Articles sur 'Afrique'

Hommage à Mandela


Nelson Mandela nous a quitté et avec lui, c’est une page d’histoire qui se tourne. J’ai eu la chance d’aller en Afrique du Sud à trois reprises et je garde une affection particulière pour ce pays contrasté. Tout le monde savait que la disparition de Mandela finirait bien par arriver car personne n’est immortel. Il avait gardé une fragilité pulmonaire suite à une tuberculose contractée durant ses années à Robben Island. Après de multiples infections ces dernières années, il s’est donc éteint. Les médias bien pensants peinent à lui dresser la statue qu’il mérite pourtant.


Le Gbabo prend l’eau


Laurent Koudou Gbabo, né en 1945 dans le village de Mama, s’est autoproclamé président de la République en Côte d’Ivoire grâce à l’appui du conseil constitutionnel local, dirigé par l’un de ses proches, nommé à la tête de l’institution il y a quelques mois (c’est un peu gros mais bien joué). Evidemment, comme le verdict des urnes avait donné gagnant Alassane Ouattara, il y a un peu plus de 50% de déçus en Côte d’Ivoire. Et en Côte d’Ivoire, quand une grosse partie du peuple est déçue, cela amène souvent à la guerre civile. Il faut bien voir que Laurent Gbabo a un lourd passif politique. Si ce n’est pas le pire des dictateurs en poste en Afrique, il dispose malgré tout d’un parcours assez impressionnant. Je regardais hier la cérémonie d’investiture sur LCI.


Que faire de Mugabe?


Depuis plusieurs semaines, les projecteurs sont tournés vers le Zimbabwe. Quand j’étais petit, j’aimais bien ce nom « Zimbabwe ». Je trouvais que cela avait un côté très exotique et lointain. En fait, quand on y regarde de plus près, le Zimbabwe est soumis depuis des années à l’une des dictatures les plus dures de la planète sous l’emprise de Robert Mugabe, qui ne veut pas lâcher le pouvoir malgré son âge avancé. En ce moment, le Zimbabwe organise des élections présidentielles. Seulement voilà, ce ne sont pas vraiment des élections puisque le vote importe peu.


Sarko l’africain


Après Sarko l’américain, voilà maintenant Sarko l’africain! Il se rend aujourd’hui à N’Djamena au Tchad pour aller chercher les journalistes français et les hôtesses de l’air espagnoles incarcérés dans l’affaire de l’Arche de Zoé. C’est le retour du grand Nicolas Sarkozy, celui qui décroche son téléphone pour résoudre une situation qui risquait de s’enliser et qui saute ensuite dans l’avion pour aller rechercher les brebis égarées. Sur le fond de l’affaire de l’Arche de Zoé, je n’ai pas trop d’avis. Ce dossier ne me semble pas très clair. J’ai un peu le sentiment que le Tchad a surexploité cette affaire comme la Libye avait surexploité en son temps l’affaire des infirmières bulgares et il est donc bien que Nicolas Sarkozy coupe rapidement l’herbe sous le pied de la justice tchadienne.


Libres!


Après un calvaire de plus de huit années, les infirmières bulgares et le médecin palestinien sont enfin libres! On peut dire que l’attente aura été bien longue. Je ne sais pas trop ce que Sarkozy a offert à la Libye en échange de leur libération mais on peut imaginer : la fourniture de traitements gratuits contre le SIDA par des laboratoires français, la rénovation par Bouygues de l’hôpital de Benghazi, un discount sur quelques Airbus A380 et quelques rafales? Bon on verra bien ce que donnera la visite annoncée de Sarkozy en Libye dans les deux jours à venir. Ce qui est sûr, c’est que Mouammar Kadhafi a bien mené la danse dans cette affaire. Il a réussi un coup de maître pour ramener son pays sur le devant de la scène internationale, tout cela sur le dos de quelques centaines d’enfants malades…


Johannesburg


La première fois que je suis allé à Johannesburg, en 2003, ce fut un petit choc culturel pour moi. Habitué à une vision de l’Afrique que j’avais pu avoir via mes voyages au Sénégal ou en Afrique du Nord, découvrir Johannesburg m’apporta un autre regard sur ce continent que j’affectionne particulièrement. C’est donc avec un plaisir certain que je suis revenu quatre ans après dans cette ville aux multiples facettes. L’Afrique du Sud est probablement le pays d’Afrique qui dispose des infrastructures les plus développées. Ici, les autoroutes ne sont pas défoncées, les feux tricolores fonctionnent et l’aéroport est pas trop mal équipé. Ce qui frappe la première fois que l’on vient ici, c’est le nombre de véhicules de police au km².


Où suis je?


Chers lecteurs, je ne suis pas loin! Plus d’une semaine que je n’ai pas posté une seule note, cela mérite bien une petite explication. En fait, mon activité professionnelle m’a amené à partir en urgence en Afrique du Sud pour aller rassurer un client inquiet. Ah quel plaisir de revoir Johannesburg, 4 ans après ma première visite en 2003. Puis après deux jours de travail acharné pour rassurer ce client aussi important qu’inquiet, j’ai décidé de profiter de ma présence dans l’hémisphère sud pour faire un petit saut de puce en direction de l’île Maurice (saut de puce de 4h30 quand même). J’ai donc passé 5 jours et 4 nuits à l’île Maurice.


Blood Diamond


Je suis allé voir Blood Diamond hier soir. Je vais être clair tout de suite, c’est pour moi le film de ce début d’année. J’en ai vu quelques uns et il n’y a pas photo, aussi bien au niveau du scénario, que du casting et de la réalisation, Blood Diamond surclasse tout ses concurrents. Blood Diamond est un film d’Edward Zwick. L’histoire est celle du destin croisé d’un trafiquant de diamants (Leonardo DiCaprio) et d’un esclave chercheur de diamants (Djimon Hounsou). La superbe Jennifer Connelly joue le rôle d’une journaliste enquêtant sur le trafic de diamants.


Je vous déteste mais soignez moi bien!


Le président algérien Abdelaziz Bouteflika est à Paris pour un suivi médical à l’hôpital militaire du Val de Grâce. Voici les mots qui sortaient de la bouche du même il y a quelques jours : « La France a commis un génocide de l’identité algérienne ». Ce que l’on peut dire, c’est qu’il est très habile pour faire le grand écart. S’il a des problèmes médicaux, il n’a aucun scrupule et aucun problème de souplesse intellectuelle. Je suis absolument consterné, c’est un manque profond de dignité et de respect de sa part. Comment ose t’il venir se faire soigner dans notre pays alors qu’il nous crache dessus régulièrement.


Le jour où la pauvreté fera partie de l’histoire


Voici un petit coup de projecteur sur la campagne « One« . Cette campagne a pour but de lutter contre la pauvreté et le SIDA dans le monde. Différentes actions sont possibles (cliquez sur la bannière pour aller voir le site, je précise que je ne touche aucune rémunération au clic). Vous pouvez aussi voir le clip de la campagne publicitaire sur le site de Sun : http://www.sun.com/one/


L'autre monde | Thème liquide par Olivier