12
Jan
11

Sâle temps pour les démocrates amateurs





Il y a comme un vent de révolte en Afrique en ce moment. Tout est parti de la Côte d’Ivoire. Et maintenant, ce sont la Tunisie et l’Algérie qui sont en proie au soulèvement d’un peuple trop longtemps opprimé. C’est vraiment un sâle temps pour les démocrates amateurs que sont Laurent Gbagbo, Zine Ben Ali et Abdel Bouteflika.

Maintenant, on va voir lequel va tomber le premier et lesquels finiront entre 4 planches ou à défaut sur la plage d’un paradis fiscal. Le moins en difficulté pour le moment est probablement Bouteflika. Avec l’argent du pétrole, il dispose d’une réserve suffisante pour acheter la paix sociale. Il faudra juste qu’il se montre un peu plus généreux avec son peuple. Pour Ben Ali, ça commence à sentir le roussi. La Tunisie est exangue, son tourisme ne fait plus recette et il n’a pas vraiment de plan B à proposer. Pour Gbagbo, c’est probablement une question de jours ou de semaines. Il est complètement dépassé par la situation. La seule chose qui pourrait éventuellement le sauver serait des dossiers sur des gros poissons au niveau international mais il ne semble pas avoir grand chose dans sa manche.

Comme quoi, il y a une morale dans la vie. Toutes les bonnes choses ont une fin, y compris la démocratie dictature africaine. A dire vrai, ce n’est pas pour me déplaire. Je commençais à me lasser de voir ces trois zozos parader sur nos antennes après une réélection à 95% tous les 5 ans…





5 commentaires pour “Sâle temps pour les démocrates amateurs”
  1. ABDESSADKI Ilham dit :

    Il s’agit plutôt de la Tunisie et de « l’Algérie ».
    Le président de l’Agérie est « Abdelaziz BOUTEFLIKA »

  2. Rebecca dit :

    Oui, au Maroc, la situation reste plutôt calme avec le roi-tendance-Mohamed-VI.
    Je ne sais pas si tu as vu l’ITW de Gbagbo par Denisot. Allez rime en « O »… deux zozos, contents d’eux-même, tout sourire. Pfff…

  3. Olivier dit :

    Exact, c’est l’Algérie, j’ai corrigé l’article. Ceci dit, le Maroc n’est pas vraiment une monarchie des plus démocratiques. La liberté d’expression est très relative. Bref, un jour le peuple se libèrera du joug du roi, aussi soutenu soit-il par une frange de la population…

  4. Rebecca dit :

    En tout cas, dans les grands médias, la Côte d’Ivoire est passée à la trappe…

  5. Olivier dit :

    Je pense qu’il y a un gros travail diplomatique en ce moment pour réduire les soutiens internes de Gbagbo et l’isoler localement afin de le forcer au départ.



L'autre monde | Thème liquide par Olivier