux multiplier les exemples de lois discutables (vichy?ségrégation?délation?).
    Pour ce qui est de ce cas particulier, il y a d’une part la responsabilité de la mairie en cas d’accident, et si cela venait à arriver il est bien évident que la « loi » ne serait pas mise sur le banc des accusés.
    Ensuite vient le problème d’une justice quelque peu partiale, quid de la loi sur les 20% de logement sociaux qui n’est quasiment appliqué nulle part et dont personne ne se soucie?

    Ce qui est scandaleux c’est l’attitude de l’État, d’une part face au droit de grève qui est inscrit dans la loi et face à l’éducation. L’école n’est pas une garderie. Quant à se soucier « des parents qui travaillent et qui peinent à faire garder leurs enfants », quid du travail le dimanche cher à notre bon président? Et de la semaine de 4 jours en primaire qui implique un jour de garde supplémentaire?

    (je ne commenterais même pas la stupidités des mesures proposés dans le billet…)

    Restons sérieux et cohérent, pour le divertissement il y a une possibilité de commenter les programmes de TF1 😉 l’actu pourrait être épargnée!

  5. Olivier dit :

    L’actu sera épargnée lorsque Delanoë adoptera une attitude responsable. Tu me diras, lui il s’en fout de la garde des enfants puisqu’il n’en a pas et quand bien même il en aurait, il les mettrait à la crèche de la Mairie de Paris…

    Le travail du dimanche n’est pas obligatoire, je te signale! En revanche, que fais tu de tes enfants lorsque les enseignants sont en grève? Eh bien, tu te n’as plus qu’à te débrouiller, c’est ton devoir. C’est la différence entre un devoir et un droit. Un certain nombre de gens réclament le droit de travailler le dimanche, pourquoi leur refuser ce droit?

    Concernant la semaine des 4 jours, j’attire ton attention sur le fait que dans un certain nombre de cas, le mercredi était déjà un jour de congés pour les enfants, le samedi matin étant alors un jour de classe. C’est donc le samedi matin qui a été supprimé. Et là, tu vas me dire que tu bosses le samedi matin non?

    La loi sur les 20% de logements sociaux n’est pas plus appliquée par la droite que par la gauche pour une bonne et simple raison : on ne peut pas être élu et décréter le lendemain matin qu’on va faire 20% de logements sociaux dans les six mois, c’est beaucoup plus long que ça. Il faut selon moi au moins 15 à 20 ans dans les pires cas pour rattraper le retard accumulé. Il est également possible de revoir la loi dans la mesure où elle n’est pas forcément adaptée à la réalité d’aujourd’hui dans le sens où d’un côté trop de personnes peuvent prétendre à un HLM (70% des français) alors que de l’autre, les places sont très limitées. Conclusion, il faut se concentrer sur les cas les plus difficiles.

    Enfin comparer la loi sur le service minimum d’accueil qui est une loi particulièrement sociale avec les lois de Vichy, c’est d’un goût particulièrement douteux que je ne partage absolument pas.

    Sache chez « K » que tu es le bienvenue pour commenter ici mais cela doit se faire dans le respect l’opinion de l’autre d’une part, et en évitant d’assimiler la position de l’autre à une position extrêmiste d’autre part quand ce n’est pas le cas. Je me réserve par conséquent le droit de censurer ou de modifier tout commentaire selon ma volonté.

  6. K. dit :

    Heu… On va faire ça point par point.

    Delanöe adopte une attitude responsable en ne permettant pas à n’importe qui d’assurer la garde d’enfants, l’inverse friserait l’irresponsabilité! Et tu t’égares la crèche à une limite d’âge et si ici nous ne parlons que des enfants en très bas âge alors raison de plus pour employer un personnel qualifié!

    Le travail le dimanche n’est pas plus obligatoire que faire des courses pour remplir le frigo, ai-je besoin d’aller plus loin ou tu comprends où je veux en venir?

    Ensuite, que faire lorsque les enseignants sont en grève? Effectivement il faut faire garder ses enfants, c’est effectivement une dépense, c’est un casse tête, et crois moi je suis au clair avec ce genre de problèmes! Mais le rôle de l’école et des enseignants n’est pas de faire garderie. Leur rôle est d’ENSEIGNER. Et lorsqu’il y a grève c’est bien souvent motivé par une difficulté à exercer la profession.

    Pour ce qui est de la semaine de 4 jours, « bien souvent » effectivement le jour supprimé correspond au samedi, et en effet je peux te citer de nombreux parents notamment parmi les plus modestes qui travaillent le samedi, mais là n’est pas la question, j’essayais de démontrer que ce « tripotage » qu’est la loi du « service minimum à l’école » est largement contredite ou au moins remise en question par d’autres mesures.

    La loi sur les 20% de logement sociaux est quand à elle aussi délicate dans sa mise en application que le service minimum, sauf qu’il s’agit dans un cas d’argent, dans l’autre de personne (et à l’arrivée d’argent mais bon). Il est donc compréhensible qu’une commune n’applique pas et dans certains cas n’esquisse même pas un semblant de tentative d’application de la loi pour la construction de logements sociaux alors qu’un maire devrait trouver n’importe qui pour GARDER DES ENFANTS? non je persiste il y a quand même un problème dans ce raisonnement…

    Et enfin pour ce qui est de ma « comparaison », ça n’en est absolument pas une, ni dans mon esprit, ni même dans ma formulation, je remarquais simplement que dans ton acharnement à placer la loi au dessus de tout, tu en oublies qu’une loi en elle même n’est qu’un texte, et qu’il est a considérer de manière plus vaste dans son intention, dans sa mise en application et dans ses conséquences. Simplement donc, la loi sur le service minimum peut être remise en cause si son application semble impossible ou dangereuse, ce qui paraît être le cas. Je ne faisais aucun parallèle, je me bornais à citer les exemples les plus évidents de lois qui étaient sujettes à discutions et à cautions.

    Modère mes propos autant que tu le souhaites, mais ne les déforme pas. Et je tiens enfin à dire que si mes commentaires sont vifs c’est bien parce que tes points de vues sont aberrants (note que j’emploie le mot aberrant et non extrémistes!)

  7. Olivier dit :

    lol 🙂

    Si certaines personnes souhaitent pouvoir travailler le dimanche, c’est précisément pour pouvoir mieux remplir leur frigo. Tu crois sûrement que cela amuse ces personnes de devoir manifester pour qu’on les autorise à travailler? Tu crois qu’ils aiment tellement travailler qu’ils veulent pouvoir le faire tous les jours, pourquoi pas 24 heures sur 24?! Réfléchis deux secondes et tu comprendras que s’ils veulent pouvoir travailler le dimanche, c’est parque le dimanche c’est mieux payé et souvent ils ont un grand besoin de ce supplément d’argent. Ceux qui n’ont pas besoin d’argent ne se posent bien entendu pas la question de travailler le dimanche…

    Ton raisonnement sur les enseignants est assez incroyable. C’est comme si les médecins faisaient la grève totale à un point tel que plus personne ne puisse être soigné juste parce qu’ils ne disposent pas d’assez de moyens pour guérir tout le monde. Bien sûr que le monde n’est pas parfait mais il faut être lucide, les caisses sont vides alors les classes à 40 parce qu’on doit supprimer des postes d’enseignants, ce n’est pas un problème. C’était déjà le cas il y a 50 ans, déjà le cas il y a 20 ans et cela n’est pas pour autant un facteur d’échec. Regarde les statistiques et tu verras. Le problème, c’est que l’enseignant, dès que tu touches à un truc, il gueule. Si tu touches au programme scolaire, il gueule, si tu touches au nombre d’enseignants, il gueule encore, si tu lui proposes une évolution de l’organisation, il geule toujours, bref, il passe son temps à gueuler. Est ce que tu as déjà entendu un enseignant dire : « quelle chance nous avons en France, on a des équipements modernes, des programmes structurés, etc… ». Non bien sûr que non car l’enseignant est centré sur sa petite vie et il passe son temps à tout faire pour sauver ce qu’il croit être un acquis de son job. Et bien non, on doit pouvoir lui rajouter deux-trois élèves dans sa classe sans qu’il gueule car ce n’est pas lui qui décide mais celui qui règle la facture et en l’occurence, qui règle la facture? C’est le contribuable! Et moi, que mes enfants soient à 35 ou 40 dans une classe, je m’en fous car j’ai été dans des classes de 45 et cela ne m’a pas empêché de faire des études. En revanche, ce qui m’a gêné dans mes études, ce sont tout ces enseignants incompétents qui voulaient m’imposer leur vision archaïque du monde et de la société.

    Est ce que tu manifestes à chaque fois que tu as un collègue qui démissionne, qui est licencié ou qui part à la retraite et qu’il n’est pas remplacé? Evidemment que non car la plupart du temps, c’est justifié, cela répond à une réalité économique. Un jour, tu as bien été recruté par ta boîte car elle avait besoin de toi. Et bien c’est le même raisonnement qui fait que lorsque l’on n’a plus besoin d’un poste, on ne le renouvelle pas toujours et ce n’est pas pour autant la fin du monde…

    Pour les logements sociaux, je ne vais pas repartir dans ce débat, non pas que je ne le l’apprécie pas mais on l’a déjà eu X fois ici. Pour résumer ma position, je ne suis pas particulièrement d’accord avec les maires qui ne font rien pour améliorer la situation de leur commune du point de vue des logements sociaux. Maintenant, si on faisait du logement social de qualité, peut être que les gens seraient moins réticents à en avoir un dans leur quartier. Il faut voir aussi ce que c’est qu’un logement social en région parisienne, souvent il faut le voir pour le croire (je te conseille d’ailleurs la lecture de certains blogs qui te donneront une bonne vision des HLMs de l’OPAC).

    Je maintiens ce que j’ai dit, tu as bien fait une comparaison douteuse, je te cite :
    « Le fait que la loi soit à respecter, ça reste une question de société, les lois ne sont pas bonnes dans leur essence même, elle sont subjectives et je peux multiplier les exemples de lois discutables (vichy?ségrégation?délation?). »

    En disant, je peux multiplier les exemples de lois discutables, tu assimiles la loi sur le SMA aux lois de Vichy et autres. J’ose espérer que ce n’est pas le fond réel de ta pensée mais c’est pourtant bien ce que tu as fait, probablement de manière inconsciente en mettant en parallèle dans le lot des lois discutables, la loi sur le SMA et la loi de Vichy.

    Pour la semaine de 4 jours, pourquoi ne pas proposer qu’on fasse des horaires à la carte pour les enseignants en fonction des besoins des parents? Pour les parents qui bossent le samedi, on fait des cours le samedi pour les enfants et ainsi de suite. Ah non, ça n’ira pas car j’oubliais que l’intérêt d’un enseignant est supérieur à l’intérêt de 30 familles dans notre société.

    A titre personnel, il y a plein de lois de gauche avec lesquels j’ai été en désaccord, notamment celle des 35h qui a plombé notre économie mais je ne les ai jamais comparé à des lois comme celle de Vichy car j’ai encore suffisamment de lucidité pour faire la différence entre ce qui est du domaine de la démocratie et ce qui n’en est pas. En clair, ici c’est la démocratie et ça le restera aussi longtemps que je serai là…

  8. K. dit :

    Je pense que nous allons en rester là…

    Convaincre un réac reste peine perdue. Et arrête de rentrer dans l’affrontement gauche/droite, je suis personnellement loin d’être dans cette optique même si je ne néglige pas l’aspect idéologique de l’engagement politique.

    J’en reste là avec tes grandes idées, ta compréhension limitée et ton interprétation sans bornes…

  9. Gilles dit :

    Vous vous égarez 🙂
    Le problème pour Delanoé ou autres maires (toute tendanc confondue) c’est que pour accueillir des enfants en primaires ou maternelles, faut du personnel qualifié. Point. C’est la Loi.
    Ca va coûter des sous, c’est obligé (embaucher du personnel, ça coûte, surtout du qualifié).
    donc Olivier est d’accord que pour que Delanoé accueille les mômes, il doit avoir plus de sous. Augmenter les impôts locaux par exemple.
    Après, que Delanoé fasse un peu de cirque, c’est son rôle de « chef de l’opposition » si tu permets 🙂
    Parce que des maires toutes tendances qui n’appliqueront pas cette Loi, y’en aura un paquet je pense.

  10. Olivier dit :

    Quand tu vois les moyens de la Mairie de Paris, c’est honteux qu’elle n’applique pas la loi… Beaucoup de mairies ont appliqué la loi bien qu’elles n’aient pas les ressources le Mairie de Paris, comme quoi, c’est possible… Alors pour moi, l’argument sécuritaire ne tient pas. Sinon, les infirmières aussi peuvent te le sortir, les taxis aussi (ils te diront qu’il y a trop de voitures sur la route), etc etc…

    Concernant les impôts, bonne nouvelle, ils vont augmenter 😉

  11. Gilles dit :

    Ben j’avais vu des reportages de maires disant que des parents gardaient les enfants.
    Je ne voudrait pas que ça soit le cas pour le mien mais après, chacun sa conscience ou son inconscience…

  12. Olivier dit :

    Au pire, si cela ne te convient pas, tu gardes ton enfant chez toi. Mais beaucoup de gens ne peuvent pas forcément se permettre ce luxe…

  13. Gilles dit :

    Donc soit on est riche et on garde son gamin chez soi, soit on le fait garder par des personnes incompétentes.
    Wahou, la loi est pas mal faite en fait 🙂
    Et un p’tit côté financier pour aider les communes à avoir du personnel qualifié ?
    Ha non, y’a du pognon pour les banques mais pour les communes…

  14. Olivier dit :

    Tu caricatures 😉
    On va quand même pas filer des subventions supplémentaires aux communes pour palier au manque de personnel les jours de grève… Je te rappelle que l’on a déjà du mal à trouver de l’argent pour payer tout le monde en fonctionnement normal alors on va pas alourdir le mamouth pour les jours de grève 😉

    Quand à l’argent trouvé pour les banques, c’est une idée largement répandue dans les médias qu’il y a de l’argent pour les banques mais pas pour les pauvres actuellement. C’est une idée complètement galvaudée. L’Etat n’a pas fait un don aux banques. Cela s’est fait sous forme de caution (donc aucun don ou prêt) ou sous forme de prêt. Dans les deux cas, ce n’est pas gratuit, c’est même parfois très cher (8% pour le prêt je crois). Donc c’est plutôt bien joué je trouve car cela va rapporter bcp d’argent à l’Etat et pour le moment ça n’a rien coûté puisqu’aucune banque n’a fait faillite.



L'autre monde | Thème liquide par Olivier