Articles sur 'guerre'

Syrie, y aller… ou pas?


Après le massacre de la semaine dernière, la question d’une intervention militaire en Syrie se pose une nouvelle fois avec une grande insistance. Obama avait indiqué que l’utilisation d’armes chimiques était la ligne rouge à ne pas franchir. Il semblerait qu’elle ait été franchie la semaine dernière. Si je suis choqué par les images de corps mutilés par les armes chimiques, je l’étais tout autant par celles de corps criblés de balles. J’ai donc un peu de mal à comprendre cette ligne rouge qui me semble très politique. Car au fond, une victime de guerre est une victime de guerre, quelque soit l’arme utilisée.


S’il avait su…


Mouammar doit se mordre les doigts de ne pas avoir honoré son engagement d’acheter des Rafales à la France. Le Rafale, tu l’achètes ou il te renverse! Dans la guerre qui démarre, Dassault doit se frotter les mains. Les Rafales vont avoir la possibilité de démontrer toutes leurs capacités sur un terrain militaire. Depuis le temps qu’ils attendaient cela, c’est mieux que le salon du Bourget et cela devrait décider quelques dictatures sur le déclin à investir avant qu’il ne soit trop tard… Bon en même temps, il ne pouvait pas savoir que cela allait se terminer comme ça, c’était pas prévu. Je suis un peu amer de la réaction allemande dans cette affaire.


La France entre en guerre


Au moment où je parle, les rafales et les mirages de l’armée de l’air s’apprêteraient à décoller de leur base pour aller anéantir l’arsenal de Mouammar. Il est assez intéressant de voir comment Sarkozy a repris la main dans ce dossier, comme s’il devait se racheter une virginité vis à vis de l’opinion par rapport à Kadhafi. Ce qui est sûr, c’est qu’à un an des présidentielles, une guerre, c’est probablement ce qui pouvait lui arriver de mieux pour améliorer sa côté de popularité, à condition que cela soit rapide mais pas trop facile car à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Pour qu’il en retire un gros bénéfice politique, il faut donc qu’il y ait un peu d’action mais surtout pas trop de victimes françaises et civiles car sinon, cela se retournera contre lui. Mais regardez Bush, il a attaqué fort l’Irak, et hop réélu en 2004! Une guerre, c’est idéal pour la stabilité politique et la cohésion nationale à court terme.


L’Iran et l’occident


Mardi soir, alors que j’allais me coucher vers 23h30, j’allume la télévision pour zapper. Je tombe sur France 3 sur un reportage sur l’Iran. Le ton particulier du reportage me pousse à le regarder. Au bout de quelques minutes, je suis captivé. Je vais donc tenter de vous résumer mes deux dernières fins de soirées devant France 3. Février 2009, c’est pour l’Iran une date anniversaire, celle des 30 ans de la Révolution Islamique qui a vu la chute du Chah d’Iran et l’arrivée au pouvoir de l’Ayatollah Rouhollah Mousavi Khomeini, après un exil en France à Neauphle-le-Château.


Gaza…


J’ai tellement écrit sur Gaza depuis trois ans et demi que je ne sais plus quoi dire que le sujet. Je suis lassé de ce conflit qui n’en finit pas. Je ne vais donc pas trop m’étendre sur le sujet, une fois n’est pas coutume. Je crois fondamentalement que la riposte d’Israël est légitime. Le Hamas harcèle Israël depuis des années telle la mouche qui tourne autour de la tête de l’Ours, il fallait bien qu’à un moment ou un autre, la mouche se prenne un coup de patte. D’un autre côté, on peut difficilement s’en prendre au peuple palestinien qui a mis le Hamas au pouvoir.


Bush fait son mea culpa


Chose rare dans l’histoire pour un homme de pouvoir du niveau de Bush, il vient de faire un mea culpa sur les erreurs de sa présidence. Il reconnaît notamment que la guerre en Irak était une « erreur stratégique ». Il fait même de cette erreur le plus grand regret de sa présidence. Cette erreur d’appréciation sur la réelle menace que constituait alors Saddam Hussein pour les Etats Unis aura quand même coûté la vie à des centaines de milliers d’irakiens et plusieurs milliers de soldats américains, sans compter les milliards de dollars engloutis dans la guerre. Au final, ça fait cher l’erreur d’appréciation! Il n’en est pas moins que c’est une qualité que de savoir reconnaître ses erreurs.


Pauvres journalistes…


En ce moment, la presse française traîne vraiment dans le caniveau. Entre Paris Match qui publie des photos des taliban et Le Canard Enchaîné qui relance régulièrement la polémique sur les conditions de la mort des dix soldats français, cela ne vole vraiment pas haut. C’est à se demander s’ils prennent l’opinion publique pour des demeurés. Je me demande quel est le but recherché par ceux qui créent la polémique? Est ce que l’on souhaite nous démontrer que les taliban sont d’abominables terroristes? Est ce que brusquement parce que des soldats français auraient été égorgés les taliban obtiendraient le statut de grands méchants de l’humanité alors qu’auparavant, comme ils avaient juste tiré sur l’envahisseur, ce n’étaient que de valeureux guerriers qui défendaient leur terre?


Morts pour la liberté


Hier, la France a découvert que la guerre pouvait tuer. J’étais assez stupéfait des commentaires dans les médias à la radio et à la télévision. Je ne sais pas si le but est de monter l’opinion publique contre les choix du gouvernement mais certaines personnes débarquent complètement. Ils croyaient peut être que la traque des talibans n’était pas vraiment dangereuse. Et puis voilà, 10 soldats sont tombés au combat et brusquement l’émotion s’empare de l’opinion publique. Je suis moi aussi touché par ces morts mais je n’irai pas crier au scandale.


Sarkozy ramène la paix


Nicolas Sarkozy vient une fois de plus de marquer des points au niveau de la communauté internationale. On le sait très proche de Vladimir Poutine. Nul doute que cette proximité a été très utile pour obtenir un accord de paix dans le conflit qui oppose la Russie à la Géorgie depuis quelques jours. Finalement, dans cette triste affaire qui aura eu pour conséquence la destruction de nombreuses villes géorgiennes et des milliers de pertes civiles, c’est le président géorgien qui a mal joué. Il aurait mieux d’utiliser la voie diplomatique pour avancer dans le règlement du statut de l’Ossétie du Sud. Il fallait être bien naïf pour penser que Moscou allait rester les bras croisés sans rien faire.


Grandiose!


Je n’ai qu’un seul mot après avoir vu la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Pékin : grandiose! C’était tout simplement grandiose. Les chinois ont fait un spectacle comme je n’en avais jamais vu auparavant. J’ai été complètement abasourdi par les pas du géant dessinés à coups de feux d’artifice dans la nuit pékinoise, par les dessins sur l’écran géant au sol, par les effets avec les vagues humaines, c’était tout simplement magique. J’aime aussi ce moment de grande communion internationale où tous les athlètes défilent derrière la bannière de la paix et du sport. Je trouve que le costume des françaises était très bien fait, joli petit clin d’oeil aux chinois.


D’Auschwitz à Gaza


Israël fête en ce moment l’anniversaire des 60 ans de la création de son Etat en 1948. J’ai vu avec intérêt l’autre soir une émission sur M6 intitulée « d’Auschwitz à Jérusalem ». Cette émission racontait l’évolution de la situation du peuple juif depuis les années 20 avec la montée du nazisme et le sionisme. Je suis sûr que beaucoup de gens ignorent l’origine du conflit qui se joue à l’heure actuelle en Palestine. Faisons donc un petit retour en arrière. Nous sommes alors dans les années 20, la communauté juive est très présente en Europe de l’est (Pologne, Russie) et dans une moindre proportion en Europe de l’ouest (Allemagne, France).


Hommage aux poilus


Aujourd’hui, la France rend un hommage national à Lazare Ponticelli, le dernier poilu de la première guerre mondiale récemment décédé à l’âge de 110 ans. C’est une page de l’histoire de France qui se tourne avec sa disparition. Souvenons nous de ces 1,4 millions de poilus morts pour la France. Sans eux, qui sait ce que ne serions aujourd’hui. Ces personnes ont payé de leur vie le prix de notre liberté d’aujourd’hui. Nous avons la chance de vivre dans une démocratie, d’appartenir à l’Europe.


A propos du Kosovo


En ce moment, l’attention de la communauté internationale se focalise sur le Kosovo, petite province enclavée entre l’Albanie, le Monténégro, la Macédoine et la Serbie, qui s’est déclarée indépendante récemment. J’ai été très intéressé de voir la réaction des différents pays, et notamment celle des pays confrontés en leur sein à des velléités séparatistes comme l’Espagne, Chypre ou la Russie qui ont refusé de reconnaître cette indépendance qui est pourtant une indépendance de fait puisque le Kosovo est passé sous administration internationale depuis des années avec la présence militaire de la KFOR. Et puis, il y a ces pays plus courageux comme la Belgique, l’Irlande, la Turquie ou le Sénégal qui ont reconnu ou vont reconnaître l’indépendance du Kosovo malgré la présence de groupuscules séparatistes dans leur pays. Je comprends que certains pays puissent avoir quelques difficultés à valider l’indépendance d’un Etat alors que certaines régions au sein même de leurs frontières souhaitent le même destin mais je crois que chaque situation est unique. Il y a un historique, une souffrance, des tensions, une identité et une incapacité à vivre ensemble de manière sereine. Bref, lorsque l’histoire a créé une situation telle que la seule solution est l’indépendance, alors il faut mieux l’accepter.


4 ans déjà…


Il y a 4 ans, les Etats Unis de W décidaient de se lancer dans la grande offensive contre le régime de Saddam Hussein en Irak. Depuis, des centaines de milliers de civils irakiens ont trouvé la mort, plus de 3.200 GIs sont morts et Saddam a été pendu. Que reste t’il aujourd’hui aux irakiens? A part l’espoir, pas grand chose à mon avis. Ils avaient un régime tyrannique, ils ont au quotidien la violence et les attentats, bref le chaos total.


Vidéo de la mort de Saddam Hussein


La vidéo de la mort de Saddam Hussein, j’ai décidé de ne pas la diffuser sur ce blog. Si vous souhaitez la voir, c’est ici. Il est toujours délicat d’apprécier la nécessité de la mort d’un homme. Est ce que sa mort permettra d’apaiser l’Irak? Je ne le crois pas. Est ce que sa mort permettra de cicatriser les blessures de ceux qui ont été victimes de son régime?


Cela va encore durer longtemps?


Pendant combien de temps est ce que l’Irak va continuer à être déchiré par la guerre? Difficile de le dire, encore plus de l’envisager. Je pense que nos jeunes étudiants qui manifestent depuis des semaines contre le CPE devraient songer à la situation et l’avenir de leurs homologues irakiens. Cela leur permettrait de mettre de l’eau dans leur vin. Enfin bon, tout cela est bien triste, il est grand temps que Bush s’en aille et que le problème irakien soit traité sérieusement et globalement par de vrais diplomates pragmatiques et conscients.


Ma religion n’est pas violence


Je suis stupéfait de voir la vague de violence qui déchire une fois de plus notre pauvre planète ces derniers temps. Ceci m’a poussé à mener une longue introspection et j’ai décidé de poster ici le fruit de cette réflexion. Si l’on regarde autour de nous, on se rend vite compte qu’en ce moment, tous les conflits ou presque sont liés aux religions. Du proche Orient à l’Irak (je parle là de la guerre civile, pas de l’invasion américaine), les conflits entre les religions ou même entre les courants d’une même religion perdurent. Pourtant, s’il est bien un principe fondateur de toutes les religions, c’est la non violence! Je suis donc outré de voir comment certains pseudos dignitaires auto-proclamés de la pensée religieuse interprètent tel ou tel texte pour en détourner le sens originel au nom d’une ambition sanguinaire.


Victoire du Hamas : la paix en danger?


Après la victoire du Hamas aux élections palestinienes, on assiste partout dans le monde à une levée de bouclier. Il est vrai que le Hamas n’est pas un parti politique comme les autres. Il s’est construit sur des idées radicales. Certains de ses membres ont du sang sur les mains. Maintenant, il faut bien voir que les résultats de ces élections sont au moins autant la défaite du Fatah que la victoire du Hamas. Je ne crois pas à une adhésion massive de la population palestiniene aux idées radicales du Hamas.


2.000 GIs tués en Irak


Le 2000ème GI vient d’être tué en Irak. Ce triste nombre vient nous rappeler la violence qui déchire ce pays depuis la chute de Saddam Hussein. Les chiffres sur les pertes civiles irakiennes sont plus flous mais il y aurait plusieurs dizaines de milliers de morts depuis mars 2003 et l’invasion américaine. Aussi bien côté américain que côté irakien, cela fait bien cher payé pour un espoir de démocratie qui me semble aujourd’hui encore très lointaine.


Qui mène l’insurrection en Irak?


Hier soir, j’ai regardé l’émission « Enquête exclusive » sur M6 à 22h45. C’était la première de cette nouvelle émission. L’enquête était consacrée à l’insurrection en Irak, à ses racines et à ses dirigeants supposés. C’était très intéressant. On y comprenait que le terrorisme qui touche cette région a des origines très variées. En effet, on y retrouve un terrorisme réactif lié au sentiment d’invasion américain mais pas forcément profondément ancré dans une idéologie religieuse.


Après l’Afghanistan et l’Irak, au tour de l’Iran


Comme vous le savez peut être, l’Iran vient tout juste de reprendre ses activités d’enrichissement d’uranium. Selon les experts, ceci devrait leur permettre de posséder la bombe nucléaire d’ici quelques années. Il n’en fallait pas plus pour que W prévienne qu’un recours à la force pour stopper immédiatement ces activités était tout à fait possible. D’un point de vue stratégique, c’est relativement simple, l’Iran est enclavé entre l’Irak et l’Afghanistan où les troupes américaines sont déjà massivement déployées. Un envahissement de l’Iran pourrait donc intervenir rapidement. Maintenant, si on fait un petit bilan des différentes actions militaires de W depuis le 11 septembre 2001, c’est plutôt sombre.


L’IRA renonce à la lutte armée : une lueur d’espoir dans la nuit?


Dans un communiqué diffusé hier, l’IRA (Irish Republican Army) renonce à la lutte armée mettant ainsi fin à un conflit de 35 ans pour la réunification de l’Irlande du Nord et de l’Irlande du Sud. Ce communiqué historique est l’aboutissement d’un long processus engagé il y a plus de dix ans déjà pour parvenir à un règlement pacifique de cette crise. Si la route est encore longue pour contenter toutes les parties, il est très positif de voir que l’on a enfin compris qu’on ne sort pas d’une crise par la voie des armes.


Londres sous tension


Je ne sais pas trop quand va s’arrêter le chaos qui secoue actuellement la capitale britannique. En regardant les informations en continu, j’ai l’impression qu’à chaque instant, un nouvel attentat va se produire, c’est très effrayant. Londres semble plongé dans une spirale terroriste dont la sortie va être longue à trouver tant le mal semble profond.


Les attentats de Londres


Pour une fois, je ne vais pas trop philosopher sur le sujet. Je rêve d’un monde sans attentats, sans rapport de force. Dans le monde moderne où l’on vit, ce genre d’événements ne devrait plus se produire. Vu l’ampleur du phénomène depuis plusieurs années déjà, ma crainte est que l’on ait fertilisé un terrorisme de masse qui va durer pendant des décennies.


Annan au Darfour


Le secrétaire général de l’ONU Kofi Annan, en visite au Darfour samedi dans un camp de réfugiés, a été accueilli par des récits de viols et de meurtres et par des civils en colère dans un camp de déplacés de cette région de l’ouest du Soudan ravagée par la guerre civile. Le camp abrite plus de 100.000 personnes forcées de fuir leurs maisons en raison du conflit opposant depuis février 2003 les forces gouvernementales aux rebelles membres d’ethnies noires, et qui, selon les estimations, a déjà fait entre 180.000 et 300.000 morts. Je souhaitais donner un coup de projecteur sur cette région agitée du globe où bien plus de personnes meurent qu’en Irak mais dont on ne parle presque jamais.


L'autre monde | Thème liquide par Olivier