31
Mar
15

Une branlée monumentale!





François d’Hollande vient de prendre une énième branlée depuis bientôt trois ans qu’il est arrivé par effraction à l’Elysée. A se demander quand est-ce que cette mauvaise blague va s’arrêter.

La gauche a discrédité la France, sali le pouvoir, déshonoré la fonction et terni notre réputation en plus d’avoir plongé notre économie dans un gouffre dont on aura bien du mal à sortir.

Quand je repense à toutes les leçons de bonne morale régulièrement distillées par des personnes de petite vertu se disant de gauche mais qui n’ont de gauche qu’une posture politique utilisée pour leur offrir un status qu’ils ne sont pas parvenu à obtenir grâce à leur compétence et leurs efforts dans la société civile. Cahuzac, DSK, Aubry, Belkacem, Guérini, Trierweiler, Dray, Lang, Blayrault, Désir, Jospin, la liste est interminable…

Depuis dimanche soir, on voit Jérôme Guedj, le soit disant frondeur, pleurer sur toutes les télés parce qu’il a perdu son petit poste de président de conseil général. Alors il nous dit la larme à l’œil qu’il est temps d’agir si on ne veut pas perdre 2017. Les bras m’en tombent. La seule obsession des socialistes, c’est 2017. Dans quel pays vis-t-on pour que des politiques soient à ce point déconnectés des réalités?! La seule chose qui les soucie, ce sont les postes perdus et le risque de se retrouver à la rue en 2017.

Je te rassure mon Jéjé, en 2017, il y aura un placard bien au chaud pour toi. Entre les centaines d’agences territoriales et les milliers de postes d’élus locaux ou nationaux, même avec la pire raclée électorale, il y aura toujours un poste pour les plus incompétents… C’est cela la magie de la politique.

En attendant, le chômage augmente, les impôts explosent et la France recule. Mais ça, ce n’a jamais été la priorité des politiques de gauche. Eux, la seule chose qui les intéresse, c’est de faire la leçon et d’assurer leurs arrières. Le reste, c’est juste un alibi…







L'autre monde | Thème liquide par Olivier