Articles sur 'Goasguen'

Claude Goasguen piégé par les Yes Men

Claude Goasguen, député UMP de Paris et proche de Nicolas Sarkozy, a été piégé par les Yes Men. Il est interrogé sur l’écologie. Sans se prendre complètement les pieds dans le tapis, il trébuche quand même bien sur Nicolas Hulot, et en anglais s’il vous plaît, grandiose!


Ouf!

Claude Goasguen vient tout juste d’annoncer son retrait du deuxième tour des primaires. C’est donc Françoise de Panafieu, sauf mise en examen ou autre mésaventure, qui représentera l’UMP en 2008 pour les élections à la mairie de Paris. Je suis donc assez soulagé car je craignais que l’UMP ne soit représentée par un fantôme aussi absent dans sa circonscription qu’ambivalent dans ses idées. Claude Goasguen a compris qu’il n’incarnait pas ce que les parisiens attendaient et il a donc fait preuve d’un éclair de lucidité plutôt rare, à moins que cela ne soit la peur d’affronter une cuisante défaite qui aurait sonné comme le glas de sa vie politique après avoir paradé pendant des mois en se présentant comme le seul capable d’incarner l’alternative. Non, monsieur Goasguen, vous ne représentez pas l’alternative attendue et espérée par les parisiens et c’est un grand soulagement pour moi de savoir que vos espoirs de pouvoir sont renvoyés aux calendes grecques.


Le choc

Incroyable, alors qu’il n’était crédité que de quelques pourcents dans les sondages il y a quelques mois, Claude Goasguen a réussi à se hisser au second tour des primaires de l’UMP pour la candidature à la mairie de Paris en 2008. Comme vous le savez, Claude Goasguen, c’est un élu que j’aime particulièrement. J’avais déjà évoqué son silence lors d’une note sur le problème du logement à Paris. J’avais ensuite créé un néologisme la « Goasguanerie » rien que pour lui à l’occasion d’une affaire trouble où il s’était encore illustré. J’avais également fait une petite enquête dans son passé. Enfin, j’avais recensé ses absences répétées dans les structures locales.


Claude Goasguen, un élu très absent

Claude Goasguen souhaite devenir maire de Paris. Il faut savoir qu’il est déjà député et conseiller de Paris. Il est élu dans le 16e arrondissement. Fait très intéressant, en 2005, Claude Goasguen n’a pas participé à un seul des conseils de quartier organisés dans le 16e. Tout aussi grave, il n’a participé qu’à 3 conseils d’arrondissement (10/01/2005, 05/04/2005 et 04/10/2005) sur les 11 organisés en 2005. Vous en doutez?


De l’extrême droite à la Mairie de Paris

En ce moment, à Paris, la bataille fait rage pour l’investiture de l’UMP pour l’élection à la Mairie de Paris de 2008. Dans cette bataille, Claude Goasguen tente d’exister. Aujourd’hui, ses chances d’obtenir l’investiture semblent minces. Toutefois, il convient d’être vigilant. Et pourquoi me direz vous? Je vais vous l’expliquer, parce que j’ai fait de l’information l’une des priorités de ce blog.


Les Goasguaneries!

Je viens de déposer un nouveau concept : la goasguanerie! C’est une contraction de Goasguen (nom du député du 16e à Paris) et d’ânerie. Alors voilà qu’après avoir promis il y a quelques mois de supprimer les voies de bus s’il était élu maire de Paris dans quelques années, Claude nous sort une nouvelle goasguanerie aujourd’hui sur son blog. Au passage, souvenez vous que Claude Goasguen est conseiller de Paris depuis un certain temps, il était donc déjà là lorsque les voies de bus ont été mises en place. Aujourd’hui, Claude cite un article du Nouvel Obs qui incrimine un récent sondage à propos des primaires à l’UMP. Il faut rappeler que dans ce sondage, Claude était donné bon dernier avec environ 5% des voies.


L'autre monde | Thème liquide par Olivier