12
Mai
09

Supprimons la redevance télé!





televisionAfin de relancer le pouvoir d’achat, je propose la suppression immédiate et définitive de la redevance télé. Cet impôt qui coûte chaque année une grosse centaine d’euros aux français possédant une télévision sert à financer la télévision et la radio publique. Dans la période actuelle, il me semble que le financement par la population de ces entreprises n’est pas la priorité. En effet, à quoi bon financer la télé lorsque l’on n’a pas de quoi payer l’électricité pour l’alimenter?

Je pense que l’on pourrait légitimement attendre de la télé publique qu’elle fonctionne de manière autonome comme le font toutes les télévisions privées. Aujourd’hui, elle ne peut plus se cacher derrière la mission de service publique car lorsque l’on regarde le contenu des émissions, c’est souvent très proche des autres chaînes. Alors vous me direz que sur France 5, c’est très culturel, c’est formidable. Oui mais seulement voilà, c’est la crise alors il faut faire des choix et en ce qui me concerne, le choix est vite fait, je préfère me passer de France 5 et faire l’économie de la redevance. Il restera bien assez de chaînes sur la TNT et le câble pour se cultiver quand on en a envie. Il faut savoir faire la différence entre ce qui est vital et ce qui est du domaine du confort et la télévision publique, cela fait partie du domaine du confort…





14 commentaires pour “Supprimons la redevance télé!”
  1. seb du massif central dit :

    ah ah ah
    c’est surtout Tf1 qu’il faudrait supprimé!

    pour payer moins d’impôt il faut produire plus en France.

    Donc il suffit de monter la Tva sur les produits d’importation surtout vers les pays qui ne respectent pas les droits de l’homme le droit du travail afin de rentabilsé la production Européenne

    La culture est un droit la redevance un devoir envers la république afin d’avoir un equilibre avec une socièté de frique et des boîtes privées qui gouverne de plus en plus.

    Cela dit nous payons beaucoup trop d’impôts et c’est mal redistribué!

  2. Gilles dit :

    Trop d’impôts, comme dans les pays scandinaves imposant les gens à 60% du revenu ? 😀 avec en échange une assistance pour tout ?
    Ou trop par rapport à l’Angleterre et son service public comme la Santé (faut pas tomber malade là bas sinon c’est 6 mois d’attente et sans succès garanti) ?

  3. seb du massif central dit :

    En Angleterre la redevance est beaucoup plus élévée.

    Le modèle des pays scandinaves est difficile à appliquer en France qui est un pays avec une structure plus grande et une centralisation à Paris.

    autre exemple l’Allemagne avec un système politique éfficace des régions.

    Le choix des Francais a était fait.
    La majorité à voté libéral enfin cela c’était avant la crise…

  4. Olivier dit :

    @Seb : tu n’achètes jamais de produits fabriqués en dehors de France? Je suis sûr que si car certains produits ne sont plus fabriqués qu’en dehors de France à moins de tapper dans le très grand luxe. Les gens pleurent sur le départ des entreprises mais ils sont les premiers à chercher les bonnes affaires, les soldes et les produits low cost fabriqués loin de chez nous. On ne peut pas avoir le beurre, l’argent du beurre et la crémière…

    @Gilles : le système sanitaire français est très bon lorsque tu as la CMU (si tu trouves un médecin qui soit d’accord pour te recevoir) ou si tu as une bonne mutuelle (qui te coûte une fortune chaque mois) mais entre les deux, il ne faut pas trop compter sur la sécu qui prend en charge de moins en moins de choses et est pourtant en déficit chronique faute d’être en mesure d’avoir su adapter l’offre de soin à l’évolution de la répartition de la population (trop d’hôpitaux éparpillés).

  5. seb du massif central dit :

    je suis d’accord avec toi Olivier
    les gens on une moral mais une fois dans les grandes surfaces…
    moi aussi…

    il faut juste équilibrer la balance commercial.(je pense que c’est le plus urgent à faire)

    en même temps les entreprises qui délocalisent profite d’un certain pouvoir d’achat en Europe avec des produits fabriqué en Inde et en Chine avec des gens qui ne peuvent pas acheter le produit et à long terme c’est le cao

    SCIER la branche ou nous sommes assis dessus et nous n’aurons que les yeux pour PLEURER. …

    les boîtes ne fond pas de social c’est comme les caissières a long terme c’est fini comme ça les magasins ouvert 24/24
    y aura peut-être pas de licenciements mais y aura plus d’embauches…

    heu…désolé… je m’écarte du sujet…

  6. Olivier dit :

    La société évolue, certains métiers disparaissent, cela ne date pas d’aujourd’hui, c’est le sens de l’évolution et du progrès…

    Après, il faut être lucide par rapport à nos choix. Lorsque l’on paye un fruit ou un légume pas cher en hyper, il faut bien voir qu’il y a derrière un agriculteur qui se fait essorer.

    C’est tentant d’en avoir plus pour moins mais c’est toujours au détriment de quelqu’un…

  7. Gilles dit :

    Au passage, l’agriculteur, on l’oblige pas à vendre à la grande distrib.
    Si tous les agriculteurs refusent, ils vont avoir mal mais la grande distrib aussi, non ?

  8. Olivier dit :

    Oui on peut voir cela comme ça mais le problème est que lorsqu’une branche professionnelle doit s’allier pour faire face à un problème, il y a souvent des intérêts divergents et ils ont toujours du mal à s’entendre…

    Et puis la grande distrib pourra très bien aller se fournir ailleurs dans d’autres pays (ce qu’elle fait déjà dans un certain nombre de cas).

    La seule solution pour l’agriculteur est de développer des circuits de distribution alternatifs afin de réduire le nombre d’intermédiaires et donc d’augmenter sa marge. Mais bon, les agriculteurs ont déjà souvent assez à faire avec l’agriculture. Ce n’est pas leur métier de faire de la distribution, cela ne s’improvise pas…

  9. Gilles dit :

    Oui mais ils s’en prennent à un élément du circuit sans dire comment le remplacer.
    Après je dis pas que la marge de la grande distrib. est nulle, faut pas rêver… c’est parfois « raisonnable », parfois… pas petit on va dire 😛
    Maintenant, le lait, c’est comme les vêtements : si on paye tous un prix juste heu ça va être plus cher au final.
    Si la grande distrib disons réduit sa marge sur les produits frais, elle courre des risques car dans un hypermarché, qu’est-ce qui paye les employés et le coût de l’hyper (fonctionnement) ? Je te laisse deviner…

  10. Olivier dit :

    Le problème vient du fait que les supermarchés ont un modèle de fonctionnement basé sur une croissance permanente. Ils sont engagés dans une guerre commerciale pour vendre toujours plus de produits à des prix plus ou moins compétitifs. Ils financent leur croissance sur le dos des fournisseurs à coups de promos déguisées et de publicité incessante.

    C’est un peu illusoire dans la mesure où ils n’inventent pas la poudre tous les 4 matins donc ils tirent sur les prix en permanence…

  11. seb du massif central dit :

    malheuresement les agriculteurs ne peuvent vendre que dans des centrals d’achats
    il vendent car il ne peuvent pas tenir et on besoin d’argent pour rembouser les emprunts.Sinon évidement si ils peuvent ils attendent la hausse du produit (je parle des producteurs de viande).

    pour le lait vu la hausse il y a quelque temps ils on beaucoup investi résultat avec la baisse du prix actuel c’est encore un piège pour eux.

    Encore un fois très mal geré par des fonctionaires de l’Europe le quotas (je fais plaisir à Olivier)

    Par contre c’est bien les grandes surfaces qui force à délocaliser et aussi marques de voitures par exemple

  12. seb du massif central dit :

    je précise et pour être positif que dans ma région il y a des producteurs de viande qui vendent directement avec des prix sympas mais la mise au norme (labo,certificats, etc…) très couteuse.
    Le St Nectaire est 8€ au marché contre 13 en moyenne ailleurs.
    Idem camion remorque vitrines nickel mais investissement lourd.Il est obligé de rassemblé plusieurs fournisseur dans l’aoc pour gagner sa vie.
    Sinon il y a un distributeur automatique de lait d’un producteur de la région mais je ne suis pas allé voir

    reste que les grandes surfaces sont plus pratique tout sous la main…

  13. Gilles dit :

    Tout sous la main mais on n’en veut pas ?

  14. seb du massif central dit :

    c’est la que les petits commerçants aurait du prendre le plis en se regrouppant je crois que Système U a une base comme ça.



L'autre monde | Thème liquide par Olivier