22
Mai
11

Sâles gosses!





L’autre jour, alors que j’étais à l’arrêt dans ma voiture, je vois débouler une bande de gamins (5-6 environ) de 8 à 10 ans. Ils sont tous hilares. Je me demande ce qui peut bien les faire rire comme ça. Et puis je constate qu’ils ont chacun des oeufs dans les mains. Je me dis : « bon j’espère qu’ils ne vont pas avoir la bonne idée de les balancer sur ma voiture ».

Il y a quelques années, le concierge de l’immeuble où j’habitais à l’époque s’amusait régulièrement à balancer des oeufs sur ma voiture pour se venger des réprimandes du syndic. Il croyait alors que ma famille en était à l’origine. Il faut dire que c’était un gros fainénant qui passait plus de temps à magouiller qu’à bosser. J’étais donc ravi de régulièrement retrouver ma voiture le matin couverte de jaune d’oeuf séché, une vraie galère à faire partir.

Donc losque j’ai vu ces gosses, j’ai repensé à cette histoire… Les gosses se tordaient de rire, racontant leurs tristes exploits. Puis au bout de 10 minutes, j’en vois un qui prend son élan et balance un oeuf en direction d’une fenêtre ouverte au 3e étage de l’immeuble en face. L’oeuf rate sa cible et s’écrase contre le mur de l’immeuble. Les gosses détalent en hurlant. J’hésite un instant à les poursuivre mais vu leur nombre et la quantité d’oeufs encore en leur possession, je me dis que le jeu n’en vaut pas la chandelle.

Ce genre de petits jeux est classique chez les enfants. Là ce qui m’a étonné, c’est leur nombre et leur organisation mais aussi leur caractère récurrent de leur activité. Visiblement, ce n’était pas la première fois qu’ils s’en prenaient aux fenêtres de cet immeuble.

J’ai pensé aussi à la responsabilité des parents, qui laissent des enfants aussi jeunes traîner dans la rue, ils vont apprécier la convocation au commissariat le jour où les gosses se feront prendre, dégradations en réunion avec prémiditation, cela vaudra bien un petit passage devant le tribunal pour les parents…







L'autre monde | Thème liquide par Olivier