Articles sur 'réforme'

Les retraites: une grande réforme à ne pas rater!


Je passe la parole à Nasa San pour un article sur les retraites. Une grande majorité se plaint de la menace qui pèse sur les retraites, quand l’espérance de vie augmente d’un trimestre par an. Une grande majorité se plaint de l’endettement accéléré de la France, comme dans de nombreux pays, il est vrai pour une bonne part à cause de la crise. Où trouver l’argent? L’incantation à la croissance, qui résoudrait tout, me rend sceptique. Ce n’est évidemment pas la relance de la consommation qui résoudra le problème, car elle entraînerait, on l’a vu dans le passé, une augmentation des importations de produits peu chers – de Chine en particulier – et un effondrement des exportations lié à la chute de la compétitivité liée à l’augmentation des salaires, qui sont déjà parmi les plus élevés.


Il y a un pilote dans l’avion. Faut-il le « dézinguer »?


Notre président de la République n’a plus la côte! Il suffit qu’il ouvre la bouche – et Dieu sait s’il l’ouvre souvent – pour qu’un déluge de critiques de plus en plus acerbes se déversent sur la tête de celui qui est devenu un vrai « bouc émissaire ». Il est vrai qu’il y a largement contribué en se saisissant de presque toutes les commandes et en déclarant, logiquement, « assumer ». Il est vrai aussi – et souvent navrant – qu’il n’est pas avare de critiques qui font mouche et lui mettent à dos jusqu’à des groupes qui ne lui sont pas forcément hostiles a priori. « Le karcher…on ne voit plus les grèves…les enseignants inefficaces…l’homme Africain passé à côté de l’histoire… » Je crains qu’il n’ait ainsi contribué, par son impulsivité incontrôlée, à mobiliser contre lui et les réformes, même celles qui étaient au départ acceptées ou bien enclenchées. Ainsi de la réforme des Universités, élevée au rang de plus grande réforme du quinquennat.


Ouf!


Le congrès réuni à Versailles a donc adopté le projet de réforme de la Constitution de la Ve République. J’ai vu l’intervention de François Hollande sur France 3. Il a été grandiose une fois de plus. Selon lui, c’est une défaite pour Nicolas Sarkozy car le vote n’a été positif que d’une voix! Il est quand même exceptionnel ce François Hollande, il arrive toujours à faire passer les vessies pour des lanternes. Sur le paquet fiscal déjà, il nous avait transformé une mesure ayant bénéficié à toute la population pour 190 millions d’euros en une mesure bénéficiant à 5% de la population pour 15 milliards d’euros.


Le service minimum à l’école


Je suis bien évidemment pour! Le droit à l’éducation est essentiel, il faut le préserver. Pour les profs, tous les prétextes sont bons pour descendre dans la rue et faire grève une année sur deux environ, comme s’ils n’avaient pas assez de congés. D’ailleurs, avec tous les congés dont ils disposent, pourquoi est ce que les profs ne font pas grève durant leurs congés? Peut être parce que les congés c’est sacré et qu’on n’y touche pas! Et bien, l’éducation des enfants, c’est également sacré donc les profs sont priés de cesser leurs mouvements bidons.


Député à temps partiel


Hier, la droite a connu un camouflet comme la majorité en place en connaît rarement, surtout lorsqu’elle est aussi importante. La loi sur les OGM a été rejetée par le parlement d’une voix. Comment est ce qu’un tel échec a été possible? Tout simplement grâce à une mobilisation de la gauche face à une démobilisation de la droite. Il conviendra de voir si l’absence coupable d’un certain nombre de députés est l’expression de la fronde vis à vis de NKM ou si c’est simplement une absence habituelle et sans raison particulière. Ceci pose néanmoins la question du cumul des mandats.


L’emploi des seniors


L’emploi des seniors est un sujet sensible en ce moment. Je pense que depuis 2-3 décennies, la France s’est tirée une balle dans le pied sur cette question pour de multiples raisons. Le problème, c’est qu’en laissant un grand nombre d’entreprises réaliser de gros plans de départs anticipés à la retraite, on a petit à petit créé un état d’esprit qui veut qu’après cinquante ans, le départ anticipé devient finalement le bon plan qui permet de profiter plus tôt de jours tranquilles. Ce qu’on dit moins, c’est que cela ne sert pas à grand chose de pouvoir couler des jours tranquilles lorsque l’on perçoit une retraite très largement amputée faute d’annuités suffisantes. Car boucler les fins de mois devient alors compliqué et la débrouille devient de mise lorsque la société s’est débarassée de vous. Pour résumer, en France, on part du principe que l’on commence à travailler entre 18 et 25 ans et on finit entre 50 et 55 ans environ, peu importe l’âge de la retraite puisque dans la tête des employeurs, au delà de 50 ans, vous êtes sur le déclin et donc il faut mieux se séparer de vous pour embaucher un plus jeune qui lui ira beaucoup plus vite même s’il n’a aucune expérience.


Quelques idées pour les taxis


Il y a trois semaines, les taxis faisaient la grève et obtenaient gain de cause. Depuis, j’ai pas mal réfléchi au problème et j’ai quelques solutions innovantes à proposer. Il est clair qu’il faut augmenter le nombre de taxis en région parisienne car il n’y en a pas assez. Les taxis refusaient une augmentation du quota notamment car ils trouvaient injuste que l’on donne gratuitement des licences qu’ils avaient eux mêmes payé. C’est vrai, c’est un peu injuste, pourquoi brader la licence de taxi? J’ai donc eu une idée.


La rétention de sûreté


Le Conseil Constitutionnel n’a que partiellement validé le nouveau dispositif sur la rétention de sûreté en ne le rendant applicables que pour les nouveaux condamnés ou ceux qui ne satisferaient pas à leurs obligations de suivi. Nicolas Sarkozy a immédiatement fait appel au premier président de la Cour de cassation pour qu’il fasse des propositions. Le premier président de la Cour de cassation est le plus haut magistrat de France. Cependant, comme les décisions du Conseil Constitutionnel s’imposent à tous, à part à modifier la Constitution ou passer à la VIe République, je ne vois pas trop comment Nicolas Sarkozy va réussir à faire valider son dispositif… Ca, c’est pour la forme! Mais sur le fond, je suis relativement pour la rétention de sûreté. Je crois qu’il serait bien en France qu’on commence à penser à la souffrance des victimes avant de penser aux droits des condamnés.


Simplifions l’administration


Voici une très bonne initiative que je souhaite relayer et soutenir ici. Elle est lancée par le ministère du budget. Il s’agit de donner vos idées sur un certain nombre de sujets pour simplifier les obligations administratives des entreprises en France. Dans un pays où l’on vote toujours plus de lois et de dispositifs sans jamais se poser la question de leur complexité pour ceux qui doivent s’y soumettre, c’est encourageant de constater qu’à un moment, on se demande s’il ne serait pas temps de simplifier. Alors vous aussi, allez donner vos idées!


Que faire pour la banlieue?


On n’arrête pas de parler de la banlieue depuis des décennies, lieu méconnu qui cristallise tous les fantasmes journalistiques et populaires. Mais qu’est ce que la banlieue? Après tout, Neuilly sur Seine est une banlieue, au même titre que Sarcelles ou Saint Denis. Pourtant quand on se balade dans Neuilly, on n’a pas tout à fait le même sentiment qu’à Sarcelles ou Saint Denis. Je me souviens il y a quelques années, lorsque j’avais un job « itinérant », lors de l’un de mes déplacements en banlieue, j’avais été coursé en pleine rue commerçante par deux jeunes à Vitry (94) à 10h du matin. Une autre fois à Drancy, je revois le comité d’accueil avec les chiens en bas de ces barres d’immeubles qui erraient, je n’étais pas fier en passant devant eux.


La commission Attali : la rupture au galop!


Je passe la parole au Prince de Médor pour une note sur le rapport Attali. Quel tollé bien plus grand la publication des résultats n’aurait-elle pas entraîné si elle avait été formulée par un homme de droite ? La commission Attali aura infligé un coup supplémentaire au clivage droite-gauche, processus d’identification traditionnel des électeurs français. Comme l’entrée au gouvernement d’hommes et de femmes « de gauche » !  Une chose m’a heureusement frappé : l’introduction de l’évaluation, qui distingue bons et mauvais élèves, précisément là où le conservatisme traditionnel et ambiant prône l’égalitarisme. Les universités seront évaluées – enfin !


Le rapport Attali


Le rapport de la Commission pour la libération de la croissance française sous la présidence de Jacques Attali vient enfin d’être publié. Je l’ai lu en diagonale. Je me félicite qu’il reprenne un certain nombre de propositions déjà formulées sur ce blog. Maintenant, il va falloir implémenter rapidement! Voici mes commentaires sur quelques « décisions fondamentales » : 1/ DF1 : « Se donner les moyens pour que tout élève maîtrise avant la fin de la sixième le français, la lecture, l’écriture, le calcul, le travail de groupe, l’anglais et l’informatique ». Cela me semble essentiel mais très ambitieux.


Encore et toujours les étudiants…


En ce moment, les étudiants commencent à faire entendre de la voix contre la loi Pécresse sur l’autonomie financière des universités. Ce qui m’amuse beaucoup dans cette affaire, c’est le prétexte. Régulièrement, les étudiants cherchent un prétexte pour s’occuper et se mobiliser. Bon d’un autre côté, je les comprends, c’est tellement pénible parfois d’aller sur les bancs de la fac pour écouter des cours trop théoriques pendant des heures que si une occasion d’alléger l’emploi du temps pendant quelques semaines se présente, il ne faut pas la laisser passer. Je me souviens des grèves de 1995 qui avaient fait sauter trois semaines de cours. Sur le coup, je n’avais pas trop apprécié les 2-3 fois où je m’étais tappé une heure de marche à pied pour rentrer chez moi faute de métro mais par rapport à trois semaines de cours en moins, ce n’était pas un gros effort.


Aux environs de Grenelle


Le Grenelle de l’environnement est terminé. Je n’ai pas trop suivi ce qui en est ressorti. J’ai juste lu quelques articles sur le net. J’ai un peu l’impression de l’éléphant qui accouche d’une souris. Le coup de l’écopastille, cela me fait penser à la pastille verte mise en place en 1996 et qui à mon avis, a coûté beaucoup plus d’argent en gestion administrative, qu’elle n’a rapporté que cela soit en argent ou en amélioration pour l’environnement. Le coup du moratoire sur les OGM, je suis un peu étonné que cela sorte maintenant.


Réformer l’éducation nationale?


Je passe la parole à Jean-Luc pour une note sur l’éducation nationale. Le problème, c’est qu’on ne va pas changer de sitôt les enseignants et, encore moins, les écoliers. Je ne vois guère de solution que dans la concurrence, donc dans le développement de l’enseignement privé, qui doit être traité, à l’instar de l’hospitalisation privée, comme l’enseignement public, pour autant qu’il remplisse le cahier de charges. D’autre part, de même que la compétition est l’objectif et le ferment rétroactif de l’apprentissage et de l’entrainement pour les sportifs, les contrôles réguliers sont nécessaires, mais aussi des classements et des examens qui ont un sens : que signifie un baccalauréat avec 85 à 90% de reçus? Enfin, bien avant de réformer l’université, il faut réformer l’enseignement secondaire et, avant lui, l’enseignement primaire, avec un objectif de résultats. La grande majorité des élèves du primaire doivent pouvoir parler et écrire correctement le français et calculer et, avant l’entrée au collège.


La réforme des régimes spéciaux


Il semblerait que le bon sens l’emporte dans l’histoire de la réforme des régimes spéciaux. Je me souviens des débats il y a quelques années : à droite, on n’osait pas en parler, à gauche et du côté des syndicats, c’était un acquis qui ne serait jamais remis en cause. Depuis l’eau a coulé sous les ponts, la dette française s’est creusée et pour financer les retraites, il va bien falloir que tout le monde travaille plus longtemps. Résultat, les syndicats ne sont plus opposés à la réforme mais ils souhaitent qu’il y ait une concertation (là où il y a encore quelques années, la discussion n’était même pas envisageable). Et à gauche, certaines voix comme celle de Manuel Valls commencent à se faire entendre et tiennent un discours très clair sur le sujet puisqu’il s’est déclaré « évidemment favorable à un alignement sur le régime commun. C’est une question de justice et c’est nécessaire sur le plan financier ».


Le service minimum


Hier, les députés ont commencé à examiner le projet de loi sur le service minimum dans les transports. Les syndicats avaient lancé une grande journée de mobilisation pour l’occasion. Force est de constater que le mot d’ordre n’a pas été suivi. Seules 2.000 personnes étaient présentes à la manifestation. On peut voir les choses sous différents angles : il n’y a que 2.


Priorité aux réformes


A la question « Quelle réforme est la plus urgente à mener », les lecteurs de ce blog ont répondu ainsi : 12.66% la suppression des charges sur les heures supplémentaires 28% l’uniformisation des régimes de retraite avec la suppression des régimes spéciaux 10% la mise en place d’un vrai service minimum dans les transports 3.33% la mise en place du bouclier fiscal 13.33% la suppression des droits de succession pour 95% des français 32.66% la fusion de l’ANPE avec l’UNEDIC pour fluidifier l’emploi dans notre pays Ceci démontre le besoin urgent d’une réforme dans le domaine de l’accompagnement des chômeurs. Le désir d’égalité en matière de retraite est également exprimé de manière très large et c’est bien légitime!


Oui au service maximum!


Alors que le service minimum dans les transports est en train d’être adopté, on parle d’une extension du service minimum à l’éducation nationale. Plus de deux français sur trois sont favorables à cette extension. Je n’ai pas été sondé mais je suis moi aussi pour! Je suis même pour aller plus loin. Il faut une obligation de service maximum pour l’éducation. En clair, il faut étendre le rôle des enseignants.


Première réforme réussie?


La France serait t’elle réformable? A en croire ce qui est en train de se passer, on peut penser que « oui »! La réforme des universités serait en effet en bonne marche. Elle était nécessaire depuis des années, elle va probablement enfin être réalisée sous l’impulsion de Valérie Pécresse. J’étais très étonné de voir hier au journal le concensus syndical sur le sujet. Certains exprimaient encore quelques réserves de façade, histoire de bien montrer qu’un syndicaliste de l’opposition ne peut jamais se contenter de ce qui est un progrès et doit rester cantonné dans son rôle de contestation permanente mais au fond, la force de l’accord s’impose désormais à tous.


Combien de temps va t’il tenir?


15 jours qu’il est aux commandes et que de kilomètres parcourus! Sarko est partout! En France, en Europe, il va et vient tous azimuts. Cela change de Jacques Chirac qui a confondu l’Elysée avec une maison de retraite pendant 12 ans. J’espère cependant que le temps des réformes va vraiment venir et qu’il ne reculera pas au dernier moment sous la pression de quelques syndicalistes. On a élu Nicolas Sarkozy et non Bernard Thibault de la CGT.


Quelle réforme?


Maintenant que le premier ministre est nommé, le temps des réformes a sonné! A vous de dire quelle réforme vous semble la plus urgente à mener. Est ce la suppression des charges sur les heures supplémentaires? Est ce l’uniformisation des régimes de retraite avec la suppression des régimes spéciaux? Est ce la mise en place d’un vrai service minimum dans les transports? Est ce la mise en place du bouclier fiscal?


La rupture tranquille


La rupture, cela faisait peur. Alors Nicolas a décidé de parler de rupture tranquille. Cela fait moins peur, cela en rassure probablement quelques uns. Cet habillage politique m’amuse et m’écoeure à la fois. Je suis aussi très embêté de voir un ministre de la République passer le plus clair de son temps en campagne, comme s’il n’avait pas mieux à faire. Y a t’il beaucoup de métiers où l’on lève le pied six mois avant la fin pour essayer de trouver le job suivant?


La fin de la dictature de la clope


Il y a dix mois déjà, je soutenais déjà la proposition de loi pour interdire la fumée des cigarettes dans les lieux publics. Et puis, les différents lobbys ont bien fait leur travail et finalement, il n’y a pas eu de loi. A nouveau, le débat revient sur la place publique et j’espère que cette fois-ci il va enfin aboutir même si j’ai des doutes car en période pré-électorale, les politiques sont toujours frileux pour prendre des mesures radicales. Eh bien moi je vous le dis très calmement et très clairement, cela serait un acte courageux que d’interdire définitivement la clope dans les lieux publics, tous les lieux publics! Et pour cela, j’apporterai probablement ma voix aux prochaines élections à celui qui aura le courage de défendre cette loi car il y en a vraiment marre des athmosphères enfumées. Je ne vais jamais dans les bars car on y respire difficilement.


Réformer maintenant!


Les événements de ces dernières semaines résonnent dans mon oreille comme le refrain d’une chanson, la même qu’on entend toujours depuis 20 ans. Je dis 20 ans car cela fait environ 20 ans que je suis plus ou moins sensible à ce qui passe en politique. Avant, j’étais bien trop jeune pour pouvoir comprendre les manoeuvres de ces vautours. Alors je suis fatigué d’entendre le refrain de cette chanson. Je pense qu’il faut changer le chanteur. Il n’est plus à la mode.


2007, ça tient vraiment à rien…


C’est Dominique de Villepin qui va voir Nicolas Sarkozy. Il lui demande : « Eh Nico, je suis trop dans la merde avec le CPE, y a les syndicats et les jeunes qui veulent ma peau, comment je peux faire? ». Et Nico de lui répondre : « T’inquiète pas Dominique, je les ai à l’oeil, le premier qui dépasse la ligne jaune, je sors le karcher. » Dominique : « Ah oui, j’ai vu ça dans les manifs, ils ont du super matos tes robocops. » Nico : « Oui je les ai gâté les petits, après tout le mois de Novembre où ils se sont fait caillasser, la moindre des choses était de leur payer un tuyau pour rafraîchir les idées de ces manants sinon en 2007, ils risquaient de voter Besancenot.


Marre d’entendre parler du CPE!


En ce moment, on entend parler que du CPE, j’en ai vraiment marre! Où est passé le chikungunya? Où est passée la grippe aviaire? Où est passée la guerre en Irak? Où est passé le nucléaire Iranien? Réveillez vous, le monde évolue, demain appartient à ceux qui savent s’adapter, par à ceux qui croient imposer le changement par l’immobilisme.


Jeune et con?!


J’ai trouvé cette superbe vidéo sur le blog Nues Brêves. Au delà de l’actualité, je trouve que les images collent bien avec la musique, c’est chouette. Si vous aimez le thème musical, il s’agit de la chanson « Jeune et con » issue de l’album « Jours étranges » de Damien Saez.


CPE : La violente dérive contestataire


Vous avez comme moi vu les tristes images d’émeutes sur l’esplanade des Invalides hier après midi. Napoléon doit se retourner dans sa tombe de voir comment se comporte une partie de notre jeunesse. Je suis outré de voir que les mouvements étudiants se laissent parasiter par des racailles, ce sont ces mêmes racailles qui mettaient nos banlieues à feu et à sang au mois de Novembre. Il va falloir leur expliquer une bonne fois pour toutes que notre démocratie ne transigera jamais avec ceux qui utilisent la violence comme moyen d’expression. Face à la violence, une seule réponse est possible, la fermeté! Il faut reconnaître cela de bien aux manifestations syndicales qu’elles sont rarement violentes ou parasitées par des voyous, probablement parce qu’elles sont bien organisées.


Il faut essayer le CPE!


Nicolas Sarkozy propose de soumettre le CPE à une période d’essai de six mois. A la fin de cette période, on évaluera si le dispositif doit être maintenu, modifié ou supprimé. Cela me paraît être une sage recommandation. J’en parlais d’ailleurs déjà mercredi dernier lors d’une précédente note sur le sujet. Il faut tester le dispositif. On ne peut pas se permettre de le condamner d’emblée sans l’avoir essayé.


Demain, défilé de jeunes incompris…


Demain, c’est la grande journée de mobilisation nationale contre le CPE. On va enfin pouvoir savoir combien de branleurs la France comptera dans les prochaines années. Cela va permettre de calculer le budget nécessaire pour l’assurance chômage mais aussi le potentiel pour l’impôt sur le revenu ce qui permettra d’extrapoler ensuite le niveau de la dette. Mine de rien, elle va nous en apprendre des choses la journée de demain… Non je plaisante, je m’emporte mais bon, cela me fait doucement rire tous ces étudiants qui commencent déjà à hurler contre un système dont ils ignorent le fonctionnement. Comment est ce qu’un jeune qui n’a jamais cherché de travail, qui n’a jamais vraiment travaillé, qui fait des études la plupart du temps financées par l’Etat peut se permettre de cracher de la sorte sur le système? C’est odieux!


CNE : l’abus condamné


J’ai trouvé l’information sur le blog de Nounours qui relaye un article du blog Woog Sari Freville, avocats au barreau de Paris. Une entreprise peu scrupuleuse qui avait eu recours au CNE pour trois semaines puis qui avait licencié l’employé a été condamnée pour licenciement abusif. En effet, l’employé avait auparavant été en période d’essai dans une autre société au même poste et avait vu son CDI converti en CNE via une autre société à la fin de sa période d’essai.


CPE : récupération politique d’une jeunesse démobilisée?


Si vous faites une petite recherche sur le site stopcpe.net dans l’annuaire whois, vous serez bien étonnés de voir que tout cela est organisé par le mouvement des jeunes socialistes : domain: STOPCPE.NET owner: Mouvement des jeunes socialistes person: R Matthieu address: 10, rue de Solférino adresse: PARIS, 75 75007 adresse: FR phone: 06 19 57 xx xx fax: email: xx@xxx.net Ce site se fait fort de décrire la mobilisation étudiante heure après heure, allant même jusqu’à mettre en ligne des vidéos d’affrontements avec les CRS. Si j’étais encore étudiant et que je voyais ce site, je pourrais me dire que c’est sympa de combattre le CPE, que c’est à la mode, qu’ils ont l’air de bien s’amuser tous ces jeunes à manifester et à hurler leur haîne du pouvoir. Seulement voilà, être étudiant, cela ne dure qu’un temps.


La précarité, c’est vous qui l’alimentez!


Une fois de plus, je me marre. Les syndicats se roulent parterre, l’opposition crie au scandale, le CPE serait la précarité? Mais savez vous ce que c’est que la précarité amis syndicalistes, vous qui êtes bien assis le cul sur votre chaise 35h par semaine voire moins pour certains? Savez vous ce que c’est que de toucher le RMI chaque mois? Savez vous ce que c’est que d’être au chômage pendant des années? Savez vous ce que c’est que de faire des études et d’aller directement pointer à l’ANPE?


Contrôle des chômeurs : enfin!


Comme vous le savez peut être, un décret permettant aux agents chargés du contrôle des chômeurs de contrôler les revenus des chômeurs par le croisement des fichiers du fisc vient d’être publié au Journal Officiel. Evidemment, on a assisté à une levée de bouclier des syndicats qui dénoncent la stigmatisation des chômeurs. Personnellement, en tant que contribuable, je m’étonne plutôt qu’un tel dispositif n’ait pas été mis en place plutôt. Quand on voit l’état de l’assurance chômage, on peut s’interroger de manière légitime sur le fait que l’argent donné aux chômeurs ne soit pas contrôlé. N’ayant pas l’habitude de jeter l’argent par les fenêtres, je contrôle en général les dépenses que je fais. J’ai donc du mal à comprendre que l’Etat qui est responsable de l’utilisation de l’argent des contribuables n’ait pas mis en place plus tôt un tel dispositif, le croisement des fichiers informatiques étant le B-A BA du contrôle.


Imposer le service minimum par la voie législative


Encore une fois, la SNCF et la RATP prennent en otage les français pour défendre leurs privilèges comme j’en ai déjà parlé dans de nombreux articles. Il y en a vraiment assez, alors si vous voulez agir maintenant pour que demain, une poignée de fainéants privilégiés ne fassent plus la loi dans le pays, signez cette pétition pour le recours à une loi sur le service minimum dans les services publics, c’est rapide et utile : http://www.serviceminimum.com/petition/petition.php


Sécurité sociale : que faire pour combler le trou?


Chaque année, c’est la même histoire, on nous sert le trou abyssal de la sécurité sociale. Chaque année, le ministre de la santé prend des mesures toujours critiquées pour tenter de réduire ce trou. Récemment, on a eu le choix du médecin traitant pour éviter les consultations multiples, puis le forfait à 1€ pour tenter de responsabiliser le patient. Avant cela, on avait eu bien d’autres mesures, toutes ont échoué, le déficit se creusant inéluctablement année après année. Ce qui m’étonne toujours, c’est de voir que la sécurité sociale a plutôt tendance à mal rembourser un très grand nombre d’actes par rapport aux mutuelles complémentaires (exemple : les lunettes, les problèmes dentaires, …) et pourtant la sécurité sociale perd de l’argent là où les mutuelles en gagnent. Alors vous me direz que les cotisations pour les mutuelles sont plus élevées et vous avez raison.


30.000 contrats nouvelle embauche en Août!


Dominique De Villepin vient d’annoncer que 30.000 contrats nouvelle embauche avaient été conclus au mois d’Août. Il faut prendre ce chiffre avec des pincettes. En effet, un certain nombre de CDD auraient été conclus en lieu et place de ce contrat si celui ci n’avait pas existé. Ceci dit, il faut également se réjouir de ce nombre qui est relativement important pour la période estivale où les entreprises tournent souvent au ralenti. J’attends de voir les mois suivants pour triompher, j’avais en effet été l’un des seuls à me réjouir de cette avancée pour l’emploi.


Contrat nouvelle embauche : vraie solution ou mauvais coup?


C’est demain, le jeudi 4 Août 2005, que rentrera en vigueur le contrat nouvelle embauche (CNE), mesure phare du plan de Dominique De Villepin pour la réduction du chômage. Ce contrat, à mi chemin entre le CDD et le CDI, permettra aux entreprises de moins de 20 salariés d’embaucher une personne tout en ayant la possibilité de le licencier pendant deux ans sans aucune justification. Le préavis en cas de licenciement durant la période des deux premières années ira de deux à quatre semaines suivant le moment auquel il intervient. Une indemnité de précarité sera également versée en cas de licenciement. Un reclassement personnalisé devra également être offert (là j’avoue que je ne sais pas trop à quoi cela correspond). Voilà en gros en quoi consiste cette mesure phare.


A quand un service postal de qualité? 2009!


Aujourd’hui, j’ai décidé de revenir sur le service postal français. Comme vous le savez peut être, le 1er janvier 2009, la distribution du courrier sera complètement déréglementée en France. Ceci signifie que La Poste n’aura plus le monopole sur l’acheminement du courrier des français. Tout d’abord, je souhaiterais revenir sur mon expérience avec La Poste qui est assez révélatrice de la situation actuelle. Un jour, j’ai commandé un article sur un site internet, la livraison était prévue pour être faite en colissimo recommandé (service fort cher et censé être sûr). Le colis n’est jamais arrivé.


Le premier train privé a enfin roulé en France


Ce jour est un jour historique pour tous les défenseurs de la liberté d’entreprendre. Le premier train privé français de marchandises vient de circuler sur le réseau ferré français. C’est une première depuis l’ouverture à la concurrence du transport international de fret en Mars 2003. Ce premier train de la société Connex chargé de chaux a quitté la Meuse en direction de l’Allemagne. Bien entendu, il a été stoppé de manière illégale par quelques centaines de cheminots syndicalistes pendant plusieurs heures. Ces derniers étaient venus protester contre ce qu’ils considèrent comme de la concurrence déloyale.


L'autre monde | Thème liquide par Olivier