6
Oct
05

SNCM : La stratégie du pire





Ce matin, les marins CGT de la SNCM ont décidé de continuer leur grève. De plus, les négociations avec le gouvernement sont au point mort. J’ai le sentiment que les syndicalistes sont entrés dans une logique de la stratégie du pire. Je m’explique, il me semble qu’ils veuillent aller jusqu’au bout dans leur bras de fer avec l’Etat quitte à ce que le dépôt de bilan soit prononcé dans quelques jours. Ils seront alors les premiers à pointer du doigt la responsabilité de l’Etat.

J’ai toujours été convaincu qu’un bon compromis valait bien mieux qu’une mauvaise fin en matière de résolution de crise. Cela ne semble pas être le point de vue d’une partie des marins de la SNCM. Vu la situation, je crois que l’Etat en tant qu’actionnaire majoritaire doit prendre ses responsabilités et faire ce que bon lui semble. Le temps de l’écoute et des discussions est passé. A présent, il faut agir pour sauver ce qui peut encore l’être. La question est de sauver les emplois à court terme. Ensuite, à moyen terme, cela sera aux marins de la SNCM de s’arranger pour que leur entreprise soit rentable en commençant par exemple par cesser leurs grèves à répétition qui plombent les comptes de l’entreprise. De plus, la continuité du service public qui est de la responsabilité de la SNCM n’est actuellement pas remplie créant ainsi une situation difficile pour les corses. L’approvisionnement est en effet très limité, les touristes désertent, bref il est temps de régler cette crise.

Je suis pour le respect du droit de grève. Je suis contre la prise d’otage syndicaliste qui est en train de s’opérer sur les ports. Il faut savoir rester raisonnable en toutes circonstances et certains marins de la SNCM font de cet énième conflit une affaire de principe qui va les mener tout droit à l’ANPE s’ils continuent.





3 commentaires pour “SNCM : La stratégie du pire”
  1. Richard dit :

    Je partage totalement cette analyse qui semble pointer parfaitement la strtégie syndicale française.

  2. Chiche dit :

    Le droit de gréve est lié aussi aux droit à négociation dans cela les marins agissent en assemblée par vote…
    Le gouvernement devrait prendre ce principe en prenant en compte les divers votent pour ètre en phase avec les actionnaires que nous sommes ont a tout dit le 29 mai !

  3. Rick dit :

    Les syndicats rendent responsable le gouvernement de la situation dans laquelle se trouve cette entreprise… c’est se foutre de la gueule du monde je crois… ils accusdent aussi le gouvernement de vouloir la mort du service publique… là encore je crois que c’est se foutre de la gueule du monde car il me semble que dans le cas de la SNCM la situation de l’entreprise est entierement de leur fautes… Et puis c’est bien connue: les syndicats ont tendance à vouloir automatiquement repporter la faute sur le gouvernement et non accepter leurs erreurs!!!



L'autre monde | Thème liquide par Olivier