Articles sur 'service minimum'

Service minimum à l’école?

Je passe la parole à l’éminent Alberto di Milano pour une note sur le service minimum à l’école. Nous marchons sur la tête. Des municipalités, comme par hasard de « gauche » (mais qu’est-ce que la gauche actuellement? des partis progressistes ou plutôt systématiquement réactionnaires?) refusent ou se déclarent incapables d’appliquer la loi, en accueillant les élèves aujourd’hui.   Quand les cheminots appliquent le service minimum en temps de grève, ils ne vont pas chercher les ensignants pour assurer ce service.


Le service minimum à l’école

Je suis bien évidemment pour! Le droit à l’éducation est essentiel, il faut le préserver. Pour les profs, tous les prétextes sont bons pour descendre dans la rue et faire grève une année sur deux environ, comme s’ils n’avaient pas assez de congés. D’ailleurs, avec tous les congés dont ils disposent, pourquoi est ce que les profs ne font pas grève durant leurs congés? Peut être parce que les congés c’est sacré et qu’on n’y touche pas! Et bien, l’éducation des enfants, c’est également sacré donc les profs sont priés de cesser leurs mouvements bidons.


Le service minimum

Hier, les députés ont commencé à examiner le projet de loi sur le service minimum dans les transports. Les syndicats avaient lancé une grande journée de mobilisation pour l’occasion. Force est de constater que le mot d’ordre n’a pas été suivi. Seules 2.000 personnes étaient présentes à la manifestation. On peut voir les choses sous différents angles : il n’y a que 2.


Oui au service maximum!

Alors que le service minimum dans les transports est en train d’être adopté, on parle d’une extension du service minimum à l’éducation nationale. Plus de deux français sur trois sont favorables à cette extension. Je n’ai pas été sondé mais je suis moi aussi pour! Je suis même pour aller plus loin. Il faut une obligation de service maximum pour l’éducation. En clair, il faut étendre le rôle des enseignants.


Imposer le service minimum par la voie législative

Encore une fois, la SNCF et la RATP prennent en otage les français pour défendre leurs privilèges comme j’en ai déjà parlé dans de nombreux articles. Il y en a vraiment assez, alors si vous voulez agir maintenant pour que demain, une poignée de fainéants privilégiés ne fassent plus la loi dans le pays, signez cette pétition pour le recours à une loi sur le service minimum dans les services publics, c’est rapide et utile : http://www.serviceminimum.com/petition/petition.php


A quand un service postal de qualité? 2009!

Aujourd’hui, j’ai décidé de revenir sur le service postal français. Comme vous le savez peut être, le 1er janvier 2009, la distribution du courrier sera complètement déréglementée en France. Ceci signifie que La Poste n’aura plus le monopole sur l’acheminement du courrier des français. Tout d’abord, je souhaiterais revenir sur mon expérience avec La Poste qui est assez révélatrice de la situation actuelle. Un jour, j’ai commandé un article sur un site internet, la livraison était prévue pour être faite en colissimo recommandé (service fort cher et censé être sûr). Le colis n’est jamais arrivé.


SNCF : Le droit de grève plus fort que le devoir de service minimum

Une nouvelle fois, de nombreux usagers des transports en commun en France ont eu à souffrir d’une grève de quelques syndicalistes irréductibles de la SNCF. La grève qui a touché le pays ce jeudi a été suivie par 25 à 30% des cheminots suivant les sources. C’est quand même la troisième grève du genre depuis le début de l’année 2005. Les revendications sont les suivantes : revalorisation salariale de plus de 1% (le 1% étant garanti mais il n’est pas suffisant), dénonciation du plan « fret », lutte contre les suppressions d’emplois et lutte contre la mise en place du service garanti les jours de grève. Etudions ces différentes revendications de plus près. Je trouve scandaleux que les cheminots exigent une revalorisation salariale de plus de 1%.


L'autre monde | Thème liquide par Olivier