25
Jan
09

Toujours aussi gauche…





Je voyais toute à l’heure à la télé quelques images des manifestations en France de soutien à la cause palestinienne. Et qui retrouve t’on dans le cortège? Olivier Besancenot! Et là, je me suis dit qu’il faisait vraiment feu de tout bois. Il est vraiment dans tous les bons coups.

Si on augmente le prix du tabac, est ce que Besancenot sera là? Si on taxe plus la Française des Jeux, est ce que Besancenot sera là? Si la boucherie Sanzot augmente le prix des pieds de porc, sera t’il encore là? Et si la RATP baisse ses tarifs, est ce qu’il sera là? Bah oui, si on baisse les tarifs de la RATP, qui est ce qui va financer le CE? Faut pas déconner non plus!

Il y a un moment dans l’engagement politique où s’impliquer dans toutes les causes, y compris celles auxquelles on ne comprend rien ne sert pas vraiment à grand chose. A ce niveau là, c’est de la propagande de bas étages. Pourquoi est ce que Besancenot n’est pas allé à Gaza comme José Bové il y a quelques années? Dieu sait si je n’apprécie pas les méthodes violentes de José mais je lui reconnais une certaine forme de courage et de détermination. En revanche, en ce qui concerne Besancenot, je crois qu’il n’est pas malheureusement que dans la récupération.

Besancenot ne construit sa popularité que sur la crise au sens large. Si tout allait bien dans le monde, Besancenot n’aurait aucun auditoire et donc aucune raison d’être. Pour autant, il ne propose aucune solution. Car avec des solutions, cela risquerait d’aller mieux et Besancenot se retrouvait au chômage technique!

Cependant, il ne faut pas se leurrer, Besancenot le soir, il ne dort pas sous les ponts et il ne mange pas aux restaus du coeur. Je ne vais pas lui reprocher de bien se porter. En revanche, je ne peux le laisser cracher sur une société qui lui permet par ailleurs d’avoir une vie de bourgeois bien tranquille. Besancenot passe son temps à dénoncer des situations dont il ne connaît ni les tenants ni les aboutissants. Il dénonce les plans sociaux alors qu’il travaille à La Poste, entreprise ne connaissant pas la crise et offrant la plus grande stabilité de l’emploi en France. C’est un peu comme si Bocuse passait son temps à hurler sur la qualité de la bouffe chez Mc Do ou comme si la gauche s’en prenait à Ségolène pour son manque d’idées!





5 commentaires pour “Toujours aussi gauche…”
  1. Gilles dit :

    De toute façon, Besancenot étant lui-même sans intérêt… 😛

  2. Olivier dit :

    Il est sans intérêt mais bcp trop de gens croient qu’il en a…

  3. jbj dit :

    Si, Besancenot fait des propositions, elles ne correspondent pas à ton ideal politique, c’est tout.
    Perso je reste convaincu que les « extrêmes » auraient un auditoire moindre si les partis « moins extrêmes » étaient plus efficaces.

    Je suis d’accord avec toi sur le fait qu’il n’est pas autant dans la galere que ceux qu’il défends (J’irais quand même pas jusqu’a dire bourgeois en ce qui me concerne), pour moi il incarne le Français moyen, le gars « comme moi », pas les politicards professionels bardés de diplomes de mes deux qui n’ont jamais travaillé hors d’un parti politique.
    Sans parler de ses idées politiques, ce coté « gars comme moi » me plait beaucoup. Ce serait interessant qu’il y ait des équivalents dans les autres partis cela dit.
    Moi qui ai grandi en banlieue, et qui ai du me battre pour avoir ce que j’ai, comment je pourrais m’indentifier à un Jean Sarkozy?

  4. Olivier dit :

    Tu devrais te méfier des apparences… En apparence, Besancenot est un gars comme monsieur tout le monde, il fait pas extrêmiste et il a l’air d’avoir une vie simple…

    Mais en réalité, il habite à Paris dans un appartement cosu du 18e arrondissement et a un train de vie que beaucoup de français aimeraient bien avoir.

    Tu peux en vouloir aux politiques qui ont beaucoup de diplômes mais c’est un gage de compétence. Après il est vrai qu’on attache un peu trop d’importance aux diplômes en France.

    Quand à Jean Sarkozy, je ne vais pas le défendre mais je ne prendrais pas sa place car il a pas dû avoir une vie toujours si facile que ça avec son nom…

  5. Gilles dit :

    Calir que c’est trop dur « Sarkozy » à porter.
    C’est plus facile Mouloud par exemple 🙂



L'autre monde | Thème liquide par Olivier