29
Nov
07

Super Sarko!





Sarkozy

J’ai suivi avec intérêt ce soir l’intervention de Nicolas Sarkozy à la télévision. Tout d’abord, sur la forme, je trouve cela très bien que le Président de la République fasse régulièrement un point sur la situation et sa vision des choses. Une fois par an pour le 14 juillet (sans compter la langue de bois des voeux de la nouvelle année), c’était vraiment trop peu. Cela faisait un peu penser au roi s’adressant à ses sujets. Nous voilà donc enfin entrés dans une nouvelle ère, celle de la communication.

Sur le fond, je me demande si Nicolas Sarkozy ne pèche pas ses idées sur mon blog. Son discours sur les banlieues est similaire au mien : réprimer très durement les voyous et les trafiquants et encourager ceux qui veulent s’en sortir. Ses deux propositions sur le logement sont aussi bonnes. Réduire la caution à un mois, cela sera amplement suffisant. Mettre en place un fond mutualisé de cautionnement, c’est une bonne idée même si je ne sais pas trop comment cela va fonctionner. Je pense que le système en place de garantie des risques locatifs est déjà bien même si certains agents immobiliers ne les acceptent pas. Après, si l’on va plus loin, est ce que cela veut dire que l’on pourra louer un bien sans conditions de ressources? Je suis curieux de voir ce qu’il y a derrière cela.

Sinon, il en fait un peu trop sur les contrats rapportés de Chine et du Maroc. A l’entendre, sans lui, rien ne se ferait et il fait rentrer l’argent dans les caisses. La réalité me semble un peu différente. Il aide, certes, à la conclusion de gros contrats pour les grosses entreprises mais ces contrats ont probablement des contreparties (si elles ne sont pas financières, elles sont diplomatiques) et surtout, ces contrats bénéficient aux grosses entreprises qui disposent déjà à priori d’une force de frappe internationale pour réussir à l’export ce qui n’est pas aussi évident pour les PME. Par conséquent, cela serait bien qu’il les mette en avant. Parce qu’Airbus, c’est bien mais bon, ils vendent des avions tout en vidant les usines…





15 commentaires pour “Super Sarko!”
  1. Gilles dit :

    Grâce à lui, mon patron va me demander de bosser les dimanches pour gagner plus.
    Si je ne suis pas d’accord, grâce à Sarko, je pourrais aller à 1 endroit au lieu de 2 : l’UNEDIC/ANPE 😀

  2. Olivier dit :

    Tu seras payé double, tu pourras t’acheter plein de jeux PS2 😉

  3. pascal dit :

    Pour ceux qui veulent une augmentation ??
    Ils n’auront qu’à rendre leurs RTT…..si ça c’est pas la fin des 35h…….
    Quand à ceux qui voudront les garder,
    ils passeront rapidement pour des fénéants…
    Pour le travail le dimanche ça me fait sourire,quand tous les magasins seront ouverts le dimanche, (c’est pour bientôt)
    et que les chiffres d’affaire ce jour là vont baisser, ( normal si tout le monde est ouvert )
    on expliquera au personnel qu’on ne peut plus les payer double…
    A l’arrivée une société destructurée et le dimanche entré dans la banalité de la semaine.

  4. Olivier dit :

    Vous avez pas l’impression d’exagérer un peu?

    Evidemment, si l’on ne veut pas de situation injuste à la marge, il faut que tout le monde soit sur le même pied d’égalité : 35h pour tous, même durée de cotisation, même nombre de jours de congés et de RTTs, etc etc…

    Le souci, c’est que la gauche a fait voler en éclat ce principe d’équité en faisant les 35h. Aujourd’hui, il n’y a pas une entreprise qui fonctionne comme une autre. Tu m’expliques où est la justice lorsque dans une boîte tu as près de 50 jours de congés par an alors que dans d’autres, tu es resté à 25 jours avec les mêmes horaires au quotidien? C’est bien la gauche qui a créé cette situation non?

    Alors maintenant que certains bossent moins, ils veulent plus d’argent pour pouvoir s’occuper pendant les RTTs. L’argent ne tombant pas du ciel, il va falloir travailler plus.

    D’ailleurs, si j’étais patron, je trouverais la proposition de Sarkozy un peu difficile à avaler. Je m’explique, passer de 39h à 35h, cela faisait une augmentation de salaire d’environ 10%. Quelques années plus tard, on propose de revenir aux 39h avec une augmentation de salaire pour compenser. Je ne sais pas combien cela va être mais bon, dans l’affaire et suivant la vitesse du passage aux 35h, certains patrons vont avoir donné plus de 10% d’augmentation en quelques années… Il ne faudra pas pleurer quand on fermera les usines pour aller faire bosser des chinois.

    Je ne dis pas qu’il ne faut pas de compensation à l’abrogation des 35h mais il faut alors qu’elle soit généralisée pour que tout le monde soit sur le même pied d’égalité. Sinon, cela va être comme d’habitude. Dans les petites boîtes, il n’y aura pas grand chose et dans les grandes boîtes, cela sera une augmentation de X% de facto. Je propose donc que le parlement vote une loi pour repasser le temps minimal de travail pour toutes les catégories de salariés de 35h à 39h (avec donc la suppression des RTTs) moyennant 4% d’augmentation. Il faut que cela s’applique à tous, sinon cela sera le bordel et certains se poseront toujours des questions existencielles sur le fait de perdre 3 RTTs lorsqu’ils passent d’une boîte à une autre.

  5. Hadrien dit :

    Quelle jeunesse et quelle fougue! A nouveau, depuis 30 ans, un président de 50 ans, ça fait du bien!
    Il y a beaucoup de bonnes idées, difficiles à mettre en oeuvre, face à un pays dont la confiance a vite tourné court.

    Il était important de dire, dans la situation actuelle, qu’il n’y a pas d’autre solution pour augmenter le pouvoir d’achat que de travailler plus: les RMI au RSA, les heures supplémentaires, pour autant que le carnet de commande permette de le faire (incertitude qu’il faut être patient pour voir lever), accords d’entreprise et participation des employés à l’actionnariat, donc aux bénéfices, dans lesquels l’Etat n’a pas à fourrer son nez tout le temps, accompagnement des jeunes volontaires (ne débinons pas Fadela AMARA avant même la publication de son plan, sans avoir d’autre proposition réaliste), assouplissement des conditions de recrutement et – aussi, hélas, sinon les patrons n’embaucheront pas – de licenciement, en l’assortissant d’un accompagnement à la formation et au réemploi, réforme des 4000 articles (!) d’un code du travail devenu un obstacle à l’emploi, substitution progressive de la médiation aux Prud’hommes, peu efficaces et équitables (61% d’appels!), orientation de la formation et des chômeurs vers les 500.000 emplois vacants et suppression de leurs droits s’ils les refusent deux fois, facilitation aussi du temps partiel pour les mères de famille.

    Arrêtons de proposer des solutions masques ou d’assistanat, qui n’ont fait qu’aggraver le chômage, par le coût et la perte de productivité qu’elles représentent: la réduction du temps de travail (qu’est-ce que travailler 35 heures à 25 ans (sauf évidemment pour les métiers les plus durs), sinon une duperie?), les 37 ans et demi de cotisation et les obstacles mis au travail des seniors (j’ai 68 ans, je travaille 55 heures par semaine, je contribue à créer des emplois et j’en suis heureux)l’augmentation systématique du SMIC,toutes les formes d’aide qui dissuadent de travailler,l’augmentation du nombre des étudiants sans se préoccuper de leur aptitude à bénéficier de ce privilège et à avoir un emploi à la sortie de l’Université.
    Le numerus clausus en médecine doit être étendu à la psychologie et aux filières où la majorité des étudiants n’ont pas d’emploi correspondant à la sortie.On pourrait redistribuer l’argent économisé en faveur de l’apprentissage aux métiers où l’offre d’emploi est importante: un plombier ou un restaurateur à la place d’un anthropologue! D’une manière générale, pas de prestations sociales sans une activité en échange, sauf bien sûr pour les malades.

    Celà dit, je regrette de ne pas avoir entendu assez parler de l’école, sans laquelle on ne fait pas de bons étudiants, de la dette et de la perte de compétitivité de notre pays, qui nous obligent à « nous retrousser les manches ». Sinon, notre pouvoir d’achat continuera certainement à baisser!
    Mais l’approche des fêtes pour des français inquiets n’set pas le meilleur moment pour parler rigueur!

  6. Olivier dit :

    Pour une fois qu’il y a quelqu’un qui s’exprime pour rejoindre mes positions sur ce blog, ça fait plaisir 😉

  7. Gilles dit :

    Et si je ne veut pas gagner plus ni travailler plus ?
    Ha merde, j’ai pas le choix…

  8. Olivier dit :

    Bah prends un boulot à mi-temps ou tiers-temps…

  9. Gilles dit :

    Ben non Olivier, tu as pas compris : je suis à plein temps mais tout me convient (horaire, salaire).
    Mais mon patron veut que je bosse plus 🙂
    Ben oué, le libre choix, y’a que dans un cervo de libéro qu’il existe 😉

  10. Olivier dit :

    Un jour, mon patron m’a dit alors que je n’étais pas content à cause d’un avantage qu’il faisait sauter en période de vâche maigre et que je le lui disais d’un ton cynique que de toutes façons, je n’avais pas le choix et que je ne pouvais qu’accepter :
    « vous savez, dans la vie, on a toujours le choix… ». Il l’a dit et répété deux fois. Et il avait raison. On a toujours le choix. C’est cela la plus grande liberté non?

    Pourquoi ne cherches tu pas un autre job pour voir si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs? A moins qu’elle ne soit artificielle…

  11. pascal dit :

    Difficile de continuer sans évoquer un aspect rarement abordé sur ce blog,c’est celui de la vie privée…
    Que dire d’un homme qui à 65 ans travaille encore 55 heures par semaine,c’est son hobbie ?
    N’a t’il pas de femme ou d’amis pour voyager,sortir ou tout simplement se cultiver….
    N’a t’il pas de petits enfants à qui il pourait transmettre tant de choses,
    plutôt qu’un héritage consequent.
    Je plains les gens qui ne savent que bosser,ils passent à côté de tant de choses.
    Leurs vie privée est d’ailleurs généralement un véritable désert.
    Ma plus grande déception aurait été de ne pas avoir vu grandir mes enfants,pour moi c’est bien plus important que la réussite professionnelle.
    Messieurs les libéraux dans quel monde voulez vous vivre ?
    Non monsieur Sarkozy mes RTT ne sont pas à vendre,ils sont trop précieux….
    La réflexion que ton boss t’a faites est tout simplement lamentable cher olivier.
    Quel choix a t’on quand on a un crédit immobilier sur le dos,un conjoint au chomage et des enfants à élever ??
    Moi j’appelle ça du chantage!!!!!

  12. Olivier dit :

    En ce qui me concerne, le coût de la liberté n’a pas de prix… Et je crois que l’on a toujours le choix. Ce n’est pas forcément un choix simple à faire, je te l’accorde. Il faut accepter de remettre en question un certain « confort » ou de prendre des risques mais le choix, on l’a toujours.

    Par exemple, si tu as un crédit et que tu sens que la nouvelle situation que tu envisages ne va pas te permettre de faire face à ce crédit, tu peux revendre ton bien, solder le crédit et prendre en location un bien plus petit pendant quelques temps. Si ton conjoint est au chômage, tu peux soit l’aider à trouver du boulot (en lisant mon excellent guide sur le sujet 😉 ), soit l’aider à créer son boulot (ouvrir une boutique…), soit créer un boulot pour vous deux (là je ne te connais pas assez pour savoir ce que vous pourriez et aimeriez faire). Quand aux enfants à élever, je le conçois, c’est une responsabilité et une charge à assumer. Ne l’ayant pas, je suis pas mal placé pour commenter là dessus donc je m’abstiendrai. Mais je crois que dans la vie, on a toujours le choix. Après, je ne dis pas pour autant que le choix soit toujours entre l’enfer et le paradis, c’est souvent plus nuancé…

    Quand au plaisir que l’on peut prendre dans son travail, je comprends où veut en venir Hadrien même si j’ai une vision un petit peu différente de la sienne. Le travail peut être une très grande source d’épanouissement intellectuel et social. Après, il est sûr qu’il faut que ton travail te plaise et donc je n’irai pas tenir ce discours à l’ouvrier sur chaîne ou à l’éboueur.

  13. julie dit :

    pétition pour la « … » de sarko, les français ne manquent pas d’idées!! signez sur « url censurée »

  14. Gilles dit :

    Je crois que je l’ai déjà vu ici 🙂

  15. Olivier dit :

    Oui en effet, je tronçonne 🙂



L'autre monde | Thème liquide par Olivier