19
Mar
13

Taubira : le bras cassé d’une justice cul de jatte…





En deux jours, Taubira vient de se positionner de manière laxiste sur deux mesures qui étaient pourtant sensées redonner des couilles à notre justice cul de jatte…

La première, ce sont les jurés populaires. Mis en place par Sarkozy, ils avaient permis d’impliquer le peuple dans les décisions de justice. Les magistrats étaient vent debout contre cette mesure, jugeant que c’était une manière de leur retirer leur légitimité. Ils ont finalement eu gain de cause. Ils vont pouvoir continuer de juger de manière lente et laxiste en paix. J’entendais hier soir un syndicaliste de l’union des magistrats s’exprimer sur le sujet. Son discours était ahurissant. Je ne comprends même pas comment les médias peuvent tendre leur micro à ce genre de personnes qui sont à la fois juge et parti, c’est le cas de le dire! En revanche, aucune déclaration de victimes et pas plus de personnes ayant participé à ces jurés. Voilà une belle manière de faire du journalisme…

Les arguments contre cette réforme démocratique sont que cela a augmenté les coûts et la durée des procédures. Pour les coûts, cela ne me semble pas dramatique dans la mesure où la France dépense beaucoup moins pour sa justice que beaucoup de pays civilisés comparables. Pour les délais, vu la lenteur déjà incroyable de la justice française, cela n’aurait pas changé grand chose. Entre 15 ans ou 15 ans et trois mois de procédure, cela reste trop long…

Les magistrats peuvent se gausser d’avoir repris le pouvoir. Qu’ils ne s’inquiètent pas, dès la prochaine législature, ils reviendront à des rôles de subalternes chargés d’exécuter à la lettre la politique judiciaire et carcérale voulue par le peuple de France.

Seconde mesure, les peines planchers, qui vont être supprimées là aussi. C’est vrai que mettre en prison une personne qui a déjà plus de 15 ou 20 lignes sur son casier judiciaire, cela n’avait aucun sens. Il faut mieux dépenser des fortunes pour les former, leur fournir un HLM, des subventions, bref de l’assistanat car la vie ne les a sûrement pas assistés assez jusque là pour qu’ils aient fait autant de délits et de crimes. Franchement, on croit rêver. Taubira est tout juste bonne à écrire le règlement intérieur d’une maison de retraite en cours de démolition, au delà, c’est vraiment mettre une bombe nucléaire dans les mains d’une anarchiste.

Quand est-ce qu’on aura en France une justice rendue au nom des victimes?! C’est pourtant le sens même de la justice. Les politiques passent leur temps à pleurer sur le sort des criminels, à leur trouver des tas d’excuses mais rien, jamais rien pour les victimes qui sont seuls face à leur désespoir. C’est une double peine.

Je regardais l’autre jour le fichier des personnes activement recherchées par le ministère de l’intérieur. Je me suis demandé si ce n’était pas un gag au début. Allez voir, cela se passe de commentaires. Tant que la France sera gouvernée par la pensée culpabilisante et gauchisante post colonialiste, le pays sera condamné à la régression intellectuelle et sociale.





Un commentaire pour “Taubira : le bras cassé d’une justice cul de jatte…”
  1. Medorius dit :

    Les jurys populaires promus par SARKOZY n’ont jamais fait l’objet d’une analyse objective, mais seulement d’approches politiquement orientées.
    Même chose pour l’attitude laxiste vis à vis des multi-récidivistes et les salles de shoot. Cela dit, c’est une aberration de démobiliser ainsi la police et de donner tant de pouvoir au syndicat de la magistrature, dans les nominations, dont on connaît l’orientation.
    La prison n’est pas l’unique solution, surtout pour un jeune, mais il y a d’autres moyens: le bracelet électronique, les travaux d’intérêt général, la reconduite à la frontière des étrangers délinquants, la remise en question progressive des allocations familiales des parents d’enfants délinquants…
    On voit déjà les magnifiques résultats de la politique actuelle dans l’explosion de la grande délinquance et du banditisme.
    Le changement du mode d’évaluation est à cet égard astucieux. Mais ce pauvre VALLS, qu’on n’a rarement vu aussi mauvais que cet après-midi sur France 2, n’y pourra pas grand-chose, malgré sa bonne volonté.



L'autre monde | Thème liquide par Olivier