18
Oct
05

SNCM : le scandale de la caisse noire





Depuis le début de la semaine, plusieurs médias ont mis en lumière une affaire très préoccupante. D’après Le Parisien et Le Monde, deux quotidiens réputés, les recettes des bars et des boutiques des bâteaux de la SNCM auraient été détournées pendant des années au profit des marins mais aussi de certains syndicats.

Attention, cette information est à prendre au conditionnel. En effet, une enquête devra faire toute la lumière sur cette sombre affaire mais le fait que les recettes des bars et des boutiques soient quasiment nulles d’après les comptes de la SNCM alors que Corsica Ferries réalise 1/3 de son chiffre d’affaires avec ces mêmes postes semble venir corroborer la thèse d’un détournement massif de fonds. Un ancien dirigeant de la SNCM confirmait d’ailleurs hier à la télévision avoir eu connaissance de tels agissements.

Je suis complètement stupéfait à l’annonce de cette nouvelle! Les bras m’en tombent. Tous les scénarios les plus fous sont alors envisageables. Est ce que la SNCM a été coulée par les malversations de quelques uns? Est ce que l’acharnement des syndicalistes contre la privatisation de la SNCM n’était pas finalement plutôt lié à la crainte de voir un système de financement occulte disparaître? Il est en effet probable que la privatisation de la SNCM permettra un meilleur contrôle des finances. Est ce que ces détournements supposés n’ont pas servi à financer le terrorisme corse via le STC (syndicat ayant une coloration politique nationaliste)? Autant de questions qu’il est urgent de se poser de manière sérieuse afin de mieux comprendre pourquoi cette entreprise s’est retrouvée dans une telle situation et à qui profitait cette situation.

En tout état de cause, je demande un contrôle fiscal immédiat et détaillé des comptes de la SNCM. Je demande également que soient entendus les différents responsables syndicaux de la SNCM sur leur source de financement, que les comptes de leur section soient épluchés. En outre, j’attends que les responsables nationaux des centrales syndicales se positionnent très clairement et sans aucune ambiguïté contre ces agissements qui s’ils sont avérés jettent un discrédit total sur leur action. Enfin, je souhaite que les éventuelles personnes ayant bénéficié de ces caisses noires soient traduites devant les tribunaux pour abus de biens sociaux (dans le cadre d’un simple détournement pour l’enrichissement personnel), trouble à l’ordre public (s’ils ont participé à la grève, celle-ci n’ayant plus aucun fondement dans leur cas), détournement de navire (s’ils ont participé au détournement, celui-ci n’ayant plus aucun fondement dans leur cas), détournement de fonds en relation avec une entreprise terroriste (si ces fonds ont pu servir au financement d’actes terroristes en corse). En outre, l’argent détourné devra être remboursé avec bien entendu les intérêts moratoires, des dommages et intérêts ainsi qu’une amende afin de compenser le manque à gagner pour la SNCM et l’Etat.

Quelques années plus tard, en 2014, les problèmes perdurent. Je recommande à présent ni plus ni moins que la liquidation de la SNCM!





2 commentaires pour “SNCM : le scandale de la caisse noire”
  1. Rudy Walsh dit :

    L plus simple, pour connaître la vérité, serait que la direction de la société fasse faire une enquête.
    Il faudrait, d’autre part, que les résultats en soient connus.

  2. Nico dit :

    Le plus sympa, c’est Galouzeau qui réinjecte énorme de fric (public) dans la SNCM avant de la brader à son copain de VEOLIA, qui soit est bête, soit sait que pour faire des benefs sur les lignes de la SNCM, il faut faire comme sa concurrente privée, Corsica Feries, largement bénéficiaire, à grands coups d’emplois précaires, d’heures sup’ non-payées et de recrutement dans les balkans pour toutes les basses besognes à bord.
    En avant pour le troisième millénaire du progré par l’exploitation.
    Et c’est sur, c’est dégueulasse ces employés qui ont le droit de faire grêve, qui ont le droit (ET LA POSSIBILITÉ) de se syndiquer… mais le problême, ce n’est pas eux, c’est nous, le privé, en compétition constante avec son voisin de bureau, echine bien courbée, trop heureux de se faire exploiterplutôt aue d’être au chômage!

    ==============================================
    Commentaire tronçonné, répétition d’un autre commentaire, la suite ici :
    http://www.lautre-monde.fr/consommation/la-coupure-de-debut-novembre/#comment-1475
    ==============================================



L'autre monde | Thème liquide par Olivier