19
Nov
12

UMP : le grand gagnant est… le FN!





Le grand gagnant du rififi en cours à l’UMP est le FN! Une fois de plus, la classe politique s’est discréditée en donnant un spectacle pathétique lors d’une élection interne. Voir Copé et Fillon s’autoproclamer vainqueurs tour à tour alors que rien ne permet de l’envisager de manière certaine et définitive, cela me fait penser à ces enfants qui se battent pour savoir qui a donné la bonne réponse en premier à la maitresse en classe. Prem’s, c’était moi madame, je l’ai dit en premier, c’est pas juste!

Plusieurs choses me dérangent au delà de cette attitude infantile complètement indigne de dirigeants politiques qui aspirent aux plus hautes responsabilités. Tout d’abord, l’organisation catastrophique du scrutin, à mettre au débit de Jean-François Copé puisqu’il était le secrétaire général sortant. Pas assez de bureaux de votes, des files d’attente qui n’en finissent plus. Difficile de dire à qui cela a profité mais bon, c’est un mauvais point. Ensuite, la procédure électorale, comment imaginer que le vote ait pu donner lieu à des fraudes dignes de la Russie ou de certaines républiques bananières?! Tout cela n’est pas sérieux.

A la décharge de Copé, la situation politique actuelle fait que l’UMP dispose de peu d’élus et que donc il ne pouvait pas vraiment se reposer sur le tissu local pour organiser ce vote de manière suffisamment professionnelle.

Après, il y a aussi le problème des sondages qui donnaient Fillon à 70% contre 30% pour Copé, c’est assez troublant. On imagine bien que la base de militants ne vote pas exactement la même chose que les sympathisants mais là quand même. Après, vu ses déclarations, peut être qu’un certain nombre de sympathisants n’ont pas osé soutenir ouvertement Copé, craignant d’être assimilés à une droite trop dure qu’ils n’assumaient pas mais qu’une fois derrière l’urne, ils ont glissé le bulletin Copé sans sourciller. On peut aussi imaginer que la base des militants est un peu plus fidèle au secrétaire général du parti de par sa fonction stratégique au sein de l’UMP mais aussi parce qu’il a eu un discours plus segmentant qui est forcément plus mobilisateur en période de doute.

Je suis quand même perplexe sur la qualité des sondages et des médias les ayant relayé sans autre forme d’analyse. A qui profite le crime? La gauche avait tout intérêt à ce que Fillon passe car il est le tenant d’une droite transparente qui n’aurait pas fait beaucoup d’ombre à la gauche. Copé risquait pas ses éclats de poser quelques problèmes sans parler du fait qu’il est plus susceptible de ramener les brebis égarées du côté du FN au sein de l’UMP ce que Fillon n’a aucune chance de réussir.

Je crois qu’il est temps de siffler la fin du match. Au fond peu importe le gagnant puisque le temps venu, Sarkozy reviendra et s’imposera alors comme le seul leader légitime pour l’UMP. Donc mieux vaut se réunir et régler ces problèmes d’ego sans donner l’image d’une bataille rangée comme cela s’était fait à gauche entre Royal et Aubry, car les deux sont restées sur le carreau au final…





10 commentaires pour “UMP : le grand gagnant est… le FN!”
  1. pascal dit :

    Pas sur que le grand gagnant soit le FN.
    Car Marine va trouver maintenant Coppé et l’UMP sur son chemin qui va venir chasser sur ses terres..
    Voici maintenant l’UMP décomplexée,une majorité de militants l’a voulu !!
    Fillon va rejoindre Borleau,en tout cas un bon nombre de militants le fera..
    Car heureusement il y a encore des gens à l’UMP qui sont totalement oposés aux idées xénophobes de Coppé!
    En tout cas je l’espère !!

  2. Olivier dit :

    Une majorité de 98 voix sur 175.000, on a vu plus solide comme majorité 🙂
    Je ne crois pas que Copé soit xénophobe. Il affirme juste sans filtres ce qu’une grande partie de la droite pense. En ce sens, il est plus franc que Fillon. Après, l’histoire du pain au chocolat était probablement mal choisie, je te l’accorde… Mais pour le reste, son élection démontre un ancrage fort de ces idées dans la base des militants. Tu peux le déplorer mais c’est une réalité qu’il faut bien prendre en compte pour essayer d’y remédier. Continuer à se voiler la face, c’est faire le jeu du FN…

  3. pascal dit :

    Tu as tout à fait raison.
    Cette élection démontre un ancrage fort de ces idées dans la base des militants UMP. (Je ne le croyait pas à ce point )
    Maintenant je ne pense pas que cela soit les valeurs des dirigeants UMP (dans leur globalité ).
    Alors…..
    La fin de la semaine sera interréssante..
    Il va faloir abaisser ses cartes à l’UMP.

  4. Olivier dit :

    Je pense que c’est plus difficile d’avoir ce genre de valeurs profondément ancrées lorsque l’on vit dans des quartiers tranquilles sans aucun problème particulier…
    Après, les dirigeants politiques se doivent d’apporter des réponses aux attentes des militants et des sympathisants. Donc il n’est pas étonnant qu’ils tiennent ce discours. Charge à deux de l’influencer positivement et d’y apporter des solutions.
    Se voiler la face sur ce phénomène ou pire le stigmatiser est la pire des solutions, cela fait le jeu des extrêmes qui elles n’ont aucun complexe à faire de la démagogie sur ce terrain là…

  5. Medorius dit :

    Comme Pascal, je suis surpris qu’une majorité de militants UMP soit d’accord avec COPE et, en particulier avec les propositions de la motion « droite forte », qui le soutient: suppression du droit de grève pour les enseignants (anticonstitutionnel et irréaliste!), supression de l’aide médicale pour les sans-papiers (scandaleux! vous voyez un médecin accepter çà!).
    COPE ne s’est pas gêné pour déclarer sa victoire, après tant de contestations successives, sans attendre le verdict de la commission de contrôle: un véritable putsch! FILLON ne s’est pas déclaré vainqueur: il a confié son décompte et demandé d’attendre le verdict de la commission.
    FILLON a eu raison de parler de fracture morale.
    La situation est pitoyable, comme pour le PS en 2008!

  6. Olivier dit :

    Sur la forme, on ne peut effectivement que déplorer cette cacophonie bien peu reluisante pour le corps politique…
    Sur le fond, Copé ne voulait pas la supprimer mais la restreindre. Et à ce niveau là, je suis assez d’accord avec lui. Sans papiers ne veut pas forcément dire sans ressources. Aujourd’hui, l’AME est l’un des régimes de couvertures les plus avantageux en France. Il couvre mieux que la CMU.
    Je trouve cela déjà bien qu’on permette à des personnes n’ayant pas de papiers et donc ne participant pas spécialement au financement du système de santé d’en bénéficier. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui engendre un flux régulier d’immigration clandestine dans notre pays, outre les différentes allocations et avantages (HLM, école, etc…). Alors vouloir réguler cela pour le mettre au niveau de la CMU, cela ne me semble être une affaire de bon sens. Si cela ne plaît pas aux sans papiers, ils peuvent faire comme 95% de la situation et payer leurs soins ou tenter de trouver un pays où on les soignera aussi bien pour un tarif aussi faible… A un moment, il faut arrêter de se flagéler en disant que c’est scandaleux et qu’on s’en prend aux plus faibles, aucun autre pays dans le monde ne fait ce qu’on fait pour eux. La culpabilisation est donc bien mal venue.

  7. pascal dit :

    Il faut calmer le jeu..Je te comprends Olivier 😉
    Mais Coppé a joué avec le feu,et se retrouve bien embété avec ces braises dans les mains.
    En tutoyant le FN,il a sérieusement ébranlé les valeurs d’un bon nombre de militants ou même sympatisants UMP.
    La fin ne justifie pas toujours les moyens.
    Si un certain nombre de militants voulait un raprochement net avec les idées du FN,il falait simplement leur rappeler les valeurs du parti et leurs dire simplement d’aller voir ailleurs…
    C’est une grave erreur de sa part..

  8. Olivier dit :

    Je serai pas aussi tranché que toi… Tu ne peux pas dire aux gens de dégager lorsqu’ils ne sont pas d’accord avec des « valeurs » ou la ligne politique. Je pense que la ligne politique est aussi faite pour s’adapter et évoluer en fonction du contexte, surtout lorsque la tendance est lourde, là on parle d’une majorité de militants…
    On parle toujours du discours du FN et de marcher sur les plate bandes du FN mais quand un certain nombre d’idées sont partagées par près d’un quart de la population, se voiler la face parce que cela ne nous plaît pas est la pire chose à faire car cela ne fera qu’augmenter la prise de ces idées dans la population. Je crois au contraire qu’il faut prendre le problème à bras le corps et le traiter par des réponses fortes. Le but n’est pas stigmatiser les étrangers mais d’avoir une position équilibrée. Dans cette période, tout le monde comprend aisément que sur un certain nombre de dossiers, il faut faire preuve de mesure et d’équilibre et que l’équilibre requis aujourd’hui n’est pas le même que celui qui avait cours il y a 10 ans ou 20 ans lorsque la situation économique était différente et permettait une politique plus généreuse et ouverte vis à vis des étrangers.

  9. pascal dit :

    Tout est dit..
    Un parti donne t’il les fils conducteurs de sa vision de la société ou es-ce ses adhérents qui decident de ce qu’il doit être ??
    intérressant..
    Je pense que si les adhérents du FN souhaitaient aujourd’hui que le parti ait une vision plus ouverte envers les étrangers,et que Marine se range derrière le souhait des ses militants, celui-ci disparaitrait..

  10. Olivier dit :

    Je ne crois pas que cela soit binaire. Les militants influencent forcément la ligne directrice mais les dirigeants sont aussi là pour faire évoluer la base avec le temps.
    Pour ce qui est du FN, Marine Le Pen a clairement plus d’influence sur sa base que l’inverse. Elle a éjecté du parti ceux dont elle ne voulait plus, signe qu’elle souhaite garder le contrôle et imposer sa marque.
    L’UMP a une base idéologique beaucoup plus large à mon sens, tout comme le PS, d’où les tiraillements entre ceux qui sont dans la droite populaire et ceux qui sont plus radicaux ou libéraux… Le PS fait aussi le grand écart entre Montebourg et Valls.



L'autre monde | Thème liquide par Olivier