Articles sur 'banque'

Le doublement du plafond du livret A


François d’Hollande l’avait promis, il va le faire! Le plafond du livret A va être doublé pour mobiliser l’épargne et permettre la construction d’un nombre accru de logements sociaux. Cette mesure est déjà très contestée pour un certain nombre de raisons relativement valides : Cette mesure ne devrait pas permettre de mobiliser une épargne bien supérieure au niveau actuel car il n’y a que 9% des livrets A qui sont au plafond à l’heure actuelle. Vu le taux d’intérêt actuel du livret A et sa clientèle cible, on n’imagine que ce nombre ne devrait pas exploser donc l’épagne supplémentaire mobilisée ne sera que de quelques milliards tout au plus. Le logement social ne souffre pas d’un problème de financement mais de la difficulté à trouver des terrains et exécuter la construction car lancer un projet immobilier en France, c’est à peu près aussi compliqué que décoder le génome humain. Il faut X autorisations et dossiers, bref, cela prend beaucoup de temps.


De Boutin à Bouton, la semaine du bout du bout


Je dois dire que je suis assez fier de mon titre. Trente secondes de réflexion pour un titre digne de la « Une » de l’Equipe, je vais bientôt pouvoir me recycler, surtout si Cécile Duflot continue d’être aussi pathétique (cf « A vous de juger » hier soir sur France 2). Bon mais on ne va pas parler de Cécile Duflot, elle est tellement pénible avec son féminisme ostentatoire, ses convictions inébranlables et son bronzage non recyclable 100% Maldives. Vivement que Dany l’éjecte des verts, cela nous fera de grandes vacances. Alors on va commencer avec Daniel Bouton, ex Président de la Société Générale, qui comme tout le monde le sait maintenant, avait magnifiquement géré l’affaire Kerviel puis avait bénéficié d’une très grosse attribution de stock options pour le récompenser avant d’y renoncer face au tolléengendré par cette annonce. Et bien Daniel Bouton a refusé de se rendre au procès de Jérôme Kerviel qui a débuté cette semaine pour témoigner à la barre.


Monabanq


J’avais entendu parler de Monabanq mais je ne connaissais pas plus que cela. J’ai découvert leurs publicités sur youtube. Cela vaut son pesant d’or, ce qui n’est pas une mince affaire pour un banquier, vous en conviendrez! Ils ont créé des publicités très drôles où ils filment en caméra cachée un client confronté à sa banque dans différentes situations comme le découvert ou la prise de rendez vous. Les dialogues sont très drôles. Ceci est également un révélateur profond des aberrations du système français.


A la BNP, on prépare les bonus, comme si de rien n’était…


A la BNP, on ne change pas les bonnes habitudes. La banque aurait provisionné plus d’un milliard pour payer à la fin de l’année le bonus des 17.000 salariés de sa filiale gérant l’activité banque d’investissement ce qui fait environ 59.000€ par personne. Je ne sais pas s’ils recrutent mais à ce niveau là de bonus pour mettre l’économie mondiale parterre, je suis intéressé 🙂 Je suis particulièrement choqué par cette pratique dans la mesure où la BNP a bénéficié en début d’année d’un prêt de 5 milliard d’euros de l’Etat français. Même si cet argent ne servira pas directement à payer des bonus astronomiques, je trouve scandaleux qu’une entreprise qui a recours à l’aide publique de manière aussi importante puisse dans le même temps faire perdurer des agissements qui ont créé la crise, situation ayant amené cette même banque à demander le soutien de l’Etat.


Une nouvelle affaire Kerviel?


C’est Libération qui le révèle. La Société Générale serait au coeur d’un nouveau scandale financier dont l’impact se situerait entre 5 et 10 milliards d’euros si l’on en croit les allégations du journaliste de Libération. Les jours de son emblématique patron Mr Bouton semblent désormais être comptés au sein de cette grande banque française. En attendant que toute la lumière soit faite sur cette nouvelle affaire, je souhaite que l’Etat prenne de nouvelles garanties sur l’argent qui a été prêté à la Société Générale dans le cadre du plan de relance notamment en prenant en caution les actifs de la banque si ce n’est pas déjà fait. Il y a fort à craindre que cette nouvelle affaire va secouer la banque et faire plonger sa valorisation boursière.


Erreur de la banque en votre faveur


Je suis allé voir le film « Erreur de la banque en votre faveur ». C’est une comédie de Michel Munz et Gérard Bitton avec Gérard Lanvin, Jean-Pierre Darroussin et Barbara Schulz. Autant le dire tout de suite, dans le contexte actuel où les banques sont régulièrement montrées du doigt, cette comédie prend une dimension toute particulière. Elle dépeintl’univers feutré d’une banque d’affaires entre délit d’initié et spéculation sauvage. Gérard Lanvin, le non initié, arrive dans ce panier de crabes et se prend au jeu mais il est assez vite découvert et se fait piéger. Ensuite, l’arroseur se fait arroser et plutôt deux fois qu’une.


Honteux!


Alors que leurs entreprises sont soumises à la tempête économique depuis quelques mois, les patrons de la Société Générale et du Crédit Agricole ne seraient pas d’accords pour renoncer à leur bonus 2008 comme le leur demande Nicolas Sarkozy en contrepartie d’une nouvelle enveloppe de soutien aux banques. Il me semble inconcevable que l’argent du contribuable puisse être utilisé pour renflouer des banques dont les patrons continuent de toucher leur bonus malgré la crise. Que penser franchement du patron de la Société Générale qui est resté en poste en 2008 malgré le scandale de l’affaire Kerviel et qui aujourd’hui voudrait toucher un bonus? De qui se moque t’on? Il me semble à présent important que le conseil d’administration de la banque se réunisse rapidement pour mettre fin au contrat de ce patron qui accorde tant de valeur à ses contre performances! Je ne suis pas client de la Société Générale mais si je l’étais, je pense que j’organiserais une pétition pour le départ immédiat de la direction tant cette prise de position à contre courant de l’intérêt général de la société me semble scandaleuse et irrespectueuse.


La fusion de la Caisse d’Epargne avec la Banque Populaire


Dans le cadre de la crise financière qui impacte lourdement les banques, on parle d’une possible fusion entre la Caisse d’Epargne et la Banque Populaire. Ayant quitté il y a quelques années la Caisse d’Epargne pour la Banque Populaire, vous vous doutez bien que je n’ai pas vraiment envie de voir ma banque fusionner avec mon ex banque! Si cette fusion devait se faire, je retirerais mes lingots d’or et mes millions d’euros de mes différents comptes. S’ils croient qu’ils vont se la jouer avec le mobilier longtemps sans que je ne fasse rien, ils se mettent le doigt dans l’oeil. Hors de question de les laisser fusionner paisiblement. La Caisse d’Epargne est une banque où je n’ai pas été bien traité alors que je n’avais jamais eu un seul découvert et que mon compte était régulièrement alimenté.


Folie ou génie?


Nicolas Sarkozy a dévoilé hier un plan particulièrement ambitieux qui vise à garantir les prêts interbancaires. L’Etat se portera caution et prélèvera au passage un petit intérêt. L’Etat aura également la possibilité de rentrer au capital des banques en difficulté. Les sommes annoncées sont énormes : 365 milliards d’euros au total. En réalité, ces sommes ne seraient réellement dépensées que si tous les prêts interbancaires n’étaient pas remboursés ce qui n’est pas vraiment imaginable. C’est malgré tout un vrai pari que fait là Nicolas Sarkozy.


La fin des parachutes dorés


Effet de mode ou vraie tendance, l’avenir nous le dira. Quoiqu’il en soit, il semblerait bien que nous nous approchions de la fin des parachutes dorés, vous savez, ces primes énormes qu’on accorde aux mauvais patrons pour les remercier d’avoir plombé leur boîte. Le premier à hériter d’un parachute de plomb, c’est Axel Miller. Nicolas Sarkozy a fait du nonpaiement de cette prime une condition sine qua non à la recapitalisation de Dexia par l’Etat français. Beaucoup vont dire que c’est normal, que c’est la moindre des choses. En ce qui me concerne, si je trouve cela tout à fait normal, j’y vois là un symbole très fort.


C’est après la guerre qu’on compte les morts


Actuellement, le monde est secoué par une crise financière, c’est une véritable purge du système bancaire qui est en train de se produire. Ce n’est jamais drôle mais je ne vais pas pleurer sur le sort de ces analystes financiers qui passent leur temps à faire et défaire le cours de bourse de certaines entreprises les mettant ainsi en grande difficulté parfois pour des raisons infondées. Le plus grave, c’est de voir que certains analystes étaient payés pour orienter leurs analyses. On comprend vite pourquoi. En effet, quoi de mieux pour une entreprise A que de faire chuter le cours de bourse de son concurrent B? En faisant cela, il oblige B à prendre des mesures pour faire remonter ce cours de bourse afin de satisfaire les actionnaires.


A vous les gains, et vous les pertes…


Depuis deux semaines, le monde du capitalisme et de la finance a été secoué par la panique. Au final, tout va bien ou presque puisqu’il n’y a eu que des dollars de perdus. Comme le contribuable américain est là pour payer l’addition, finalement, il n’y a que des dommages collatéraux dans cette affaire. Moi je le trouve cool le contribuable américain. Il est prêt à faire un chèque de 700 milliards de dollars sans sourciller parce que quelques organismes financiers ont flambé avec un argent qu’ils n’avaient pas. Vous me direz, c’est toujours plus facile de jouer avec l’argent des autres et c’est bien le problème.


Caisse d’Epargne


Ma première banque fut la Caisse d’Epargne. J’y ai ouvert mon livret A en 1988, il y a 20 ans. J’y ai eu un compte courant pendant de nombreuses années, jusqu’au jour où j’ai eu besoin de faire un prêt immobilier. Je pensais alors à l’époque que la Caisse d’Epargne me ferait un bon taux étant donné que j’étais jeune, célibataire, en bonne santé et avec un emploi stable. Il n’en fut rien, ils me proposèrent un taux 1% plus élevé que la moyenne du marché! J’ai alors décidé de changer de banque, au moins pour le compte courant.


Société générale


Il est temps pour moi de parler un peu de l’affaire de la Société Générale. Je suis très choqué par l’ampleur de la malversation. 5 milliards, c’est énorme. Je ne comprends pas que tout le top management de l’entreprise n’ait pas été licencié sur le champ. Même si les responsabilités sont diluées entre les différents échelons, un système capable de couvrir de tels agissements est un système vérolé de l’intérieur. C’est la faillite de tout un système.


Jerome Kerviel


Le blog prepaeco le révèle, il serait à l’origine du crash de la Société Générale. Le bénéfice de la banque pour 2007 chute de près de 5 milliards d’euros…


La BCE augmente son taux directeur


La Banque Centrale Européenne (BCE) a relevé aujourd’hui son principal taux directeur à 2,25%. Ceci représente sa première augmentation depuis cinq ans. Cette hausse est vue comme un risque pour l’économie pour certains, comme un moyen de contrôler l’inflation pour d’autres. Personnellement, je n’ai pas d’avis particulier sur la question, une fois n’est pas coutume! Je pense que la remontée de ce taux va très probablement rapidement avoir une incidence sur les taux d’intérêts pratiqués par les banques dans le cadre des prêts immobiliers. On peut donc s’attendre à une légère remontée de ces taux qui avaient atteints ces derniers mois des niveaux historiquement bas.


L'autre monde | Thème liquide par Olivier