Articles sur 'chômage'

Explosion des chiffres du chômage en Avril!

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la méthode Hollande est redoutablement efficace lorsqu’il s’agit de détruire de l’emploi. Rien qu’au mois d’Avril 2013, ce sont encore plus de 40.000 emplois qui auront été détruits. On attend la réaction indignée de Jean-Philippe Désir qui va nous dire que c’est la faute de Sarkozy et Merkel. On attend également la réaction de François Bayrou qui attend l’union nationale pour tous! Si on continue sur ce rythme là, on finira en 2017 avec 2 millions de chômeurs en plus, une performance sans précédent.


Les petits boulots d’Envoyé spécial

Jeudi dernier, l’émission Envoyé Spécial nous a gratifié d’un reportage particulièrement choquant sur les petits boulots. On y voyait quatre personnes réinsérées dans la vie active suite à une longue période de chômage grâce à ce que le reportage appelait un petit boulot. Le premier faisait régulateur des flux sur les quais du RER (il empêchait les accidents avec des personnes tentant d’entrer au moment de la fermeture des portes). Le second vendait des journaux à la criée dans une gare parisienne. La troisième était pompiste. Et la quatrième gérait le stationnement des véhicules sur un parking public.


L’emploi progresse

Malgré la morosité ambiante, on ne peut pas nier que la tendance est très positive depuis plusieurs trimestres sur le front des créations d’emplois. Il est loin le temps de la France des plus de 3 millions de chomeurs du début des années 2000. Pourtant, l’ambiance générale dans le pays ne me semble pas beaucoup plus positive. Il est intéressant de voir que l’économie française reste une économie créatrice d’emplois. 2008 sera une moins bonne année que 2007 en matière d’emplois créés mais le solde restera largement positif. Ce qui est plus inquiétant mais relativement logique vu l’évolution de notre société et la mondialisation, c’est que nos emplois sont créés en majorité dans le secteur tertiaire alors que le secteur industriel continue de perdre des emplois.


L’emploi des seniors

L’emploi des seniors est un sujet sensible en ce moment. Je pense que depuis 2-3 décennies, la France s’est tirée une balle dans le pied sur cette question pour de multiples raisons. Le problème, c’est qu’en laissant un grand nombre d’entreprises réaliser de gros plans de départs anticipés à la retraite, on a petit à petit créé un état d’esprit qui veut qu’après cinquante ans, le départ anticipé devient finalement le bon plan qui permet de profiter plus tôt de jours tranquilles. Ce qu’on dit moins, c’est que cela ne sert pas à grand chose de pouvoir couler des jours tranquilles lorsque l’on perçoit une retraite très largement amputée faute d’annuités suffisantes. Car boucler les fins de mois devient alors compliqué et la débrouille devient de mise lorsque la société s’est débarassée de vous. Pour résumer, en France, on part du principe que l’on commence à travailler entre 18 et 25 ans et on finit entre 50 et 55 ans environ, peu importe l’âge de la retraite puisque dans la tête des employeurs, au delà de 50 ans, vous êtes sur le déclin et donc il faut mieux se séparer de vous pour embaucher un plus jeune qui lui ira beaucoup plus vite même s’il n’a aucune expérience.


Que faire pour la banlieue?

On n’arrête pas de parler de la banlieue depuis des décennies, lieu méconnu qui cristallise tous les fantasmes journalistiques et populaires. Mais qu’est ce que la banlieue? Après tout, Neuilly sur Seine est une banlieue, au même titre que Sarcelles ou Saint Denis. Pourtant quand on se balade dans Neuilly, on n’a pas tout à fait le même sentiment qu’à Sarcelles ou Saint Denis. Je me souviens il y a quelques années, lorsque j’avais un job « itinérant », lors de l’un de mes déplacements en banlieue, j’avais été coursé en pleine rue commerçante par deux jeunes à Vitry (94) à 10h du matin. Une autre fois à Drancy, je revois le comité d’accueil avec les chiens en bas de ces barres d’immeubles qui erraient, je n’étais pas fier en passant devant eux.


L’emploi des cadres

Les cadres vont devenir une denrée rare en France. Vieillissement de la population, départ à la retraite des personnes nées durant le baby boom (après la seconde guerre mondiale), baisse du nombre de nouveaux entrants sur le marché du travail, autant de facteurs qui font que le marché de l’emploi des cadres recommence à connaître une tension importante depuis quelques mois. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter ces statistiques intéressantes sur l’emploi des cadres. L’emploi des cadres, à l’instar de certains secteurs comme le BTP, est donc amené à aller puiser des ressources à l’étranger de manière croissante dans les années à venir pour répondre à l’offre. Le problème du chômage reste cependant entier en France mais quand on y regarde de plus près, un meilleur alignement des compétences face aux besoins permettrait probablement de résoudre une grande partie du chômage.


Contrôle des chômeurs : réflexions (2)

Suite au débat engagé sur différents blogs par rapport au contrôle des chômeurs, j’ai passé un peu de temps à réfléchir afin d’affiner ma propre position. Et oui, parfois, c’est bien d’écouter les avis de chacun, cela permet de se remettre en cause, de mieux préciser sa position. Alors voici les précisions que je souhaitais apporter parce que je les crois fondamentales pour la qualité du débat. D’une part, il est vrai que d’une manière générale, c’est plutôt négatif de s’en prendre à des populations situées dans une position de faiblesse. Le chômage est un état difficile à vivre, qu’on ne choisit pas. Certaines personnes profitent de cet état mais elles sont très minoritaires.


La critique : le fond de commerce du politique à court d’idée

Petite note aujourd’hui pour constater que dans le débat actuel sur le contrôle des chômeurs, les politiques de l’opposition sont une fois de plus à court d’idée pour proposer de véritables solutions. Alors ils critiquent, se mettent en colère, cela leur permet d’exister médiatiquement mais concrètement, ils ne proposent rien. Ce qui est amusant de manière générale en politique, c’est que ceux qui critiquent le plus sont également ceux qui n’ont absolument rien de viable à proposer et n’accèderont donc jamais au pouvoir. Par exemple, Bayrou, Besancenot et Buffet sont dans la critique permanente. Heureusement, ils n’ont pas assez d’électeurs. Vous imaginez un peu si un jour on avait un Besancenot au pouvoir?


Contrôle des chômeurs : enfin!

Comme vous le savez peut être, un décret permettant aux agents chargés du contrôle des chômeurs de contrôler les revenus des chômeurs par le croisement des fichiers du fisc vient d’être publié au Journal Officiel. Evidemment, on a assisté à une levée de bouclier des syndicats qui dénoncent la stigmatisation des chômeurs. Personnellement, en tant que contribuable, je m’étonne plutôt qu’un tel dispositif n’ait pas été mis en place plutôt. Quand on voit l’état de l’assurance chômage, on peut s’interroger de manière légitime sur le fait que l’argent donné aux chômeurs ne soit pas contrôlé. N’ayant pas l’habitude de jeter l’argent par les fenêtres, je contrôle en général les dépenses que je fais. J’ai donc du mal à comprendre que l’Etat qui est responsable de l’utilisation de l’argent des contribuables n’ait pas mis en place plus tôt un tel dispositif, le croisement des fichiers informatiques étant le B-A BA du contrôle.


En France, le chômage est t’il un frein à l’emploi?

Hier soir, j’ai vu l’émission Capital sur M6. Les sujets du jour étaient l’emploi et le chômage. Il y avait au début un premier reportage particulièrement choquant sur les abus. On y voyait un jeune homme qui profitait de sa période de chômage pour faire le tour du monde. Ensuite, on voyait comment certains escrocs utilisaient des faux chômeurs pour toucher de vraies allocations. Bien entendu, ces phénomènes sont très marginaux (0,5% de personnes rayées des listes en 2004 apparemment).


30.000 contrats nouvelle embauche en Août!

Dominique De Villepin vient d’annoncer que 30.000 contrats nouvelle embauche avaient été conclus au mois d’Août. Il faut prendre ce chiffre avec des pincettes. En effet, un certain nombre de CDD auraient été conclus en lieu et place de ce contrat si celui ci n’avait pas existé. Ceci dit, il faut également se réjouir de ce nombre qui est relativement important pour la période estivale où les entreprises tournent souvent au ralenti. J’attends de voir les mois suivants pour triompher, j’avais en effet été l’un des seuls à me réjouir de cette avancée pour l’emploi.


Contrat nouvelle embauche : vraie solution ou mauvais coup?

C’est demain, le jeudi 4 Août 2005, que rentrera en vigueur le contrat nouvelle embauche (CNE), mesure phare du plan de Dominique De Villepin pour la réduction du chômage. Ce contrat, à mi chemin entre le CDD et le CDI, permettra aux entreprises de moins de 20 salariés d’embaucher une personne tout en ayant la possibilité de le licencier pendant deux ans sans aucune justification. Le préavis en cas de licenciement durant la période des deux premières années ira de deux à quatre semaines suivant le moment auquel il intervient. Une indemnité de précarité sera également versée en cas de licenciement. Un reclassement personnalisé devra également être offert (là j’avoue que je ne sais pas trop à quoi cela correspond). Voilà en gros en quoi consiste cette mesure phare.


L'autre monde | Thème liquide par Olivier